Sugako Hashida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sugako Hashida
Image dans Infobox.
Sugako Iwasaki en 2015.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Keijō (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
AtamiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
橋田壽賀子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
岩崎 壽賀子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Waseda
Université féminine du Japon
Osaka Prefectural Senyo Senior High School (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales
Oshin (d), Wataru Seken wa Oni Bakari (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sugako Hashida (橋田 寿賀子, Hashida Sugako?) née Sugako Iwasaki (岩崎 壽賀子, Iwasaki Sugako?) le à Keijō (province de Chōsen lors de l'occupation de la Corée par le Japon, anciennement partie de l'Empire du Japon, aujourd'hui Corée du Sud) et morte le à Atami[1], est une essayiste et écrivaine japonaise pour la télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sugako Hashida naît à Keijō (Séoul) et suit plus tard sa mère qui rentre en métropole. Elle étudie la littérature japonaise auprès de Kan Kikuchi au Nihon Joshi Daigaku à Tokyo. À la suite de la fermeture du collège à l'époque de la Guerre du Pacifique, elle travaille pour la marine impériale japonaise.

À la fin de la guerre, elle reprend ses études à l'université Waseda et travaille alors au département des scénarios de la société de production cinématographique Shōchiku. À la suite de la fermeture des studios, elle perd son emploi en 1960 et vit les cinq années qui suivent en tant que dramaturge et auteur indépendant de nouvelles pour les magazines féminins.

En 1965 elle épouse Hiroshi Iwasaki, alors producteur auprès de la TBS. C'est sur cette chaîne qu'est diffusée Ai to Shi o Mitsumete en 1973, sa première dramatique à succès. Suivent sur la NHK des films tels que Tonari no Shibafu (1976-77), Fūfu (1979) et la série japonaise populaire Oshin. La TBS diffusent les séries Michi (1980), Onnatachi no Chuushingura (1981) et Dakazoku (1983).

Outre plusieurs récompenses de télévision, Hashida reçoit en 1984 le prix Kan-Kikuchi.

En 2015, elle est élue personne de mérite culturel[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Japanese scriptwriter Sugako Hashida, known for TV drama Oshin, passes away aged 95 », sur Firstpost, (consulté le 6 avril 2021)
  2. (ja) 平成27年度 文化功労者 sur mext.go.jp, 3 novembre 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]