Struthiosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Struthiosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Humérus de Struthiosaurus.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Thyreophora
Infra-ordre  Ankylosauria
Famille  Nodosauridae

Genre

 Struthiosaurus
Bunzel[1], 1870

Espèces de rang inférieur

Struthiosaurus est un genre éteint de dinosaures ornithischiens herbivores, un ankylosaurien de la famille des nodosauridés qui vivait en Europe à la fin du Crétacé supérieur. Il est rattaché à la sous-famille des struthiosaurinés, à laquelle il a donné son nom, par J. I. Kirkland et ses collègues en 2013[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre, Struthiosaurus, est composé de deux mots du grec ancien στρούθειος / stroutheios signifiant « autruche » et σαῦρος / saûros, « lézard », pour donner littéralement « lézard autruche ».

Description[modifier | modifier le code]

Dessin montrant les os retrouvés de S. austriacus et une interprétation sur la position de ses plaques osseuses.
Plaques osseuses (ostéodermes) avec crête de l'armure de S. austriacus au Muséum d'histoire naturelle de Vienne.

Comme tous les ankylosauriens, Struthiosaurus était quadrupède, végétarien et possédait une armure constituée de plaques et de piques osseuses qui servaient sans doute de défense. Il mesurait entre deux et trois mètres de longueur ce qui en faisait un animal assez petit par rapport à la plupart de ses cousins.

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Des restes fossiles de Struthiosaurus ont été trouvés en France[5],[3], en Espagne, en Autriche et en Roumanie dans les sédiments de la fin du Crétacé supérieur (Campanien et Maastrichtien), il y a environ 75 millions d'années.

À cette époque, l'Europe était un archipel au climat tropical, et sa végétation comprenait surtout des prêles, des fougères et des ginkgos. Struthiosaurus vivait sur ces îles aux côtés d'autres végétariens, tels que le sauropode Ampelosaurus ou l'ornithopode Rhabdodon, mais également de gros prédateurs abélisauridés, et notamment Arcovenator.

Forme naine[modifier | modifier le code]

Les spécimens trouvés en Roumanie sont plus petits que les autres. Comme on pense que l'endroit était une île isolée à l'époque, certains chercheurs ont émis l'hypothèse qu'il s'agissait d'une forme de nanisme insulaire. Les Struthiosaurus roumains vivaient aux côtés de Rhabdodon nains et de Magyarosaurus, une forme naine d'Ampelosaurus.

Classification[modifier | modifier le code]

L'analyse phylogénétique réalisée sur les nodosauridés par Richard S. Thompson et al. en 2011 montre que Struthiosaurus est un nodosauridé basal[6], comme déjà indiqué par A. Ösi et al. en 2005[7], bien qu'il en soit un de ses représentants les plus récents. Il est placé en groupe frère avec Zhejiangosaurus.

Nodosauridae

Antarctopelta





Mymoorapelta




Hylaeosaurus



Anoplosaurus






Tatankacephalus



Horshamosaurus


Polacanthinae

Gargoyleosaurus



Hoplitosaurus




Gastonia




Peloroplites



Polacanthus








Struthiosaurus



Zhejiangosaurus





Hungarosaurus




Animantarx




Niobrarasaurus



Nodosaurus



Pawpawsaurus



Sauropelta



Silvisaurus



Stegopelta



Texasetes




Edmontonia



Panoplosaurus










En 2013, J. Kirkland et ses collègues, lors de la description d'un nouveau genre de nodosauridés, Europelta, intègrent Struthiosaurus dans la sous-famille des struthiosaurinés, en compagnie de ce dernier ainsi que des genres Hungarosaurus et Anoplosaurus[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) E. Bunzel. 1871. Die Reptilfauna der Gosauformation in der Neuen Welt bei Weiner-Neustadt. Abhandlungen der Kaiserlich-Königlichen Geologischen Reichsanstalt 5:1-18
  2. (de) B. F. Nopcsa. 1915. Die dinosaurier der Siebenbürgischen landesteile Ungarns [Dinosaurs of the Transylvanian regions of Hungary]. Mitteilungen aus dem Jahrbuche der Kgl. Ungarischen Geologischen Reichsanstalt 23:1-24
  3. a et b (en) Garcia, G. & Pereda-Suberbiola, X. 2003. A new species of Struthiosaurus (Dinosauria:Ankylosauria) from the Upper Cretaceous of Villeveyrac (Southern France). − Journal of Vertebrate Paleontology 23, 156–165
  4. a et b (en) J. I. Kirkland, L. Alcalá, M. A. Loewen, E. Espílez, L. Mampel et J. P. Wiersma, « The Basal Nodosaurid Ankylosaur Europelta carbonensis n. gen., n. sp. From the Lower Cretaceous (Lower Albian) Escucha Formation of Northeastern Spain », PLoS ONE, vol. 8, no 12,‎ , e80405 (PMID 24312471, PMCID 3847141, DOI 10.1371/journal.pone.0080405)
  5. Clottes, P. et Raynaud, C. Le gisement à dinosauriens de Campagne-sur-Aude-Espéraza: observations préliminaires, premiers résultats. Bulletin de la Société d'Etudes Scientifiques de l'Aude, 1983, vol. 83, p. 5-14
  6. (en) Richard S. Thompson, Jolyon C. Parish, Susannah C. R. Maidment et Paul M. Barrett, « Phylogeny of the ankylosaurian dinosaurs (Ornithischia: Thyreophora) », Journal of Systematic Palaeontology, vol. 10, no 2,‎ , p. 301–312 (DOI 10.1080/14772019.2011.569091, lire en ligne)
  7. (en) A. Ösi, « Hungarosaurus tormai, a new ankylosaur (Dinosauria) from the Upper Cretaceous of Hungary », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 25, no 2,‎ , p. 370–383 (DOI 10.1671/0272-4634(2005)025[0370:HTANAD]2.0.CO;2)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :