Suleiman Kangangi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Suleiman Kangangi
Rund um Köln 2017 152.jpg
Suleiman Kangangi en 2017.
Informations
Nom de naissance
Suleiman Waithuweka Kangangi
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
VermontVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes non-UCI
Équipes UCI

Suleiman Waithuweka Kangangi, né le à Eldoret et mort le dans le Vermont, est un coureur cycliste kényan, membre de l'équipe Bike Aid.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Suleiman Kangangi participe avec la sélection kényane aux Jeux du Commonwealth[1].

Son équipe Kenyan Riders, qui a pour ambition de devenir la première équipe d'Afrique subsaharienne à participer au Tour de France[2], est promue à l'échelon continental à partir de l'année 2016. Il commence sa saison en Australie dès le en terminant 74e de la Cadel Evans Great Ocean Road Race. Au mois de mai, il se classe neuvième du Tour de l'Ijen et dix-septième du Tour de Florès en Indonésie. Sur le continent africain, il prend la huitième place du Tour d'Éthiopie Meles Zenawi. Au mois d'octobre, il participe au Tour de Machakos, une course par étapes kényane non inscrite au calendrier UCI. Il s'impose tout d'abord la deuxième étape[3] puis remporte deux jours plus tard le classement général[4]. En fin d'année, il prend la deuxième place d'une étape sur le Tour du Rwanda, derrière le futur vainqueur de l'épreuve Valens Ndayisenga[5] et termine dixième du classement général.

En 2017, il rejoint l'équipe Bike Aid. Ce recrutement est permis entre autres par le partenariat de la formation allemande avec Kenyan Riders. Suleiman Kangangi est accompagné de deux de ses compatriotes et anciens équipiers, Geoffrey Langat et Salim Kipkemboi[6]. Sous ses nouvelles couleurs, il obtient ses premiers résultats lors du Tour du Cameroun, où il termine troisième d'une étape et huitième du classement général, tout en contribuant à la victoire finale de son coéquipier Nikodemus Holler. Il occupe de nouveau un rôle d'équipier pour ce dernier lors du passage de l'équipe en Europe, terminant notamment 24e du Sibiu Cycling Tour et 28e de la Flèche du Sud. À son retour sur le continent africain, il se classe troisième d'une étape et neuvième du Tour Meles Zenawi, qu'il dispute avec une sélection nationale kényane, en compagnie de son coéquipier Salim Kipkemboi. Dix jours plus tard, il se présente au départ du Tour du lac Poyang en Chine, non labellisé UCI et organisé sur onze étapes. Il monte sur la troisième marche du podium final, et contribue à la domination de sa formation Bike Aid, avec le succès final de son coéquipier Nikodemus Holler et la quatrième place de Kipkemboi[7]. Il conclut la saison en beauté en prenant la troisième place du Tour du Rwanda[8].

En 2018, Suleiman Kangangi réalise ses débuts en compétition lors de la Tropicale Amissa Bongo, où il prend la 17e place. Trois jours plus tard, il se rend aux Émirats arabes unis pour disputer le Sharjah Tour. Au milieu de plusieurs équipes professionnelles européennes, il se classe huitième de l'étape reine, remportée par son coéquipier Salim Kipkemboi[9], puis quatorzième du classement général.

Victime d'une chute lors de la Vermont Overland, une course de gravel, il succombe à ses blessures le à l'âge de 33 ans[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2016
    • Gaitimayo Forest Challenge
    • Tour de Machakos :
      • Classement général
      • 2e étape
  • 2017
  • 2018
    • Great Rift Valley Challenge
    • Tour de Machakos :
      • Classement général
      • 1re, 3e (contre-la-montre par équipes) et 4e étapes
  • 2019
    • 1re étape du Madaraka Day Challenge
  • 2020
    • Southern Bypass Time Trial
    • Eddie Njoroge Memorial
    • Jamhuri ya Mashuru :
      • Classement général
      • 1re étape (contre-la-montre)

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017 2018
UCI Africa Tour 185e[11] 162e[12] 89e[13]
UCI Asia Tour 538e[14] 413e[15]
UCI Europe Tour 1 737e[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kenyan riders aim to put nation on cycling map at Commonwealth Games », sur theguardian.com,
  2. (es) Laura Fernández, « El sueño ciclista de Suleiman Kangangi », sur stolperstein.es/,
  3. (en) Erick Ochieng, « Cycling: Kangangi win stage two of Tour De Machakos », sur standardmedia.co.ke,
  4. (en) Erick Ochieng, « Tough Tour de Machakos Concludes: Kangangi and Akinyi crowned champions », sur standardmedia.co.ke,
  5. Isidore Akouete, « Tour du Rwanda 2016 : Valens Ndayisenga s’empare du maillot jaune », sur africatopsports.com,
  6. (en) « BIKE AID and Kenyan Riders merge from 2017 », sur bikeaid.de,
  7. (en) « Nikodemus Holler wins Tour of Poyang Lake - BIKE AID also winner of team GC », sur bikeaid.de,
  8. (en) « Kenyan Suleiman Kangangi finishes 3rd at Tour du Rwanda », sur bikeaid.de,
  9. (de) Michael Behringer, « Sharjah Tour #3: Kipkemboi gewinnt Königsetappe für Bike Aid », sur velomotion.de,
  10. « Sule Kangangi of Team Amani tragically dies at 33 », sur velonews.com,
  11. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  12. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  13. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  14. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  15. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2018 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]