Sultanat de Sennar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sultanat de Sennar

1504-1821

Description de cette image, également commentée ci-après
Le Sultanat de Sennar et ses voisins vers 1750
Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Sannar après 1790
Langue Arabe
Histoire et événements
1504 Établissement
1821 Démantèlement
Sultan
(1e) 1504 Amara Dunqas
(De) 1821 Badi VII

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le sultanat Funj de Sennar était un sultanat du nord du Soudan, nommé Funj d'après le groupe ethnique de cette dynastie ou Sennar d'après sa capitale, qui régna sur une aire conséquente du Nord-Est de l'Afrique entre 1504 et 1821.

Origines[modifier | modifier le code]

Au XVe siècle, la partie de la Nubie autrefois contrôlée par la Makurie chrétienne monophysite (copte), aujourd'hui située en Égypte et dans l'extrême nord du Soudan, abritait un certain nombre de petits états et était soumise à de fréquentes incursions des nomades islamisés du désert (notamment les Beja). Ces invasions conduirent beaucoup de ces nations à leur perte, ce processus s'accélérant à la fin du XVe siècle. La situation en Alodie est bien moins connue, mais il semble aussi que l'état chrétien s'y soit effondré. La zone fut unifiée par le musulman Abdallah Jamma, originaire des régions de l'Est, et s'étant progressivement enrichi grâce au commerce de la Mer Rouge et à la traite orientale.

L'empire naissant d'Abdallah ne fut toutefois qu'éphémère. En effet, moins d'une décennie après son établissement dans l'actuel Soudan, celui-ci fut défait lors d'un conflit l'opposant au peuple Funj, qui venait pour sa part d'être chassé de ses terres originelles (situées plus au Sud) par le peuple Shillak. Sous la direction d' Amara Dunqas, , les Funj (peuple copte) se sédentarisèrent dans les terres nouvellement conquises et établirent un nouveau royaume en 1504. Parallèlement à une lente montée en puissance, la dynastie Funj se convertit à l'Islam en 1523, adoptant le nom dynastique d'Abdallab

Sennar, ex-capitale d'Abdallah, devint la capitale du nouvel état. Avantageusement située au carrefour de nombreuses routes commerciales , la ville devint rapidement l'un des plus importants centres de commerces de Nubie. Elle occupa même une position quasi monopolistique dans la traite des esclaves dans la région, et ce pendant près de deux siècles. La prospérité économique induite par cette position stratégique fut utilisée à des fins d'expansion par les ambitieux souverains Funj. Ainsi, furent successivement annexés les Gezira, les Butana et les Bayuda. Les Shillak eux-mêmes durent rendre l'hommage aux souverains Funj à partir de la fin du XVIIe siècle.

Cette période marqua l'apogée de la dynastie dont le territoire s'étendait des mines d'or d'Abyssinie aux confins sud de l'Égypte ancienne. En revanche, le XVIIIe siècle marqua un lent déclin, miné par des conflits internes et la convoitise ottomane sur le commerce d'esclaves. Les Ottomans prirent Sennar en 1821, avant que l'entité Funj ne fusse inféodée à l'Égypte en 1841