Steve Jackson Games

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Steve Jackson Games
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Steve JacksonVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social AustinVoir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs Steve JacksonVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Steve JacksonVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 43Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.sjgames.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Steve Jackson Games (SJG) est une entreprise américaine fondée en 1980 par l'Américain Steve Jackson (à ne pas confondre avec son homonyme britannique, un écrivain de livres-jeu) et spécialisée dans la création et l'édition de jeux de rôles, de jeux de société et de jeux de cartes à collectionner.

Historique[modifier | modifier le code]

Origines et développement[modifier | modifier le code]

Fondée six ans après la naissance du jeu de rôle sur table Donjons et Dragons, mais avant l'apogée du jeu de rôle, Steve Jackson Games crée un certain nombre de jeux de rôle et de stratégie sur des thèmes de science-fiction notamment. L'entreprise emprunte et développe les idées déjà mises en œuvre par les entreprises de jeux de stratégie tel que Avalon Hill et TSR, mais elle le fait en se les appropriant, de telle façon que ses produits connaissent un bon succès.

Les premiers titres sont de petits jeux vendus dans des pochettes plastique « zipables », puis sont par la suite édités dans des boîtes. Les jeux tel que Ogre, Car Wars et G.E.V. (dérivé de Ogre) font le succès de ses premières années.

L’entreprise publie également GURPS[1], un système de règles de jeu pour le jeu de rôles permettant de jouer dans tout type d'univers. Un très grand nombre de suppléments, offrant des règles complémentaires ou décrivant des univers de jeu particuliers, sont édités pour GURPS.

Depuis, Steve Jackson Games continue d'éditer des jeux de rôle, de carte à collectionner et de stratégie et dans tous les genres (fantasy, science-fiction, gothique, horreuretc.)

Perquisition des Services secrets[modifier | modifier le code]

Le , les bureaux de Steve Jackson Games situé à Austin au Texas sont perquisitionnés par le United States Secret Service. Le manuscrit et les documents relatifs au supplément GURPS Cyberpunk sont saisis dans le cadre de l'opération Sundevil, une opération d'envergure nationale contre la délinquance informatique, les règles de jeu proposées par le supplément GURPS étant soupçonnées de constituer un véritable manuel de piratage informatique[2].

Trois ans plus tard, une cour de justice fédérale reconnaît cette action comme bâclée, illégale et complètement injustifiée et accorde 300 000 dollars de dédommagement à Steve Jackson Games. Bruce Sterling aborde cette affaire dans son livre The Hacker Crackdown: Law and Disorder on the Electronic Frontier ; la constitution de l'Electronic Frontier Foundation est également en partie motivée par cet évènement.

Liste des principaux jeux[modifier | modifier le code]

Jeux de cartes[modifier | modifier le code]

  • Chez Geek, Jeu parodique sur la culture geek qui comprend de nombreuses extensions.
  • Hacker, un jeu de cartes moderne basé sur le mécanisme de jeu d'Illuminati.
  • Illuminati, un jeu parodique sur le thème de la conspiration
  • INWO, Illuminati: New World Order, un jeu de cartes à collectionner basé sur le jeu original, Illuminati.
  • Munchkin, jeu de cartes parodique sur les gros bills en jeu de rôle.
  • Ninja Burger, Un jeu de cartes où des Ninjas doivent livrer des hamburgers.

Jeux de société[modifier | modifier le code]

Jeux de rôle[modifier | modifier le code]

Figurines[modifier | modifier le code]

  • Ogre & G.E.V, également été diffusé sous forme de figurine pour le wargame.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « GURPS », sur www.legrog.org (consulté le 14 avril 2019)
  2. (en) Seymour Bosworth, M. E Kabay et Eric Whyne, Computer security handbook. Volume 1 Volume 1, John Wiley & Sons, Inc., (ISBN 9780470413746, OCLC 808342468, lire en ligne), chap. 2.14 (« Information warfare »)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]