Sultan Achour 10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Sultan Achour 10
Description de cette image, également commentée ci-après

Logotype original de la série.

Titre original السلطان عاشور العاشر
Translittération As-Sulṭān ‘Āshūr al-‘Āshir
Autres titres
francophones
Sultan Achour
Genre Série télévisée de comédie historique
Création Djaâfar Gacem
Production Prod Art Films
Carthago Film (prod. exéc.)
Acteurs principaux Salah Aougrout
Sid Ahmed Agoumi
Madani Naamoun
Yasmine Ammari
Othmane Ben Daoud
Mohammed Yabadra
Blaha Ben Ziane
Musique Smaïl ben Houhou
Mouh Sghir
Pays d'origine Drapeau de l'Algérie Algérie
Chaîne d'origine Echorouk TV
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 50
Durée 30 minutes
Diff. originale
Site web sultan.achour10.com

Sultan Achour 10 ou Sultan Achour (en arabe : السّلطان عاشور العاشر, As-Sulṭān ‘Āshūr al-‘Āshir?) est une série télévisée de comédie historique algérienne en 20 épisodes de 30 minutes, créée par Djaafar Gacem et diffusée depuis le sur Echorouk TV.

Les événements de la série se déroulent entre le XIe et le XIIe siècle dans un royaume fictif, appelé le royaume achourite, gouverné par le sultan Achour 10, et relate les aventures quotidiennes de ce dernier avec sa famille, son peuple et les autres royaumes.

La série, qui a coûté environ 20 milliards de centimes,[pas clair] est considérée comme la plus grande production algérienne en comédie, et a été élue le programme le plus regardé dans le pays durant tout le mois de ramadan 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Avant de mourir, le sultan Boualem 9 décide de choisir son successeur parmi ses deux enfants : l'émir Kamel et l'Émir Achour. Finalement, il choisit Achour, ce qui provoque la colère de Kamel qui décide de quitter le royaume, et après plusieurs années de gouvernance par le Sultan Achour, le royaume prend son nom et devient le royaume achourite[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Voici la liste des acteurs principaux de la série[2],[3] :

  • Salah Aougrout : Sultan Achour 10
  • Sid Ahmed Agoumi : Ministre Qandil
  • Naamoun Madani : Bourhan
  • Yasmine Ammari : Sultana Razane et sa jumelle Zarane
  • Souhila Mallem : Princesse Abla
  • Othmane ben Daoud : Roi Dahmanus
  • Mohammed Yabdri : Général Farès
  • Blaha ben Ziane : Nouri
  • Kawther El Bardi : Nouria
  • Ahmed zitouni : Prince Lokmane
  • Mohammed Mrad : Djawed
  • Nadia Alahoum : Morjana
  • Claire Taous Hazem : Maria
  • Tir El Hadi : Baji

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

Voici la liste des acteurs secondaires[2],[3] :

Production[modifier | modifier le code]

ProdArtFilms:

Société de production et de réalisation audiovisuelle créée en 2014, ProdArtFilms films assure l’intégralité des projets vidéos : création, production, réalisation de publicités, et making-of.

De droit Algérien, activant dans le domaine de la Production cinématographique, la production de programmes TV et de films publicitaires, ProdArtFilms prend en charge toute la réflexion stratégique de la communication, création de campagne, conseils, l’acquisition d’espace TV et communication sur le WEB, les plans média et l’événementiel.

Développement[modifier | modifier le code]

Le projet de la série a d'abord été proposé à l'EPTV, télévision publique, mais a été refusé à cause du grand budget que le réalisateur Djaffar Gacem a demandé. Par la suite, il a été adopté par la chaîne Echorouk TV et a reçu plus de 18 milliards de centimes, offerts par les deux entreprises Ooredoo (14 milliards de centimes) et Cevital (4 milliards). La conception du texte a duré plus de 8 mois[4].

La série Sultan Achour 10 a été comparée au feuilleton turc Herim Sultan qui est très populaire au monde arabe. Selon Saleh Aougrout, acteur principal de la série, Harim Sultan est « un feuilleton historique racontant l'histoire de personnages réels » alors que Sultan Achour est « une comédie historique ». Les seuls points communs, selon lui, restent « les décors, les costumes et les accessoires »[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

La série est tournée à Hammamet (Tunisie), aux studios Tarek Ben Ammar, les mêmes studios ou a été tourné Day of The Falcon (ou Or noir), et qui contenaient tout le materiel et tous les décors qui convenaient à la nature de la série. Le tournage a commencé en et s'est poursuit pendant 3 mois. Selon Salah Aougrout, acteur principal de la série, « le staff a rencontré beaucoup de difficultés suite au froid et à la pluie »[2].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Voici la liste complète des épisodes de la série[5] :

Saison 1

  1. Déclaration de guerre (اعلان حرب)
  2. Mariage de raison (زواج مصلحة)
  3. Maladie de la Sultane (مرض السلطانة)
  4. Match historique 1 ( 1مقابلة تاريخية)
  5. Match historique 2 (مقابلة تاريخية 2)
  6. Mhajeb (المحاجب)
  7. Abla... Princesse rebelle (عبلة... الأميرة المتمردة)
  8. Obsessionnel 1 (1 الوسواس)
  9. Obsessionnel 2 (الوسواس 2)
  10. Tolérance (التسامح)
  11. La vérité contre le mensonge 1 (الحقيقة ضد الكذب 1)
  12. La vérité contre le mensonge 2 (الحقيقة ضد الكذب 2)
  13. Voyage dans le temps 1 (السفر عبر الزمن 1)
  14. Voyage dans le temps 2 (السفر عبر الزمن 2)
  15. Sultan Loqma...Chour (الأمير لقما...شور)
  16. Printemps Achouri 1 (الربيع العاشوري 1)
  17. printemps Achouri 2 (الربيع العاشوري 2)
  18. Mariage d'Abla 1 (زواج عبلة 1)
  19. Mariage d'Abla 2 (زواج عبلة 2)
  20. Roi Fouffou (الملك ففو)

Saison 2

  1. Le retour de Pnipen (عودة بنيبن)
  2. Le bac 1 (البكالوريا 1)
  3. Le bac 2 (2 البكالوريا)
  4. La révolte des femmes (ثورة النساء )
  5. Le royaume des femmes (مملكة النساء)
  6. Achoura la servante (الجارية عاشورة)
  7. L’héritage de Maria (ميراث ماريا)
  8. L'armée des Mixeurs (جيش المكاسر)
  9. La chance du général (فرصة الجنرال)
  10. L’épidémie (الوباء)
  11. Les fainéants ( الكسلاء )
  12. Le Sultan sans peuple (سلطان بدون شعب)
  13. Les bonbons du malheur (حلوى البؤس )
  14. Les Jeux Olympiques (الألعاب الأولمبية)
  15. La nuit du doute ( ليلة الشك )
  16. Demos Kratos (ديموقراطوس)
  17. La revanche de Hamoudi (انتقام حمودي)
  18. La princesse fugitive (الأميرة الهاربة)
  19. Le complot ( المكيدة )
  20. L'épée du Roi 1 (1 سيف السلطان)
  21. L'épée du Roi 2 (2 سيف السلطان)
  22. Le Sultan Lokmane (السلطان لقمان)
  23. Vive le Sultan (يحيا السلطان)

Univers de la série[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le personnage Sultan Achour est fictif, créé par Djaffar Gacem et le staff qui a coécrit la série. Bien que les événements de la série aient l'air de se dérouler au XIe et XIIe siècles, le héros de la série, Salah Aougrout explique qu'il n'existe pas de période précise, puisque ce royaume a été inventé. Chaque épisode de la série est distinct : Chaque épisode raconte une nouvelle histoire qui n'est pas forcément liée aux épisodes précédents[2].

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs produits utilisant le titre de la série et les noms de ses personnages partout en Algérie. On peut retrouver des magazins, des costumes[2] et même un jeu vidéo à succès[6], tous utilisant la marque Sultan Achour 10. Toutefois, ces produits ne sont pas officiels.

Accueil[modifier | modifier le code]

#السلطان_عاشور_العاشر (#SultanAchour10) : Hashtag le plus répandu en Algérie sur Twitter durant le ramadan 2015

Selon une étude d'audience menée par l'institut Media & Survey pendant le mois de ramadan 2015, la série Sultan Achour 10, qui était diffusée à 19h55 (heure algérienne) sur Echourouk TV, est le programme le plus regardé par les algériens durant ce mois, avec 39,95 % des parts d'audience[7],[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ar) « Wiki du sultan Achour 10 », sur Wikia (consulté le 17 juin 2016)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i (ar) A. Rabah, « نجم الكوميديا صالح أوڨروت يصرح: السلطان عاشور كوميديا تاريخية.. و مغامرة فنية! » [PDF], sur Echourouk Al Arabi,‎ (consulté le 19 juin 2016), p. 50, 51 et 52
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (ar) « السلطان عاشور العاشر جميع الحلقات », sur WikDZ (consulté le 17 juin 2016)
  4. (ar) « جعفر قاسم سينتج سلسلة "سيت كوم" الأغلى في التاريخ », sur El Hayat (consulté le 17 juin 2016)
  5. « Les épisodes », sur Achour 10 (consulté le 17 juin 2016)
  6. « Achour 10 », sur Google Play Store (consulté le 17 juin 2016)
  7. Salim Aggar, « Les audiences télé de la première semaine : Sultan Achour place Echorouk TV en première place », sur L'Expression, (consulté le 4 avril 2016)
  8. « Mesures d'audience : Ramadan 2015 » [PDF], sur Media & Survey, (consulté le 20 juin 2016)
  9. (ar) « معهد إيمار : الشروق تي في صاحبة أعلى نسبة مشاهدة وقت الذروة », sur Echourouk Online (consulté le 17 juin 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]