Steven Erikson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Steven Erikson
Description de cette image, également commentée ci-après
Steven Erikson en 2016
Nom de naissance Steve Rune Lundin
Naissance (60 ans)
Toronto, Canada
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais canadien
Genres

Œuvres principales

Steven Erikson, de son vrai nom Steve Rune Lundin, né le à Toronto, est un romancier canadien de fantasy et de science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steven Erikson est né le à Toronto au Canada. Il a grandi à Winnipeg, puis a déménagé en Angleterre avec sa femme et son fils, avant de revenir enfin au Canada. Steven Erikson a suivi des études d'archéologie et d'anthropologie qui constituent pour lui, une source majeure d'inspiration au côté de l'Iliade.

Regards sur l'œuvre[modifier | modifier le code]

Son premier roman de fantasy, Les Jardins de la lune, constitue le premier tome de la décalogie Le Livre des martyrs (en). Il a travaillé sur ce projet en collaboration avec Ian Cameron Esslemont (en). Steven Erikson prétend aimer contourner les conventions de la fantasy, décrire des personnages puis enfreindre les stéréotypes qu'on leur associe classiquement.

Traduction[modifier | modifier le code]

La traduction en français du Livre des martyrs, interrompue en 2008 au bout de deux volumes, a été reprise depuis le début par les éditions Leha à partir de , à l'occasion des Imaginales, auxquelles Steven Erikson a participé. Selon son dirigeant, les éditions Leha prévoient un rythme de parution de deux volumes par an en respectant le découpage original de l'œuvre[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Cycle malazéen[modifier | modifier le code]

Série Le Livre des Martyrs[modifier | modifier le code]

La série a tout d'abord été édité sous le titre Le Livre malazéen des glorieux défunts par les éditions Buchet/Chastel puis Calmann-Lévy pour les deux premiers tomes. Les éditions Leha réédite la série à partir de sous le titre Le Livre des Martyrs.

  1. Les Jardins de la lune, Buchet/Chastel, 2001 ((en) Gardens of the Moon, 1999), trad. Marie-Christine Gamberini (ISBN 978-2-283-01840-8)
    Réédition, Calmann-Lévy, 2007 (ISBN 978-2-7021-3778-9) ; réédition Léha, 2018, trad. Emmanuel Chastellière (ISBN 979-10-97270-19-3)
  2. Les Portes de la Maison des morts, Léha, 2018 ((en) Deadhouse Gates, 2000), trad. Nicolas Merrien (ISBN 979-10-97270-24-7)
    1. Les Portes de la maison des morts, Calmann-Lévy, 2008, trad. Minos Hubert (ISBN 978-2-7021-3779-6)
    2. La Chaîne des chiens, Calmann-Lévy, 2008, trad. Minos Hubert (ISBN 978-2-7021-3874-8)
  3. Les Souvenirs de la glace, Léha, 2019 ((en) Memories of Ice, 2001), trad. Nicolas Merrien (ISBN 979-10-97270-32-2)
  4. La Maison des chaînes, Léha, 2019 ((en) House of Chains, 2002), trad. Nicolas Merrien (ISBN 979-10-97270-38-4)
  5. Les Marées de minuit, Léha, 2020 ((en) Midnight Tides, 2004), trad. Nicolas Merrien (ISBN 979-10-97270-45-2)
  6. (en) The Bonehunters, 2006
  7. (en) Reaper's Gale, 2007
  8. (en) Toll the Hounds, 2008
  9. (en) Dust of Dreams, 2009
  10. (en) The Crippled God, 2011

Série The Kharkanas Trilogy[modifier | modifier le code]

  1. (en) Forge of Darkness, 2012
  2. (en) Fall of Light, 2016
  3. (en) Walk in Shadow

Romans courts[modifier | modifier le code]

  • (en) Blood Follows, 2002
  • (en) The Healthy Dead, 2004
  • (en) The Lees of Laughter’s End, 2007
  • (en) Crack’d Pot Trail, 2009
  • (en) The Wurms of Blearmouth, 2012
  • (en) The Fiends of Nightmaria, 2016

Série Willful Child[modifier | modifier le code]

  1. (en) Willful Child, 2014
  2. (en) Wrath of Betty, 2016
  3. (en) The Search for Spark, 2018

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

Sous son identité[modifier | modifier le code]

Sous le nom de Steve Ludin[modifier | modifier le code]

  • (en) This River Awakens, 1998
  • (en) Fishin' with Grandma Matchie, 2004
  • (en) When She's Gone, 2004

Musique[modifier | modifier le code]

Le groupe de Black Metal Caladan Brood porte le nom d'un des personnages du Cycle malazéen, et s'est inspiré de ses œuvres pour l'écriture de l'album Echoes of Battle.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]