Stimulation vagale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine image illustrant les neurosciences
Cet article est une ébauche concernant la médecine et les neurosciences.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La stimulation vagale ou stimulation neuro-vagale (SNV ou VNS pour « vagus nerve stimulation » en anglais) consiste à exciter électriquement le nerf vague ou nerf pneumogastrique, via un stimulateur implanté sous la peau ou via un stimulateur externe agissant par voie transcutanée (par exemple au niveau de la branche auriculaire).

Cette méthode aurait pour effet d'améliorer notablement certaines dépressions[1] résistantes aux traitements médicamenteux, électriques ou magnétiques, et permettrait aussi de lutter contre les douleurs pelviennes[2], les douleurs liées à la fibromyalgie[3], les troubles gastriques[4] (intestin irritable, colon irritable, colite[5]) ou encore les migraines chroniques[6].

La stimulation vagale est également utilisée comme traitement de l'épilepsie[7], dans certains cas précis.

Une étude[8] publiée dans la revue scientifique Nature le 12 janvier 2011 menée par des chercheurs de l'université du Texas à Dallas indique que la stimulation vagale permettrait de soulager les acouphènes chez les rats[9]. Différentes études sont en cours chez l'homme[10] depuis 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) H. A. Sackeim, A. J. Rush, M. S. George et L. B. Marangell, « Vagus nerve stimulation (VNS) for treatment-resistant depression: efficacy, side effects, and predictors of outcome », Neuropsychopharmacology: Official Publication of the American College of Neuropsychopharmacology, vol. 25,‎ , p. 713-728. (ISSN 0893-133X, PMID 11682255, DOI 10.1016/S0893-133X(01)00271-8)
  2. Mercy A Udoji et Timothy J Ness, « New directions in the treatment of pelvic pain », Pain management, vol. 3,‎ , p. 387-394 (ISSN 1758-1869, PMID 24654872, PMCID 3979473, DOI 10.2217/pmt.13.40, lire en ligne)
  3. Gudrun Lange, Malvin N. Janal, Allen Maniker et Jennifer FitzGibbons, « Safety and efficacy of vagus nerve stimulation in Fibromyalgia: A Phase I/II proof of concept trial », Pain medicine (Malden, Mass.), vol. 12,‎ , p. 1406-1413 (ISSN 1526-2375, PMID 21812908, PMCID 3173600, DOI 10.1111/j.1526-4637.2011.01203.x, lire en ligne)
  4. (en) E. Ben-Menachem, D. Revesz, B. J. Simon et S. Silberstein, « Surgically implanted and non-invasive vagus nerve stimulation: a review of efficacy, safety and tolerability », European Journal of Neurology, vol. 22,‎ , p. 1260-1268 (ISSN 1468-1331, DOI 10.1111/ene.12629, lire en ligne)
  5. Julien Meregnani, « Effet anti-inflammatoire de l’électrostimulation vagale appliqué à un modèle de colite expérimentale »
  6. (en) « Treatment of chronic migraine with transcutaneous stimulation of the auricular branch of the vagal nerve (auricular t-VNS): a randomized, monocentric clinical trial » [PDF], sur www.thejournalofheadacheandpain.com
  7. (en) Wei He, Xiao-Yu Wang, Li Zhou et Zhi-Mei Li, « Transcutaneous auricular vagus nerve stimulation for pediatric epilepsy: study protocol for a randomized controlled trial », Trials, vol. 16,‎ , p. 371. (ISSN 1745-6215, PMID 26292720, PMCID PMC4546033, DOI 10.1186/s13063-015-0906-8, résumé)
  8. http://www.nature.com/nature/journal/vaop/ncurrent/full/nature09656.html
  9. http://www.utdallas.edu/news/2011/1/13-8021_Findings-Show-Promise-in-Battle-Against-Tinnitus_article.html
  10. (en) Tian-Tian Li, Zhao-Jun Wang, Song-Bai Yang et Jun-Hong Zhu, « Transcutaneous electrical stimulation at auricular acupoints innervated by auricular branch of vagus nerve pairing tone for tinnitus: study protocol for a randomized controlled clinical trial », Trials, vol. 16,‎ , p. 101. (ISSN 1745-6215, PMID 25872506, PMCID PMC4384366, DOI 10.1186/s13063-015-0630-4, résumé)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) George MS, Rush AJ et al. « A one year comparison of vagus nerve stimulation with treatment as usual for treatment-resistant depression » Biol. Psychiatry 2005, 58, 364-373.