Structure départementale des votes à la présidentielle de 1988

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Résultat du second tour par département :
  • François Mitterrand (plus de 60 %)
  • François Mitterrand (entre 55 et 60 %)
  • François Mitterrand (entre 50 et 55 %)
  • Jacques Chirac (plus de 50 %)

Les 10 départements métropolitains ayant le plus voté Jacques Chirac au 2d tour de la présidentielle 1988 :

Département %
06 Alpes-Maritimes 59,05
2A Corse-du-Sud 57,43
48 Lozère 56,94
83 Var 56,33
74 Haute-Savoie 56,32
75 Paris 54,68
15 Cantal 54,29
85 Vendée 53,94
78 Yvelines 53,12
53 Mayenne 51,77

Les 10 départements métropolitains ayant le plus voté François Mitterrand au 2d tour de la présidentielle 1988 :

Département %
62 Pas-de-Calais 64,67
58 Nièvre 63,96
09 Ariège 63,93
87 Haute-Vienne 62,00
02 Aisne 61,63
11 Aude 61,23
93 Seine-Saint-Denis 60,91
76 Seine-Maritime 60,66
59 Nord 60,52
80 Somme 60,05
  • Les dix départements métropolitains dont le vote est le plus proche de la moyenne nationale au 2d tour de la présidentielle de 1988.
Département % Mitterrand Points d'écart
47 Lot-et-Garonne 54,02 +0,03
51 Marne 53,87 -0,11
28 Eure-et-Loir 53,78 -0,20
35 Ille-et-Vilaine 54,22 +0,23
55 Meuse 53,72 -0,26
79 Deux-Sèvres 53,67 -0,32
30 Gard 54,34 +0,36
39 Jura 54,39 +0,41
17 Charente-Maritime 54,40 +0,42
29 Finistère 54,41 +0,43

Évolution des structures départementales des votes entre les seconds tours des présidentielles 1974 et 1988[modifier | modifier le code]

Les dix départements métropolitains ayant le plus évolué vers la droite entre 1974 et 1988

On y retrouve la plupart des départements continentaux qui bordent la mer Méditerranée, de nombreux retraités s'y étant installés, et la Corrèze, fief historique de Jacques Chirac.

Département % Giscard d'Estaing 1974 % Chirac 1988 Points d'écart
83 Var 49,42 56,33 6,92
13 Bouches-du-Rhône 43,64 49,52 5,88
06 Alpes-Maritimes 53,65 59,05 5,38
19 Corrèze 44,43 49,14 4,68
2A Corse-du-Sud 53,15 57,43 4,27
66 Pyrénées-Orientales 43,35 47,38 4,04
84 Vaucluse 45,93 49,66 3,73
30 Gard 44,00 45,66 1,66
34 Hérault 45,22 46,68 1,47
47 Lot-et-Garonne 44,98 45,98 1,01

Les dix départements métropolitains ayant le plus évolué vers la gauche entre 1974 et 1988

Ils sont tous situés dans le Grand ouest ou en Alsace. Cette évolution spectaculaire peut s'expliquer par

  • et par la disparition de la peur très vivace dans ces régions, de la gauche socialo-communiste qu'on a enfin pu voir à l'œuvre.
département % Mitterrand 1974 % Mitterrand 1988 Points d'écart
35 Ille-et-Vilaine 38,22 54,22 16,00
68 Haut-Rhin 34,23 50,15 15,92
67 Bas-Rhin 32,97 48,39 15,42
53 Mayenne 33,02 48,23 15,21
56 Morbihan 37,83 52,99 15,16
50 Manche 34,58 49,30 14,72
85 Vendée 33,06 46,06 13,00
29 Finistère 41,80 54,41 13,41
49 Maine-et-Loire 36,76 48,98 12,22
44 Loire-Atlantique 43,03 54,77 11,74

Palettes[modifier | modifier le code]