Steve Lacy (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Steve Lacy.
Steve Lacy
Nom de naissance Steve Thomas Lacy-Moya
Naissance (21 ans)
Compton, Californie Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, producteur, guitariste, bassiste
Genre musical R&B, neo soul, funk, jazz, rock indépendant, lo-fi, hip-hop
Instruments Guitare, basse, synthétiseur et voix
Années actives Depuis 2013
Labels Three Quarter, L-M Records

Steve Thomas Lacy-Moya, dit Steve Lacy, né le à Compton en Californie, est un auteur-compositeur-interprète guitariste, bassiste et producteur américain.

Il est membre du groupe The Internet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Steve Lacy voit le jour le dans la ville réputée difficile de Compton, en Californie. Sa mère Valerie est afro-américaine et son père d'origine philippine. Ce dernier est décédé alors que Lacy avait dix ans.

Débuts[modifier | modifier le code]

Lacy rencontre l'ancien membre du groupe The Internet, Jameel Bruner, frère de Thundercat, dans le groupe de jazz de leur ancien lycée[1]. Lacy commence à produire des beats et écrire des chansons sur son iPhone. En 2013, il débute la production de ce qui deviendra le troisième album de The Internet, Ego Death. Lacy produit huit titres de l'album qui est nominé à la 58e cérémonie des Grammy Awards dans la catégorie Best Urban Contemporary Album[2].

Lacy entame en parallèle une carrière solo et produit plusieurs morceaux pour des artistes comme Isaiah Rashad, Denzel Curry, J. Cole ou GoldLink. Il se fait notamment remarquer pour la production du titre Pride de Kendrick Lamar, issu de son album Damn[3]. Le 17 février 2017, Lacy publie son premier EP intitulé Steve Lacy's Demo, long de treize minutes et produit, pour la plupart des sons, sur son iPhone[4].

Reconnaissance et Apollo XXI (depuis 2018)[modifier | modifier le code]

Malgré la dispersion des différents membres de The Internet travaillant sur leurs projets solo, le groupe sort durant l'été 2018 leur quatrième album, Hive Mind[5]. Lacy est demandé par de nombreux artistes reconnus. Il produit ainsi Isolation de Kali Uchis, Swimming de Mac Miller ou encore Negro Swan de Blood Orange.

En 2019, Solange fait appel au musicien californien pour son album When I Get Home où il est crédité pour ses productions dans deux titres[6]. En avril 2019, Lacy sort le single N Side[7]. Il annonce plus tard sur les réseaux sociaux l'arrivée prochaine de son premier album studio solo[8]. Lacy révèle qu'il travaille sur son projet depuis deux ans lors d'une interview avec i-D[9]. Sur un post Instagram, il annonce que l'album s'intitule Apollo XXI, dévoilant aussi la cover et sa date de sortie, le [10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

Avec The Internet
Avec Ravyn Lenae

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Khalila Douze, « La route de briques jaunes de Steve Lacy », sur ssense.com (consulté le 14 mai 2019)
  2. (en) « My First GRAMMY Nomination: The Internet », sur grammy.com (consulté le 14 mai 2019)
  3. (en) David Pierce, « The Guy Who Produced Kendrick Lamar’s Best New Track Did It All on His iPhone », sur wired.com,
  4. (en) Will Bundy, « Steve Lacy’s Solo Debut, Steve Lacy’s Demo, Is Here », sur thefader.com, The Fader,
  5. (en) Noemi Griffin, « The Internet's Fourth Album, Hive Mind, Is Finally Here », sur pastemagazine.com, Paste Magazine,
  6. (en) Rob Arcand, « Solange’s When I Get Home Credits Earl Sweatshirt, Panda Bear, Pharrell, More », sur spin.com, Spin,
  7. (en) Alphonse Pierre, « The Internet’s Steve Lacy Shares New Song “N Side”: Listen », sur pitchfork.com, Pitchfork,
  8. (en) Elizabeth Aubrey, « The Internet’s Steve Lacy shares details of a new solo album », sur nme.com,
  9. (en) Ryan White, « steve lacy: musical wunderkind », sur i-d.vice.com,
  10. (en) Salvatore Maicki, « Steve Lacy unveils the cover art for his debut album Apollo XXI », sur thefader.com, The Fader,

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]