Suite pour deux pianos nº 1 de Rachmaninov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Suite pour deux pianos n° 1, op. 5 a été écrite par Sergueï Vassilievitch Rachmaninov à l'âge de 20 ans en 1893, et dédiéchantotr Ilitch Tchaïe est la première des deux suites composées pour deux pianos. Elle comprend quatre mouvements. Chacun d'entre eux est précédé par une citation d'un poète, mis ainsi en exergue : Mikhaïl Lermontov, Lord Byron, Fiodor Tiouttchev et Khomyakov.

La barcarolle est directement inspirée de celle de Frédéric Chopin. Traduction du "Chant de la gondole" de Lermontov figurant en tête du mouvement : Ô fraîche vague du soir, Clapote doucement sous les rames de la gondole ! ... de nouveau ce chant et de nouveau le son de la guitare ! ... on entendait au loin, tantôt mélancoliques, tantôt joyeux, les accents de la vieille barcarolle : "La gondole glisse sur les ondes et l'amour fait s'envoler le temps ; Les flots de nouveau s'apaisent et la passion ne connaîtra plus de flambée".

Le second mouvement, intitulé "La nuit... l'amour", évoque le rossignol dans la poésie de Lord Byron : C'est l'heure où parvient des ramures La note aiguë du rossignol ; C'est l'heure où des serments d'amoureux Semblent résonner mélodieusement dans chaque mot murmuré, Et les douces brises et les sources proches Font de la musique à l'oreille solitaire.

Le troisième mouvement est un largo, sous titré "Les larmes". Traduction du poème de Tioutchev figurant en exergue : Larmes humaines, ô larmes humaines ! Vous coulez tôt et tard - Vous coulez inconnues, vous coulez inaperçues, Intarissables, innombrables, Vous coulez comme des torrents de pluie Dans les ténèbres d'une nuit d'automne.


Le dernier mouvement, Pâques, est d'une réelle virtuosité, imitant les cloches sonnant à toute volée. Traduction du poème de Khomiakov placé en tête : Le puissant carillon retentissait sur la terre entière Et l'air tout entier, gémissant, frémissait et frissonnait. Des accents éclatants, mélodieux et argentins, Propageaient la nouvelle du saint triomphe.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Présentation des deux Suites pour deux pianos