Steyerberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Steyerberg
Blason de Steyerberg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Nienburg/Weser
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Heinz-Jürgen Weber
Partis au pouvoir CDU
Code postal 31595
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 2 56 030
Indicatif téléphonique 05764, 05023 (Wellie)
Immatriculation NI
Démographie
Population 5 200 hab. (31 déc. 2013)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 34′ 13″ nord, 9° 01′ 25″ est
Altitude 27 m
Superficie 10 192 ha = 101,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Steyerberg

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Steyerberg
Liens
Site web steyerberg.de

Steyerberg est une commune allemande de l'arrondissement de Nienburg/Weser, Land de Basse-Saxe.

Géographie[modifier | modifier le code]

Steyerberg se trouve au bord de la Weser et est traversée par la Große Aue.

Communes limitrophes de Steyerberg
Sulingen Borstel/Maasen Pennigsehl/Estorf
Kirchdorf Steyerberg Liebenau
Kirchdorf Stolzenau Uchte/Landesbergen

La commune comprend les quartiers de Bruchhagen, Deblinghausen, Düdinghausen, Sarninghausen, Sehnsen, Steyerberg, Voigtei et Wellie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Steyerberg est mentionné pour la première fois en 1259. Il y a alors un château-fort construit pour protéger le comté de Hoya contre l'évêché de Minden. Les deux territoires revendiquent la propriété. Avec la création d'un château sur le Knappenberg, les comtes de Hoya se disent souverains. Après l'extinction des Hoya, il revient en 1582 au duché de Brunswick-Lunebourg. De 1549 à 1766, une branche de la maison de Münchhausen, sénéchal, a son siège à Steyerberg.

Pendant la guerre de Trente Ans le bourg est pillé et incendié en 1625 et 1636.

En 1800, elle est occupé par les troupes de Bonaparte.

Entre 1939 et 1945, près de la commune se trouve la plus grande usine de munitions de l'entreprise Eibia. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le site est découvert par les troupes britanniques, alertés par l'explosion dans la ville d'un train transportant des munitions.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :