Sulfure d'or(I)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sulfure d'or(I)
Image illustrative de l’article Sulfure d'or(I)
__ Au+       __ S2−
Identification
No CAS 1303-60-2
No ECHA 100.013.749
No CE 215-123-7
PubChem 102105
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute Au2S
Masse molaire[1] 425,998 ± 0,005 g/mol
Au 92,47 %, S 7,53 %,
Précautions
SGH[2]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
Attention
H315, H319, H335, P261, P305+P351+P338,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfure d'or(I) est un composé chimique de formule Au2S. C'est l'un des deux sulfures d'or connus, l'autre étant le sulfure d'or(III) Au2S3. Il s'agit d'un solide noir, cristallisé dans le même système cubique que le sulfure d'argent Ag2S et l'oxyde de cuivre(I) Cu2O (oxyde cuivreux), appartenant au groupe d'espacePn3m, avec un paramètre cristallin a = 502 pm[3]. De 25 à 100 °C, c'est un semiconducteur de type p avec une largeur de bande interdite de 0,37 eV. Il se décompose à 217 °C. Il est insoluble dans l'eau, et se décompose en or métallique et sulfure d'hydrogène H2S dans les acides.

Outre le solide, il est également possible de synthétiser des nanoparticules aux propriétés optiques et électroniques particulières, différentes de celles du solide[4].

On peut obtenir le sulfure d'or(I) à partir de solutions de cyanure d'or à l'aide de sulfure d'hydrogène H2S. Dans ce but, l'or est tout d'abord dissous dans une solution de cyanure de potassium KCN en présence d'oxygène O2, puis il est précipité sous forme de sulfure d'or(I) par adjonction de sulfure d'hydrogène :

4 Au + 8 KCN + 2 H2O + O2 → 4 K[Au(CN)2] + 4 KOH ;
2 K[Au(CN)2] + H2S + 2 H2O → Au2S + 2 KOH + 4 HCN.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Fiche Sigma-Aldrich du composé Gold(I) sulfide 99.9% trace metals basis, consultée le 10 mars 2017.
  3. (en) K. Ishikawa, T. Isonaga, S. Wakita et Y. Suzuki, « Structure and electrical properties of Au2S », Solid State Ionics, vol. 79,‎ , p. 60-66 (DOI 10.1016/0167-2738(95)00030-A, lire en ligne)
  4. (en) Todd Morris, Hollie Copeland et Greg Szulczewski, « Synthesis and Characterization of Gold Sulfide Nanoparticles », Langmuir, vol. 18, no 2,‎ , p. 535-539 (DOI 10.1021/la011186y, lire en ligne)