Gliese 725

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Struve 2398)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gliese 725 A/B
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 18h 42m 46,7s/46.9s
Déclinaison 59° 37′ 49″/36″
Constellation Dragon
Magnitude apparente 8,94/9,70

Localisation dans la constellation : Dragon

(Voir situation dans la constellation : Dragon)
Draco IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M3V/M3.5V
Indice U-B 1,11/1,14
Indice B-V 1,53/1,59
Variabilité Étoile éruptive
Astrométrie
Vitesse radiale −0,9 km/s
Mouvement propre μα = −1 327 mas/a
μδ = 1 802 mas/a
Parallaxe 283,00 ± 1,69 mas
Distance 11,52 ± 0,07 al
(3,53 ± 0,02 pc)
Magnitude absolue 11,20/11,96
Caractéristiques physiques
Masse 0,36/0,30 M
Rayon 0,54/0,55 R
Luminosité 0,0027/0,0013 L
Température 3,500/3,000 K K

Autres désignations

GJ 725 A/B, Struve 2398 A/B, G 227-046/227-047, HD 173739/173740, LHS 58/59, GCTP 4330.00 A/B, HIP 91768/91772, SAO 17568, composante A : BD+59 1915, Vys 184

Gliese 725 ou Struve 2398 est une étoile binaire dans la constellation du Dragon. Les deux étoiles sont des naines rouges de type spectral M3 V/M3.5 et des étoiles éruptives.

Bien que les composantes de ce système binaire soient trop faibles pour être vues à l'œil nu, ce système stellaire fait partie des plus proches de notre soleil. Les mesures de parallaxe du satellite Hipparcos les situent à seulement 11,52 années-lumière de la Terre[1].

Les deux étoiles ont pour masse et taille environ un tiers de celles de notre soleil. Leur surfaces actives sont des sources d'émissions de rayons X[2]. La période orbitale de la paire est d'environ 295 ans, avec une distance moyenne de 56 UA[3] et l'excentricité de leur orbite est de 0,7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. F. van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy & Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653–664 (ISSN 0004-6361 et 1432-0746, DOI 10.1051/0004-6361:20078357, lire en ligne)
  2. (en) Juergen H. M. M. Schmitt, Thomas A. Fleming et Mark S. Giampapa, « The X-Ray View of the Low-Mass Stars in the Solar Neighborhood », The Astrophysical Journal, vol. 450,‎ , p. 392 (ISSN 0004-637X, DOI 10.1086/176149, lire en ligne)
  3. « Struve 2398 AB », sur www.solstation.com (consulté le 26 mars 2018)