Stolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le démon Stolas représenté dans le Dictionnaire Infernal de Collin de Plancy.

Stolas, Stoppas ou Stolos est un démon issu des croyances de la goétie, science occulte de l'invocation d'entités démoniaques.

Il apparaît dans le Lemegeton à la 36e position des 72 démons emprisonnés par le roi Salomon dans une urne de laiton et possède donc son propre sceau, par lequel il peut être invoqué, puisqu'il y porte allégeance. Il est aussi nommé dans la Pseudomonarchia Daemonum de Johann Weyer à la 69e et dernière position des démons nommés dans l'ouvrage.

Dans la Pseudomonarchia Daemonum, Stolas est décrit comme un Grand Prince des Enfers à la tête de 26 légions infernales. Lors de son invocation il prend tout d'abord l'apparence d'un corbeau, mais est contraint par la suite à prendre forme humaine en signe de soumission à l'invocateur. Il enseigne l'astronomie et la connaissance des plantes et des pierres précieuses.

Le Lemegeton lui confère des attributs similaires et précise le processus a appliquer pour son invocation et de son contrôle[1],[2],[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Stolas est présent dans les jeux vidéo Castlevania: Aria of Sorrow et Castlevania: Dawn of Sorrow. Il y apparait sous une forme similaire à l'illustration présente dans le dictionnaire infernal, celle d'un hibou portant une couronne. Il invoque des hordes ennemies pour attaquer le joueur.

Dans la série télé Netflix Les Nouvelles Aventures de Sabrina, Stolas est le familier corbeau de Lilith. Dans l’épisode 2 de la saison 2, il est aussi présenté comme conseillant Lilith lors de sa toute première rencontre avec Lucifer


Références[modifier | modifier le code]

  1. 1655, p. 11-12
  2. Weyer 1577
  3. Collin de Plancy 1846, p. 589 (Tome 2)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le sceau de Stolas. L'ouvrage mentionne que ce sceau doit être fabriqué d'étain, comme celui de tous les autres princes et prélats infernaux

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Johann Weyer, Pseudomonarchia daemonum, (présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Lemegeton, (présentation en ligne), p. 1-45 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jacques Collin de Plancy, Dictionnaire des sciences occultes… ou Répertoire universel des êtres, des personnages, des livres… qui tiennent aux apparitions, aux divinations, à la magie… (t. 48-49 de l' Encyclopédie théologique), Migne, , 2232 p. (présentation en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Jacques Collin de Plancy, Dictionnaire infernal ou Bibliothèque Universelle sur les êtres, les personnages, les livres, les faits et les choses, qui tiennent aux apparitions, à la magie, au commerce de l'enfer, aux divinations, aux sciences secrètes, aux grimoires, aux prodiges, aux erreurs et aux préjugés, aux traditions et aux contes populaires, aux superstitions diverses, et généralement à toutes les croyances merveilleuses, surprenantes, mystérieuses et surnaturelles, Tome premier, P. Mongie aîné, , 390 p. (présentation en ligne)
  • Jacques Collin de Plancy, Dictionnaire infernal ou Bibliothèque Universelle sur les êtres, les personnages, les livres, les faits et les choses, qui tiennent aux apparitions, à la magie, au commerce de l'enfer, aux divinations, aux sciences secrètes, aux grimoires, aux prodiges, aux erreurs et aux préjugés, aux traditions et aux contes populaires, aux superstitions diverses, et généralement à toutes les croyances merveilleuses, surprenantes, mystérieuses et surnaturelles, Tome second, P. Mongie aîné, , 404 p. (présentation en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]