Structure pyramidale des ligues de football au Brésil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La structure pyramidale des ligues de football au Brésil désigne le système de classement officiel des ligues et divisions du football de cette nation.

Généralités[modifier | modifier le code]

Les différentes divisions se jouent au niveau national de la D1 à la D4. À partir de la 5e division, les ligues sont divisées entre les Championnats des États brésiliens. Chaque État, y compris le district fédéral, possède son propre championnat, qui lui-même comporte plusieurs divisions. L'ensemble des ligues nationales du pays (D1 à D4) est sous la juridiction de la Confédération brésilienne de football, tandis que les championnats des États sont organisées indépendamment dans chaque État.

Cependant, la hiérarchie entre les championnats nationaux et régionaux reste plutôt flou. Les compétitions nationales ont eu le plus grand mal à s'imposer dans un pays si vaste et si pauvre que les championnats locaux (les Campeonatos Estaduais) ont longtemps tenu le haut du pavé. Timidement mis en place en 1971, la Série A s'est désormais imposé comme la compétition de référence au Brésil. Les championnats locaux ont pourtant toujours cours, et sont joués de janvier à avril. Les club de série A jouent donc également leurs championnats locaux respectifs en début d'année avant d'enchainer sur le championnat national[1].

Structure des championnats[modifier | modifier le code]

Niveau Championnat
Championnats nationaux
1 Série A
20 clubs
2 Série B
20 clubs
3 Série C
2 groupes régionaux et une phase finale, 20 clubs
4 Série D
8 groupes régionaux et une phase finale, 40 clubs
Championnats des États
5 1re division
27 championnats
Acre, Alagoas, Amapá, Amazonas, Bahia, Brasilia, Ceará, Espírito Santo, Goiás, Maranhão, Mato Grosso, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Pará, Paraíba, Paraná, Pernambouc, Piauí, Rio de Janeiro, Rio Grande do Norte, Rio Grande do Sul, Rondônia, Roraima, Santa Catarina, São Paulo, Sergipe, Tocantins
6 2e division
26 championnats
Acre, Alagoas, Amapá, Amazonas, Bahia, Brasilia, Ceará, Espírito Santo, Goiás, Maranhão, Mato Grosso, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Pará, Paraíba, Paraná, Pernambouc, Piauí, Rio de Janeiro, Rio Grande do Norte, Rio Grande do Sul, Rondônia, Santa Catarina, São Paulo, Sergipe, Tocantins
7 3e division
9 championnats
Brasilia, Ceará, Goiás, Minas Gerais, Paraná, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Santa Catarina, São Paulo
8 4e division
2 championnats
Minas Gerais, São Paulo

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Cougot, « Brésil : championnats dans tous les états », sur Lucarne Opposee, (consulté le 24 juillet 2018).