Sulfate de thallium(I)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sulfate de thallium)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés inorganiques
Cet article est une ébauche concernant les composés inorganiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sulfate de thallium(I)
Sulfate de thallium(I)
Identification
Synonymes

Sulfate de thallium
Sulfate de dithallium

No CAS 7446-18-6
No EINECS 231-201-3
PubChem 24833
SMILES
InChI
Apparence cristaux inodores, blancs ou incolores[1]
Propriétés chimiques
Formule brute O4STl2Tl2SO4
Masse molaire[2] 504,829 ± 0,007 g/mol
O 12,68 %, S 6,35 %, Tl 80,97 %,
Propriétés physiques
fusion 632 °C[1]
Solubilité dans l'eau à 20 °C : 48,7 g·l-1[1]
Masse volumique 6,77 g·cm-3[1]
Précautions
SGH[5]
SGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H300, H315, H372, H411,
SIMDUT[6]
D1A : Matière très toxique ayant des effets immédiats graves
D1A,
Directive 67/548/EEC
Très toxique
T+
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
60
   1707   
[4]
Écotoxicologie
DL50 25 mg·kg-1 (rat, ingestion)
Composés apparentés
Autres composés
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfate de thallium(I) est un composé inorganique de formule Tl2SO4.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Ce sulfate est un solide cristallin blanc, inodore et sans goût, mais très toxique.

On l'utilise comme fourmicide et rodenticide. Le thallium se substitue au potassium dans le corps, inhibant la pompe sodium-potassium. Il provoque un gonflement du disque optique et une détérioration de la vue.

Traitement :

Les empoisonnements par thallium peuvent être détectés par analyse spectrale, même après la crémation du corps.

De faibles traces de radioisotopes sont utilisées dans les analyses médicales.

Courbe de solubilité dans l'eau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d SULFATE DE DITHALLIUM, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. « sulfate de dithallium » sur ESIS, consulté le 11 février 2009
  4. Entrée du numéro CAS « 7446-18-6 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 28 novembre 2008 (JavaScript nécessaire)
  5. Numéro index 081-003-00-4 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du Règlement CE no 1272/2008 (16 décembre 2008)
  6. « Sulfate thalleux » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 24 avril 2009
  7. (en) R. H. Waring, G. B. Steventon, S. C. Mitchell, Molecules of Death, 2e éd., Imperial College Press, Londres, 2007 (ISBN 978-1-86094-814-5)