Studio Guillaume Tell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Façade du studio.
Détail des mosaïques sous le porche.

Le studio Guillaume Tell est un célèbre[1],[2] studio d'enregistrement musical, situé au 20 avenue de la Belle-Gabrielle à Suresnes (Hauts-de-Seine).

Historique[modifier | modifier le code]

Le studio est créé en 1986 par Roland Guillotel[3], d'où son nom de « Guillaume Tell »[2].

Il s'agit de l'ancien emplacement du cinéma Le Capitole, la façade du bâtiment étant resté identique, mis à part les panneaux « Cinéma », « Théâtre » et « Concerts » qui ont été retirés. Le Capitole avait ouvert à la fin des années 1920 et avait une capacité de 900 places. Il ferme en 1985[4],[5]. Il rouvre 3 rue Ledru-Rollin en 2000[6].

L'immeuble est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel[6].

Descriptif[modifier | modifier le code]

Studio A[modifier | modifier le code]

D'une surface de 300 m2, pouvant accueillir 80 musiciens dans un volume de 3 200 mètres cubes[2] avec, en complément, 4 cabines d'isolation. Équipée d'une console analogique Solid State Logic SL 9096 J Series, 96 voies pour l'enregistrement et le mixage multicanal (5.1).

Studio B[modifier | modifier le code]

D'une surface de 30 m2 adapté pour les enregistrements de voix, chœurs, etc[2]. Le studio est équipé d'une console numérique SONY OXFORD OXF-R3.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Studio de pré-production équipé d'une connexion ISDN pour des enregistrements à distance et en temps réel.
  • Salle de détente avec un bar et un salon[2].

Artistes qui y ont travaillé[modifier | modifier le code]

Le studio Guillaume Tell a accueilli de nombreux artistes français (comme Eddy Mitchell, Johnny Hallyday, Carlos, Renaud, Claude Berri, Michel Sardou, Serge Lama, Dorothée, Sylvie Vartan, Marlène Jobert et Rika Zaraï[7]) et internationaux (comme The Rolling Stones, Sting, Peter Gabriel, Rush, Iron Maiden et Elton John)[2], de producteurs, acteurs et musiques de film.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. références
  2. a b c d e et f « À Suresnes, le studio-préféré des stars », leparisien.fr, 19 août 2010.
  3. Roland Guillotel, ingénieur du son au studio des Dames (Polygram), cofondateur des studios 92 puis fondateur du studio Guillaume Tell.
  4. « Capitole (Suresnes - 92) », sallesdecinemas.blogspot.com, 25 septembre 2016
  5. « Suresnes Le Capitole », consulté le 23 juin 2018.
  6. a et b « Cinéma Le Capitole à Suresnes », salles-cinema.com, consulté le 13 juillet 2018.
  7. Francis Prévost, Histoires de Suresnes, Suresnes Information, (ISBN 2-9503475-0-9), p. 242-245.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]