Strzelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Strzelin
Strehlen
Blason de Strzelin
Héraldique
Strzelin
Le centre-ville de Strzelin avec l'église de la Sainte-Croix et la Maison des ducs de Brieg.
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Voïvodie Basse-Silésie
Powiat Strzelin
Gmina Strzelin
Code postal 57-100
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 71
Immatriculation DST
Démographie
Population 12 192 hab. (2006)
Densité 1 179 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 47′ 00″ nord, 17° 04′ 00″ est
Superficie 1 034 ha = 10,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Strzelin

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Strzelin
Liens
Site web http://www.strzelin.pl

Strzelin (Strehlen jusqu'en 1946) est une ville de Pologne, située dans le sud-ouest du pays, dans la voïvodie de Basse-Silésie. Elle est le chef-lieu de la gmina de Strzelin et du powiat de Strzelin.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Strzelin est arrosée par l'Ohle et se trouve au pied des monts de Strehlen (Wzgórza Strzelinskie), à 40 km au sud de Wrocław.

Histoire[modifier | modifier le code]

Strehlen reçoit en 1293 sa charte urbaine du duc Boleslas Ier le Sévère[1].

Depuis le XVIIIe siècle, Strehlen et ses environs comptaient une forte minorité ethnique de colons protestants de langue tchèque, venus de Bohême. Le village de Gęsiniec (autrefois Hussinetz) était le principal foyer de ces disciples de Jan Hus.

Vers 1900, Strehlen possédait deux temples protestants, un temple vieux-luthérien et une église catholique, une synagogue, un tribunal d'instance et un lycée[1]. Jusqu'en 1945, c'était le chef-lieu de l'arrondissement de Strehlen, dans le district de Breslau de la province allemande de Basse-Silésie.

La ville, qui se trouvait à un nœud ferroviaire stratégique, a commencé à être touchée par les raids aériens en janvier 1945. À la mi-mars, l'Armée Rouge lança son offensive dans ce secteur : les abords de la ville furent âprement disputés et lorsque la Wehrmacht vit que la ville était près de tomber, le 24 mars 1945, elle fit exploser les tours de l’Altstadt, dont celle de l'hôtel de ville. À la reddition, la ville était entièrement en ruines[2]. La population civile avait été évacuée juste avant l'arrivée de l'Armée Rouge. Puis les forces d'occupation soviétiques placèrent toute la Silésie sous l'autorité de la République populaire de Pologne, qui rebaptisa la ville Strzelin, les derniers habitants germanophones étant expulsés.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après Meyers Großes Konversations-Lexikon, vol. 19, Leipzig et Vienne, (réimpr. 6e), p. 113–114.
  2. D'après (de) Hans-Dieter Langer, « La destruction de Strehlen en 1945 » (consulté le 19 juillet 2018).

Lien externe[modifier | modifier le code]