Steve von Bergen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Steve von Bergen
Image illustrative de l’article Steve von Bergen
Steve von Bergen en 2009.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Suisse BSC Young Boys
Numéro 5
Biographie
Nationalité Drapeau : Suisse Suisse
Naissance (35 ans)
Lieu Neuchâtel (Suisse)
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
1991-1996Drapeau : Suisse FC Hauterive
1996-2000Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2000-2005 Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax 126 (1)
2005-2007 Drapeau : Suisse FC Zurich 068 (0)
2007-2010 Drapeau : Allemagne Hertha BSC 058 (0)
2010-2012 Drapeau : Italie AC Cesena 062 (0)
2012 Drapeau : Italie Genoa CFC 000 (0)
2012-2013 Drapeau : Italie US Palerme 035 (1)
2013- Drapeau : Suisse BSC Young Boys 170 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003-2004 Drapeau : Suisse Suisse espoirs 025 (0)
2006-2016 Drapeau : Suisse Suisse 050 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 novembre 2017

Steve von Bergen, né le 10 juin 1983, à Neuchâtel, est un footballeur international suisse qui évolue au poste de défenseur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Steve von Bergen fait ses débuts au FC Hauterive, club qu'il quitte en 1996 pour Neuchâtel Xamax. Il décide de rejoindre l'entraineur Lucien Favre au FC Zurich en 2005. En août 2007, il débute ainsi une carrière à l'étranger en rejoignant son entraîneur au Hertha Berlin ou il s'impose rapidement dans la défense berlinoise. Mais le limogeage de Favre, lui fait perdre sa place durant la saison 2009-2010 ou son club sera relégué 2. Bundesliga.

Après une très belle Coupe du monde, le 4 août 2010, Steve von Bergen signe pour deux saisons à l'AC Cesena, néo-promu en Serie A italienne ou depuis Von Bergen devient titulaire indiscutable dans le dispositif de Marco Giampaolo. Le 28 janvier 2012, il signe un contrat de trois saisons en faveur du Genoa mais est échangé avant le début de la saison à Palerme[1]. À la suite de la relégation de Palerme en Serie B, Steve von Bergen retourne en Suisse aux Young Boys de Berne avec un contrat de cinq saisons[2].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Köbi Kuhn lui offre ses débuts en équipe nationale le 6 septembre 2006 contre le Costa Rica, Von Bergen, est retenu dans la liste élargie pour l'Euro 2008, mais il se blesse et il est privé d'une éventuelle participation à cette compétition. Ottmar Hitzfeld le retient pour la Coupe du monde 2010, comme 3e choix en défense central (après Grichting et Senderos). En Afrique du Sud, à la suite de la blessure de Senderos lors du match Espagne - Suisse (victoire 1-0 des Suisses), Von Bergen prend la place de ce dernier et dispute tous les matches de poules. À partir de la Coupe du monde sud-africaine, Steve von Bergen devient un titulaire indiscutable aux côtés de Johan Djourou en défense centrale dans le onze de base d'Hitzfeld. Lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil et pendant le second match des Suisses disputé face à la France, Von Bergen est touché à l’œil gauche dès le début de la rencontre par un pied haut d'Olivier Giroud. Il est contraint à sortir et à quitter le Mondial en raison d'une fracture du plancher de l'orbite gauche[3]. Reconduit par Vladimir Petković en défense, Steve von Bergen perd sa place de titulaire durant l’automne 2014 au profit de Fabian Schär. Petković retient von Bergen pour disputer l'Euro 2016 lors duquel il annonce la fin de sa carrière internationale[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Palerme : Arrivée de Von Bergen, mercato365.com, 20 août 2012
  2. : Steve von Bergen débarque à Young Boys, rts, 19 juin 2013
  3. Benjamin Bonneau avec AFP, « Qu’est devenu le Suisse blessé à l’œil par Giroud ? », sur europe1.fr, (consulté le 26 juin 2014)
  4. Mehr Themen, « Steve von Bergen arrête sa carrière internationale », sur tdg.ch, (consulté le 26 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]