Stian Angermund-Vik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Stian Angermund
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (36 ans)
BergenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Sports
Site web

Stian Angermund-Vik, aussi connu sous le nom de Stian Hovind-Angermund, est un athlète norvégien, né le à Bergen[1]. Spécialiste de skyrunning et de kilomètre vertical, il est champion du monde de SkyMarathon et de kilomètre vertical 2016 et champion d'Europe de SkyRace 2021. Il a notamment remporté Zegama-Aizkorri et 2016, la Ring of Steall Skyrace en 2016 et 2017, le Vertical Kilometer World Circuit 2017 et la Golden Trail World Series en 2018 et 2021.

Résultats[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or Championnats de Norvège de course en montagne 5,9 km 37 min 38 s

2015 : premiers succès internationaux[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
2e Médaille d'argent Championnats d'Europe de skyrunning - Kilomètre vertical 3,8 km 34 min 48 s
1er Médaille d'or Cross du Mont-Blanc 23 km 2 h 03 min 39 s
1er Médaille d'or Course de montagne du Grossglockner 12,9 km 1 h 13 min 51 s
1re Médaille d'or Tromsdalstind SkyRace 20 km h 2 min 7 s
1er Médaille d'or Blåmann Vertical 2,7 km — 1 044 m d+ 0 h 35 min 20 s
2e Médaille d'argent Montée du Skåla 8,2 km h 9 min 9 s
3e Médaille de bronze Vertical Grèste de la Mughéra 3,08 km 44 min 13 s

2016[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or Championnats de Norvège de course en montagne km 46 min 11 s
1er Médaille d'or Kilomètre vertical du Mont-Blanc 3,8 km — 1 000 m d+ 0 h 35 min 51 s
36e 36e 42 km du Mont-Blanc 42 km 4 h 44 min 54[2] s
1er Médaille d'or Blåmann Vertical 2,7 km — 1 044 m d+ 0 h 37 min 00 s
1re Médaille d'or Montée du Skåla 5,8 km 41 min 27 s
2e Médaille d'argent Vertical Grèste de la Mughéra 3,08 km 43 min 20 s

2017 : victoire sur le circuit de kilomètre vertical[modifier | modifier le code]

Il remporte Zegama-Aizkorri et bat le record de la course en h 45 min 8 s, profitant de conditions sèches qu'à l'ordinaire sur le parcours. Sur le 42 km du Mont-Blanc, il fait la course en tête en compagnie de Kilian Jornet avant d’être distancé dans la montée finale[3], il termine deuxième à seulement min 20 s du vainqueur[4].

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1er Médaille d'or Transvulcania Vertical Kilometer 7,6 km — 1 203 m d+ 0 h 47 min 22 s
1er Médaille d'or Zegama-Aizkorri Vertical Kilometer km — 1 015 m d+ 0 h 34 min 55 s
1er Médaille d'or Zegama-Aizkorri 42 km 3 h 45 min 08 s
2e Médaille d'argent 42 km du Mont-Blanc 42 km 3 h 47 min 05 s
6e 6e Red Bull K3 9,7 km — 3 036 m d+ 2 h 10 min 04 s
1re Médaille d'or Blåmann Vertical 2,7 km 36 min 59 s
1re Médaille d'or Montée du Skåla 8,2 km h 10 min 10 s
1er Médaille d'or Mamores VK km — 1 000 m d+ temps
3e Médaille de bronze Vertical Grèste de la Mughéra 3,7 km — 1 080 m d+ 0 h 38 min 40 s
8e 8e Grande course des Templiers 76 km 7 h 12 min 05 s

2018[modifier | modifier le code]

Le , il remporte la DoloMyths Run qui figure au calendrier des Skyrunner World Series. Stian passe en tête au Piz Boè et parvient à contenir le retour de ses adversaires dans la descente, lors de cette course, il établit le meilleur temps de l'ascension du Piz Boè depuis Canazei en h 16 min 18 s[5] Il effectue une saison consistante en Golden Trail Series, alignant les podiums à Zegama-Aizkorri, aux 42 km du Mont-Blanc et à la Ring of Steall SkyRace. Sa quatrième place lors de la finale sur l'Otter Trail lui suffit à remporter le classement général pour neuf points devant le Suisse Marc Lauenstein[6].

no  masculin Course Longueur Départ Temps
2e Médaille d'argent Zegama-Aizkorri 42 km 3 h 55 min 26 s
3e Médaille de bronze 42 km du Mont-Blanc 42 km 4 h 00 min 07 s
1re Médaille d'or DoloMyths Run 22 km 2 h 01 min 18 s
4e 4e Marathon de Pikes Peak 42,2 km h 37 min 48 s
3e Médaille de bronze Championnats du monde de skyrunning - SkyMarathon 29 km h 9 min 5 s
4e 4e Otter Trail - Retto 41,2 km h 57 min 51 s

2019[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
4e 4e Marathon du Mont-Blanc 42 km 3 h 57 min 19 s
1re Médaille d'or Montée du Skåla 8,2 km h 9 min 56 s
2e Médaille d'argent Sky Pirineu 36 km h 18 min 16 s
3e Médaille de bronze Drapeau du Népal Annapurna Trail Marathon 42 km h 8 min 18 s

2020[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
5e 5e Golden Trail Championship 110 km h 29 min 5 s

2021[modifier | modifier le code]

Le , il prend part à la première manche de la Golden Trail World Series, la Olla de Núria. Mené dans un premier temps par Rémi Bonnet, les deux hommes s'échangent ensuite la tête de course à plusieurs reprises. Stian fait ensuite parler ses talents de descendeur pour faire la différence et remporter la victoire[7]. Le , il talonne Bartłomiej Przedwojewski sur la première moitié de course du marathon du Mont-Blanc avant de hausser l'allure et de s'emparer de la tête pour filer vers la victoire[8]. Le , il prend un départ prudent sur le parcours modifié de la DoloMyths Run. Laissant dans un premier temps ses adversaires mener la course, il accélère en milieu de parcours et tire avantage de la descente finale pour les doubler et s'offrir sa troisième victoire d'affilée de la saison[9].

Il prend ensuite une pause temporaire pour accueillir sa fille et se préparer à son autre objectif de la saison, son premier ultra-trail de plus de 100 kilomètres, la CCC[10]. Il y effectue un excellent début de course, menant avec une apparente facilité jusqu'à Champex-Lac. Il perd ensuite du terrain et finit par jeter l'éponge, victime d'une blessure à la hanche[11]. Le , il s'élance comme grand favori à la finale de la Golden Trail World Series à El Hierro, ayant une confortable marge d'avance sur ses concurrents grâce à ses trois victoires. Il effectue la course en tête aux côtés de Francesco Puppi et Thibaut Baronian. Semblant se diriger vers la victoire, il se trompe de chemin et décide de sauter par-dessus un mur pour revenir sur le tracé. Il chute lourdement et peine à repartir. Il parvient à rallier la ligne d'arrivée en marchant et termine sixième. Cette place lui permet cependant de remporter le classement, son seul rival au titre, Bartłomiej Przedwojewski, termine septième juste derrière lui[12]. Le , il s'élance comme favori sur l'épreuve de SkyRace aux championnats d'Europe de skyrunning à Pisão. Partant dans le groupe de tête aux côtés de l'Italien Cristian Minoggio et de plusieurs coureurs espagnols, il voit Zaid Ait Malek le devancer dans les premières descentes. Le groupe parvient à rattraper ce dernier et Stian s'empare des commandes de la course. Haussant le rythme, il largue les Espagnols mais ne parvient pas à se débarrasser de Cristian Minoggio. Stian maintient sa position en tête et parvient à creuser un léger écart pour s'imposer avec deux minutes d'avance sur l'Italien. Il devient le premier Norvégien champion d'Europe de skyrunning[13].

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or Olla de Núria 21 km h 4 min 16 s
1re Médaille d'or Marathon du Mont-Blanc 38 km h 18 min 8 s
1re Médaille d'or DoloMyths Run 21 km h 51 min 37 s
1re Médaille d'or Claro-Pizzo 9,2 km h 36 min 41 s
1re Médaille d'or Championnats d'Europe de skyrunning - SkyRace 35 km h 42 min 45 s

2022[modifier | modifier le code]

no  masculin Course Longueur Départ Temps
1re Médaille d'or Livigno SkyMarathon 34 km h 38 min 22 s
3e Médaille de bronze DoloMyths Run 22 km h 2 min 31 s
1re Médaille d'or Montée du Skåla 8,2 km h 8 min 2 s
2e Médaille d'argent Trophée Kima 52 km h 22 min 35 s
6e 6e Championnats du monde de skyrunning - Kilomètre vertical 3,75 km 38 min 27 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Angermund, Stian », sur le site statistique de la Deutsche Ultramarathon-Vereinigung.
  2. marathon du monc blanc, « résultats 2016 », résultats,‎ , p. 1 (lire en ligne [https://www.montblancmarathon.net/wp-content/uploads/2019/04/classement-42km-mt-blanc-2016.pdf%5D)
  3. « 42km du Mont-Blanc 2017 - Duel au sommet », sur youtube.com (consulté le ).
  4. « 42km du Mont-Blanc », sur montblancmarathon.net (consulté le ).
  5. (en) « Orgué and Angermund conquer Dolomyths Run », sur skyrunnerworldseries.com, (consulté le ).
  6. Florian Kunckler, « Ruth Croft et Stian Angermund-Vik remportent la première édition des Golden Trail Series », sur L'Équipe, (consulté le )
  7. Florian Kunckler, « Maude Mathys et Stian Angermund remportent l'Olla de Nuria », sur L'Équipe, (consulté le )
  8. « Trail : Maude Mathys et Stian Angermund remportent le Marathon du Mont-Blanc », sur L'Équipe, (consulté le )
  9. (it) « DOLOMYTHS RUN 2021 », sur Sportdimontagna.com, (consulté le )
  10. (en) Alex Potter, « Hitting the High Points in the Mountains and Life: A Profile of Runner and New Father Stian Angermund », sur iRunFar, (consulté le )
  11. Luc Beurnaux, « CCC – Garrivier prend sa revanche », sur Trails Endurance Mag, (consulté le )
  12. « Maud Mathys et Stian Angermund remportent la GTWS 2021 ! », sur widermag.com, (consulté le )
  13. (en-US) « Euro Champs - Spain, Italy and Portugal top the rankings. Angermund-Vik and Piñeda take the gold », sur The International Skyrunning Federation, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]