Steve Lopez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Steve Lopez (Steven M. Lopez) est un romancier et journaliste américain, chroniqueur au Los Angeles Times depuis 2001. Il est né en 1953, en Californie, de parents d'immigrants espagnols et italiens.

Vie et carrière[modifier | modifier le code]

Lopez a étudié à la State University de San José en Californie avant de devenir journaliste et chroniqueur au groupe de presse Time Inc. Il a écrit des articles pour différents journaux comme Time, Life, Entertainment Weekly et Sports Illustrated mais aussi pour Philadelphia Inquirer, San Jose Mercury News et Oakland Tribune, et depuis 2001 il est chroniqueur au Los Angeles Times. Il a reçu de nombreuses distinctions[1] pour ses chroniques et ses reportages (H. L. Mencken Writing Award, Ernie Pyle Award for human interest writing, National Headliners Award for column writing, en 2008, le Prix du président du Club de Presse de Los Angeles). Il a également publié plusieurs romans. [2]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Silhouettes de morts, traduit par Nicolas Richard (Third and Indiana, J'ai Lu, 1995) sur les gangs de rue dans un quartier de Philadelphie en Pennsylvanie, à l'intersection de Third Street et Indiana Avenue, d'où le titre [3].
  • Land of Giants: Where No Good Deed Goes Unpunished (1995), recueil de chroniques journalistiques.
  • Le Club des Macaronis, traduit par Nathalie Mège (The Sunday Macaroni Club, Le Rocher, 2000, rééd. Rivages 2004) : polar humoristique ayant pour thème la corruption des politiciens locaux à Philadelphie que cherchent à combattre des policiers intègres et déterminés
  • In the Clear (2002), thriller policier situé dans une petite ville du New Jersey près d'Atlantic City.
  • The Soloist (2008-2009). Ses articles sur sa relation improbable à Los Angeles avec Nathaniel Anthony Ayers, violoncelliste noir virtuose, clochard et schizophrène, ont servi de base du film de Joe Wright Le soliste dans lequel Robert Downey Jr. interprète le rôle de Steve Lopez alors que le rôle du musicien est tenu par Jamie Foxx[4]. Le film a été tourné en 2008 et est sorti en France en décembre 2009. Steve Lopez a regroupé ses chroniques et publié en octobre 2008 The Soloist: A Lost Dream, an Unlikely Friendship, and the Redemptive Power of Music (Le soliste : Un rêve perdu, une improbable amitié, et la puissance rédemptrice de la musique).

Notes et références[modifier | modifier le code]