Steven Avery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour le joueur de baseball, voir Steve Avery.
Steven Avery
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Parentèle
Brendan Dassey (en) (neveu)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Condamné pour

Steven Avery (né le ) est un citoyen américain du Comté de Manitowoc, qui a été emprisonné pendant 18 ans pour viol. Il a cependant été innocenté grâce à la présence de traces d'ADN qui ont permis d'identifier le coupable de l'agression. Il a été libéré de prison le 11 septembre 2003[1]. En 2005, Avery, accusé du meurtre de la photographe Teresa Halbach, est arrêté et condamné à perpétuité[2].

Les deux affaires sont en 2015 le sujet d'une série documentaire de Netflix Making a Murderer[3] (Fabriquer un Meurtrier), qui a provoqué de nombreux appels en faveur d'un nouveau procès.

L'affaire Steven Avery[modifier | modifier le code]

Le 29 juillet 1985, Penny Beerntsen, une jeune femme partie faire un jogging sur les rives du lac Michigan est violée par un homme. Elle parvient à s'échapper et donner un portrait de son violeur. Steven Avery, marginal déjà père de quatre enfants et qui a un casier judiciaire, est rapidement soupçonné alors qu'il ne correspond pas à ce portrait. Mais Penny, influencée par le portrait-robot effectué par le shérif et ses enquêteurs, finit par désigner Avery comme son agresseur parmi les neuf photos de suspects[4]. Malgré ses protestations, sans aveux, ni preuves, et de nombreuses incohérences, Avery est condamné à 32 ans de prison.

Des années plus tard, les progrès technologiques permettent d’analyser les pièces à convictions de l’enquête pour obtenir l’ADN du réel coupable : Gregory Allen qui purge déjà une peine de 60 ans d'emprisonnement pour viol[5]. Steve est libéré en 2003. Il reprend un travail dans la casse familiale et exige 36 millions de dollars de dommages et intérêts pour sa réclusion injustifiée, dans une procédure mettant directement en cause les services du shérif Thomas Kocourek et du procureur de Manitowoc. Mais avant même que le procès ait lieu, le 31 octobre 2005, la photographe Teresa Halbach, alors âgée de 25 ans disparaît. Elle s’était rendue chez Avery pour photographier un minivan qu'il voulait vendre.

Après plusieurs jours de fouilles et sept perquisitions, la clé de voiture de Teresa est retrouvée dans la caravane de Steven Avery. Peu après, ce sont les ossements carbonisés de la victime qui sont identifiés à proximité[6] de son domicile. Enfin Brendan Dassey, un neveu de Steven, retardé mental, avoue aux policiers avoir participé avec son oncle au viol et au meurtre de Teresa Halbach. Rapidement après avoir émis cette confession, Brendan se rétracte auprès de la police et de la justice du Wisconsin, sans effet. Des doutes sont alors émis par la défense quant à la sincérité de ces aveux. Il est notamment reproché aux enquêteurs d'avoir suggéré ces aveux au jeune étudiant, facilement influençable. À l’issue d’un procès organisé dans une tension indescriptible entre l'accusation et la défense (notamment en raison des aveux contradictoires, arrachés à Brendan Dassey), Avery est alors condamné à perpétuité[7] pour le meurtre de Teresa Halbach.

La deuxième saison de Making a Murderer met en lumière toutes les incohérences et les falsifications de preuves du comté de Manitowoc ainsi que le témoignage très controversé de son neveu, Brendan Dassey. Les policiers sont alors accusés d'avoir profité du retard intellectuel de Brendan afin qu'il fournisse un témoignage à charge envers Steven Avery. La culpabilité de Steven Avery est alors très discutée. Sa nouvelle avocate, Kathleen Zellner, entreprend alors plusieurs démarches auprès de la justice du Wisconsin et des USA afin de tenter de le faire libérer. Elle découvre progressivement qu'il est impossible de reconstituer la version officielle et souhaite une révision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Steven Avery - The Innocence Project » (consulté le 20 décembre 2015)
  2. (en) Tom Kertscher, « Avery found guilty of killing woman », Milwaukee Journal Sentinel,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Netflix Announces New Original Documentary Series Making a Murderer », Netflix, (consulté le 20 décembre 2015)
  4. (en) Aric W. Dutelle, An Introduction to Crime Scene Investigation, Jones & Bartlett Publishers, , p. 225
  5. (en) Scott Casterson, Steven Avery: Facts Not Fiction, Conceptual Kings, , p. 12
  6. « « Making a Murderer », le docu-série de Netflix qui agite l’Amérique », sur metrotime.be,
  7. (en) Robert L. Snow, Technology and Law Enforcement, Greenwood Publishing Group, , p. 128

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michael Griesbach, Le Tueur innocent : la Vérité sur l'affaire Steve Avery, Bragelonne, (ISBN 979-1028101046), p. 318