Sulfate de strontium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sulfate de strontium
Image illustrative de l’article Sulfate de strontium
__ Sr2+     __ S6+     __ O2−
Identification
Nom UICPA sulfate de strontium
No CAS 7759-02-6
No ECHA 100.028.955
No CE 231-850-2
No RTECS WT1210000
PubChem 3084026
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche inodore[1]
Propriétés chimiques
Formule brute O4SSrSrSO4
Masse molaire[2] 183,68 ± 0,02 g/mol
O 34,84 %, S 17,46 %, Sr 47,7 %,
Propriétés physiques
fusion 1 605 °C[3]
1 606 °C[4]
Solubilité 0,135 g·l-1 à 25 °C[3]
Masse volumique 3,96 g·cm-3[3] à 25 °C[4]
Composés apparentés
Autres cations Sulfate de béryllium
Sulfate de magnésium
Sulfate de calcium
Sulfate de baryum
Autres anions Chlorure de strontium
Oxyde de strontium

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sulfate de strontium, de formule chimique SrSO4, est un sel qui associe le cation strontium Sr2+ à l'anion sulfate SO2−
4
.

Le sulfate de strontium existe dans la nature sous la forme de cristaux transparents ou translucides qui constituent le minéral célestine. Au laboratoire, il est généralement produit par précipitation et se présente sous la forme d'une poudre cristalline blanche.

Le sulfate de strontium est peu soluble dans l'eau, à raison d'une partie pour 8 800 à température ordinaire. Il est plus soluble dans l'acide chlorhydrique HCl et l'acide nitrique HNO3 dilués, et beaucoup plus dans les solutions de chlorure ioniques, notamment de chlorure de sodium.

Structure[modifier | modifier le code]

Le sulfate de strontium est un matériau polymère, iso-structurel avec le sulfate de baryum.

Biologie[modifier | modifier le code]

Les cristaux de sulfate de strontium sont utilisés par les Acantharea, un petit groupe de protozoaires actinopodes, comme constituant principal de leur squelette.

Applications et chimie[modifier | modifier le code]

Le sulfate de strontium présente un intérêt comme précurseur naturel de composés du strontium plus utiles. Dans l'industrie, il est converti en carbonate en tant que précurseur de céramique et en nitrate pour l'utilisation en pyrotechnie[5].

La faible solubilité aqueuse du sulfate de strontium peut conduire à la formation de dépôts dans les zones où les ions Sr2+ et SO2−
4
se rencontrent. Par exemple, il peut se former à la surface d'équipements enterrés des puits de pétrole selon les conditions de l'eau souterraine[6],[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée « Strontium sulfate » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 29 août (JavaScript nécessaire)
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a b et c PubChem CID3084026.
  4. a et b Fiche Sigma-Aldrich du composé Strontium sulfate 99%, consultée le 29 août 2019.
  5. J. Paul MacMillan, Jai Won Park, Rolf Gerstenberg, Heinz Wagner, Karl Köhler, Peter Wallbrecht “Strontium and Strontium Compounds” in Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry 2002, Wiley-VCH, Weinheim. DOI:10.1002/14356007.a25_321.
  6. https://www.onepetro.org/journal-paper/SPE-9625-PA
  7. doi:10.1520/JAI100958