Suboxyde de soufre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Suboxyde de soufre
Disulfur-monoxide-2D-dimensions.png
Disulfur-monoxide-3D-vdW-A.png
Structure du suboxyde de soufre
Identification
Synonymes

monoxyde de disoufre

No CAS 20901-21-7
PubChem 140772
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute OS2S2O
Masse molaire[1] 80,129 ± 0,01 g/mol
O 19,97 %, S 80,04 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le suboxyde de soufre, ou monoxyde de disoufre, est un composé chimique instable de formule S2O. Il s'agit d'un gaz incolore qui peut être obtenu en faisant réagir du chlorure de thionyle SOCl2 avec du sulfure d'argent Ag2S :

SOCl2 + Ag2SAgCl + S2O,

à basse pression et haute température[2]. Il peut également être obtenu par décharge luminescente dans le dioxyde de soufre SO2, et c'est d'ailleurs ainsi qu'il a été découvert, en 1933, par P. W. Schenk.

La molécule présente une configuration pliée, l'angle S-S-O valant 117,88° avec des liaisons S=S et S=O longues respectivement de 188,4 pm et 146,5 pm[3]. Il peut former des condensats rouge orangé lorsqu'il est refroidi à la température de l'azote liquide.

Du suboxyde de soufre serait produit par Desulfovibrio desulfuricans, une bactérie sulfato-réductrice à Gram négatif[4].

Les volcans du satellite Io de la planète Jupiter rejetteraient également 1 à 6 % de S2O dans les panaches volcaniques de S2 et SO2 éjectés sous 0,1 à 10 MPa, et le volcan Pélé serait peut-être ceinturé de dépôts solides de suboxyde de soufre[5] à l'origine de son auréole rouge orangé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Ullmann's Encyclopedia of Industrial Chemistry – 15 juin 2000 Hans-Dietrich Lauss et Wilfried Steffens, « Sulfur Halides », DOI:10.1002/14356007.a25_623.
  3. (en) D.J. Meschi, « The microwave spectrum, structure, and dipole moment of disulfur monoxide », Journal of Molecular Spectroscopy, vol. 3, nos 1-6,‎ , p. 405–416 (DOI 10.1016/0022-2852(59)90036-0, lire en ligne)
  4. (en) Warren P. Iverson, « Disulfur Monoxide: Production by Desulfovibrio », Science, vol. 156, no 3778,‎ , p. 1112-1114 (ISSN 0036-8075, lire en ligne)
    DOI:10.1126/science.156.3778.1112
  5. (en) Mikhail Yu. Zolotov et Bruce Fegley, Jr., « Volcanic Origin of Disulfur Monoxide (S2O) on Io », Icarus, vol. 133, no 2,‎ , p. 293-297 (lire en ligne)
    DOI:10.1006/icar.1998.5930