Institut de technologie Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le New Jersey image illustrant une université image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant le New Jersey et une université américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Institut de technologie Stevens
Devise Per aspera ad astra (À travers l'adversité vers les étoiles)
Nom original Stevens Institute of Technology
Informations
Fondation 1870
Type Université privée
Dotation 136,3 millions de $[1]
Localisation
Coordonnées 40° 44′ 42″ Nord 74° 01′ 26″ Ouest / 40.744906, -74.023937
Ville Hoboken
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Drapeau du New Jersey New Jersey
Direction
Président Nariman Farvardin [2]
Divers
Mascotte Attila le Canard
Affiliation MAISA
Site web stevens.edu

Géolocalisation sur la carte : New Jersey

(Voir situation sur carte : New Jersey)
Institut de technologie Stevens

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Institut de technologie Stevens

L'institut de technologie Stevens (en anglais : Stevens Institute of Technology) est une université privée américaine située à Hoboken dans le New Jersey.

Officiellement enregistrée comme université en 1870, c'est l'un des plus vieux instituts de technologie des États-Unis, et il a été le premier lycée à se consacrer au génie mécanique[3]. Le campus comprend le belvédère de Castle Point, point culminant de la ville, et divers immeubles en ville.

Fondé en 1868 grâce à un legs d'Edwin A. Stevens[4], cet établissement forme plus de 5000 étudiants venant de 47 états américains et de 60 pays[5]. Elle possède trois centres d'Excellence nationaux designés par les Departments of Defense et Homeland Security[6],[7],[8].

Étudiants réputés[modifier | modifier le code]

Deux anciens élèves ont obtenu un Prix Nobel: Frederick Reines (promotion 1939), en physique, et Irving Langmuir (faculté de chimie, promotion 1906–1909), en chimie[9]. Ole Singstad y reçut un doctorat d'honneur pour sa carrière.

Sports[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au 30 juin 2009. (en) « U.S. and Canadian Institutions Listed by Fiscal Year 2009 Endowment Market Value and Percentage Change in Endowment Market Value from FY 2008 to FY 2009 » [PDF], 2009 NACUBO-Commonfund Study of Endowments, National Association of College and University Business Officers (consulté le 8 mars 2010)
  2. (en) « Stevens Institute of Technology: Office of the President », Stevens.edu (consulté le 16 novembre 2011)
  3. D’après « Hoboken Historical Museum – Stevens Institute of Technology », sur hobokenmuseum.org (consulté le 29 avril 2014)
  4. D’après « A Brief History », sur Stevens Institute of Technology (consulté le 27 février 2009)
  5. D’après « Stevens Institute of Technology: About Stevens: Fast Facts », sur Stevens.edu (consulté le 11 novembre 2015)
  6. D’après « The National Center for Secure & Resilient Maritime Commerce », sur stevens.edu (consulté le 5 décembre 2011)
  7. D’après « The President's Report 2010 », sur Stevens Institute of Technology (consulté le 21 mai 2012)
  8. D’après « Research Centers », sur Stevens Institute of Technology (consulté le 5 décembre 2011)
  9. D’après « Nobelprize.org », Nobelprize.org (consulté le 16 novembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]