Subiaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Subiaco
Blason de Subiaco
Héraldique
Vue de Subiaco et de la Rocca abbaziale
Vue de Subiaco et de la Rocca abbaziale
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Lazio.svg Latium 
Province Rome 
Maire Pierluigi Angelucci
Code postal 00028
Code ISTAT 058103
Code cadastral I992
Préfixe tel. 0774
Démographie
Gentilé sublacensi
Population 9 406 hab. (31-12-2010[1])
Densité 148 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 56′ 00″ N 13° 06′ 00″ E / 41.93333, 13.141° 56′ 00″ Nord 13° 06′ 00″ Est / 41.93333, 13.1  
Altitude Min. 408 m – Max. 408 m
Superficie 6 344 ha = 63,44 km2
Divers
Saint patron San Benedetto
Fête patronale 21 mars
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Latium

Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Subiaco

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Subiaco

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Subiaco
Liens
Site web http://www.comune.subiaco.rm.it

Subiaco est une commune italienne d'environ 9 400 habitants, située dans la province de Rome, dans la région Latium, en Italie centrale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Subiaco est située sur la rive droite de l'Aniene aux pieds de la chaîne des Monts Simbruins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette ville est fondée à l'époque romaine, comme en témoigne les restes de la villa de Néron. Elle est nommée alors Sub Lacum (littéralement « sous les lacs ») en raisons des lacs alimentant l'Aniene.

Vers l'an 500, saint Benoît de Nursie y fonda son premier monastère, aujourd'hui abbaye de Subiaco, d'où devait naître quelques années plus tard l'ordre des Bénédictins. La famille bénédictine comprend plusieurs congrégations, dont celle de Subiaco qui compte 66 monastères dont l'Abbaye de Belloc (Pays Basque), En-Calcat (Tarn), La-Pierre-Qui-Vire (Yonne), Landévennec (Finistère), Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret), etc.

Au 15°s. Les Borgia y possédaitent une "Rocca" c'est-à-dire un château massif qui dominait la ville et qui était capable de soutenir un long siège. C'est là que la belle Vanozza qui était la maîtresse du pape Alexandre VI Borgia,qui n'était à cette époque que cardinal, un cardinal très influent, accoucha de Lucrèce en 1480. (Marcel Brion : Les Borgia éd. Taillandier )6

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 2001 30 mai 2006 Francesco Lando    
30 mai 2006 en cours Pierluigi Angelucci    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Monte Livata - Campo dell'Osso, Vignola, La Torre - Ponte Lucidi; contrade: Pianiglio - San Lorenzo, Le Camere - Cappuccini, Montore - Camarde, Barili - Iegli, Pozziglio - Forma Focerale - San Vito, Caprola - Campo d'Arco, Riarco - Castagnola, Risano - Colle Perino, Sant'Angelo - Prato Maggiore - Nocchitella, Valle Papa - Valle Chiappante

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Affile, Agosta, Arcinazzo Romano, Camerata Nuova, Canterano, Cervara di Roma, Jenne, Rocca Santo Stefano, Vallepietra

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]