Styles de gratte-ciel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On peut répartir les gratte-ciel en plusieurs périodes ou styles. On peut distinguer trois grandes périodes dans le style architectural des gratte-ciel.

Des origines aux années 1930, il y a différents styles qui font souvent référence à l'histoire architecturale de l'Europe (style néogothique, style néoclassique).

À partir des années 1940 jusqu'aux années 1980, le style dit 'international' s'impose avec une abondance de lignes droites et une très large utilisation du verre.

Depuis les années 1980, la forme géométrique des gratte-ciel se complexifie, le style international n'est plus le style dominant.

Style Beaux-arts[modifier | modifier le code]

Singer Building à New York, style beaux-art

L'Opéra Garnier ou la gare d'Orsay sont des exemples d'architecture beaux-arts qui s'inspire en partie de l'exubérance du baroque tout en gardant certaines éléments du style classique. L'ornementation est extrêmement riche. Ce style nommé d'après l'école des beaux-arts de Paris a duré approximativement de 1870 à 1930. Certains gratte-ciel d'avant guerre aux États-Unis sont inspirés de ce style[1].

Voir aussi Style Beaux-Arts

Style néoclassique[modifier | modifier le code]

Thurgood Marshall United State Courthouse à New York, style néoclassique

Le Capitole des États-Unis est un exemple typique d'architecture néoclassique qui se caractérise par l'utilisation d'éléments gréco-romains; colonnes, fronton, colonnades, arches, plans symétriques. Ce style est apparu au milieu du XVIIIe siècle et a duré jusqu'au milieu du 20°[2]. Beaucoup de gratte-ciel d'Amérique du Nord s'en sont inspirés jusque dans les années 1930. Certains gratte-ciel du XXIe siècle s'en inspirent encore

Voir aussi Architecture néoclassique

Style néogothique[modifier | modifier le code]

Pittsfield Building à Chicago, style néogothique

Assez fréquent aux États-Unis jusque dans les années 1930. Très rare aujourd'hui. Ce style ne s'inspire pas seulement des cathédrales gothiques mais aussi de bâtiments profanes comme les beffrois[3].

Voir aussi Style néogothique

Style Art déco[modifier | modifier le code]

Chrysler Building, style art déco

Le Chrysler Building et l'Empire State Building sont deux bons exemples de ce style apparu dans les années 1920 avec la tenue en 1925 à Paris de l'Exposition internationale des Arts Décoratifs et industriels modernes. Ce style a des racines dans les élans de l'architecture gothique mais avec la simplicité et la sobriété de l'architecture moderne. Les gratte-ciel Art déco utilisent souvent des décorations (comme le nom 'art déco' l'implique) voire des gargouilles comme c'est le cas du Chrysler Building.

À la différence d'autres bâtiments les gratte-ciel Art déco ont des formes souvent effilés avec des parties en retraits pour les étages supérieurs comme c'est le cas de l'Empire State Building. Les revêtements et les façades sont souvent en briques ou en calcaire.

Après une très longue éclipse à partir des années 1940 ce style a été repris dans les années 2000 pour certains immeubles[4].

Voir aussi Art déco

Style modernisme précoce[modifier | modifier le code]

Torre Latinoamericana à Mexico, style modernisme précoce

Ce style apparu dans les années 1930 représente un stade intermédiaire entre la complexité des styles historiques antérieurs (néoclassique et néogothique) et la simplicité des formes du style international. Les bâtiments de ce type gardent des éléments des styles historiques antérieurs mais empruntent au style international des lignes lisses et droites, ont des formes cassés avec des masses distinctes, des ailes et des côtés ouverts. Ce style a duré jusque dans les années 1950. La tour Perret à Amiens en est un exemple[5].

Voir aussi Mouvement moderne

Style stalinien[modifier | modifier le code]

Ce style a été en vigueur essentiellement de 1945 à 1960 bien que certains immeubles construits dans les années 2000 dans l'ex URSS s'en inspirent encore. Les immeubles de ce style sont très fortement symétriques, sont souvent coiffés par une importante flèche et mettent fortement l'accent sur les lignes verticales. L'Université d'État de Moscou est un des plus importants exemples de ce style d'architecture[6].

Voir Gratte-ciel staliniens

Style international[modifier | modifier le code]

Willis Tower (ex Sears Tower), Chicago, style international

Ce style est apparu dans les années 1950 avec des architectes comme Walter Gropius et Mies van der Rohe. La tour Montparnasse à Paris est un exemple de ce style qui se caractérise par un certain minimalisme, une simplicité et un fonctionnalisme, des lignes droites, des toits plats, et une large utilisation du verre et de l'acier. Le style international permet de réduire le coût de construction au minimum, la fonction étant privilégiée au détriment de l'esthétique. Le style international a été le modèle dominant des gratte-ciel des années 1950 au milieu des années 1980. Surexploité, ce style devient synonyme d'absence de recherche esthétique et finit par être rejeté par le public et les architectes qui le surnomment « box style ». Il est alors de plus en plus refusé par les conseils d'urbanismes. Il est utilisé de plus en plus rarement aujourd'hui.

Voir Style international

Style brutaliste[modifier | modifier le code]

Lippo Centre,Hong Kong, style brutaliste

Ce style apparu dans les années 1950 utilise des formes massives et lourdes préférant une image de force à une image d'élégance. Style rarement utilisé aujourd'hui[7].

Voir aussi Brutalisme

Style high-tech[modifier | modifier le code]

HSBC Main Building, Hong Kong, architecte Norman Foster, style high-tech

Le Centre Pompidou à Paris est l'un des meilleurs exemples de ce style, apparu à la fin des années 1960. Appelé aussi "techno-architecture" ce style se caractérise par des immeubles qui montrent à l'extérieur leurs éléments structuraux. Certains détails relèvent du style international. Parmi les particularités on trouve une charpente extériorisée, des formes très complexes nécessitant une ingénierie inhabituelle, des structures souvent métalliques[8].

Parmi les exemples de ce style :

Les architectes Norman Foster et Renzo Piano sont des grands spécialistes de ce style.

Voir aussi Architecture high-tech

Style postmoderniste[modifier | modifier le code]

Messeturm à Frankfort de style post-moderne

Le style postmoderniste est apparu dans les années 1970 car comme l'expliquait l'architecte Philip Johnson, « nous étions fatigués de la boîte ». C'est une réaction contre le style international des années 1950/1960. L'un des premiers gratte-ciel qui a marqué les débuts de ce style est la Sony Tower à New York construite en 1984. Il y a dans ce style une rupture avec les lignes purement verticales du style international, une certaine fantaisie, le recours à la décoration, à des formes parfois sculptées, le retour à des éléments appartenant aux grands styles historiques avec en général un niveau de détail plus faible. Ce style s'est répandu dans toute la planète et a remplacé le style international comme style dominant[9].

Parmi les exemples les plus célèbres de ce style ;

Voir aussi Postmodernisme (architecture)

Style déconstructiviste[modifier | modifier le code]

Hotel Porta Fira de style déconstructiviste

Ce style apparu au début des années 1990 est une réaction contre les formes trop strictes du style international. La forme elle-même du bâtiment, forme souvent audacieuse, est l'un des éléments centraux de ce style qui se caractérise aussi par l'absence d'ornements[10].

Voir aussi Déconstructivisme

Style asiatique ou style pagode[modifier | modifier le code]

Taipei 101 sur l'île de Taïwan de style asiatique

Dans l'Est de l'Asie, monde chinois, Asie du Sud-Est, Japon, certains gratte-ciel s'inspirent des formes traditionnelles de l'architecture japonaise et chinoise avec par exemple une forme en pagode, même si les architectes qui conçoivent ces tours sont parfois occidentaux[11]

Style arabo-islamique[modifier | modifier le code]

Dans certains pays musulmans certains gratte-ciel ont un style qui s'inspire de l'art islamique, avec par exemple une structure supérieure en forme de coupole ou de minaret.

Nile City au Caire, Egypte, style arabo-islamique

Voir aussi ; Arts de l'Islam

Les arches[modifier | modifier le code]

L'Arche de la Défense est le premier gratte-ciel de l'histoire prenant la forme d'une arche.

Beaucoup d'autres arches ont été construites depuis, par exemple;

Voir Arche (architecture)

Formes en arc de cercle[modifier | modifier le code]

Certains gratte-ciel ont des formes en arc de cercle.

Formes hyperboloïdes (en forme de sablier)[modifier | modifier le code]

Nouvelle tour de télévision de Canton en 2009, de forme hyperboloïde

Ces structures offrent une certaine résistance au vent

Voir aussi Structure hyperboloïde

Formes torsadées[modifier | modifier le code]

L'architecte espagnol Santiago Calatrava est l'un des grands spécialiste de ce type d'architecture.

Turning Torso à Malmo en Suède, forme torsadée

Formes triangulaires ou pyramidales[modifier | modifier le code]

Transamerica Pyramid, forme triangulaire

Ce type de forme existe depuis les années 1970 (avec notamment la célèbre Transamerica Pyramid de San Francisco) en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Asie.

Formes en voile de bateau[modifier | modifier le code]

Certains gratte-ciel ont une forme arrondie qui ressemble à une voile de bateau

Yokohama Grand Intercontinental Hotel, forme en voile de bateau

Formes elliptiques[modifier | modifier le code]

Certains gratte-ciel ont une forme en ellipse, c’est dire en ovale

Kobe Portopia Hotel situé à Kobe, forme elliptique

Formes à base rétrécie[modifier | modifier le code]

Certains gratte-ciel ont une base qui est plus étroite que le corps principal du bâtiment [12],[13].

Formes avec une ouverture au sommet[modifier | modifier le code]

Certains gratte-ciel ont une ouverture au sommet [14],[15]

Torre Civica au Mexique, forme avec ouverture au sommet

Gratte-ciel avec plusieurs flèches[modifier | modifier le code]

Certains gratte-ciel sont surmontés de deux ou trois flèches[16].

Formes originales[modifier | modifier le code]

Depuis une vingtaine d'années certains gratte-ciel ont des formes insolites.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]