Street Corner Society

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Street Corner Society est une étude sociologique pratique et descriptive écrite par William Foote Whyte et publiée en 1943.

Il dresse un portrait très précis et vivant des bandes de jeunes immigrés italiens d'un quartier de Boston (Cornerville/North End) entre mars 1937 et l'été 1940 où il vit pendant plus de trois ans pour s'immerger dans le milieu étudié devenant même membre de plusieurs bandes.

Il s'implique dans la vie du quartier, participant aux différentes activités (bowling, clubs) pour mieux pouvoir les décrire.

Ce quartier était alors jugé comme dangereux par les voisins. Certains italiens y étaient suspectés d'être des alliés potentiels du régime fasciste de Benito Mussolini.

Street Corner Society est divisé en deux parties, décrivant les différents groupes et communautés vivants dans le quartier (tels que les Paesani par exemple).

La première partie s'étend sur les différentes bandes, l'histoire de leur formation et leur organisation interne. Whyte y fait la distinction entre deux groupes, les corner boys (qui vivent au coin de la rue et dans les magasins environnants) et les college boys, plus intéressés à recevoir une bonne éducation, espérant ainsi élever leur niveau social.

La seconde partie du livre décrit les relations, le fonctionnement du racket ainsi que les structures sociales et la politique au sein du quartier.

Cet ouvrage est aussi l'occasion d'une réflexion méthodologique sur l'intérêt de l'observation participante et les modalités de son utilisation.