Stephen et Linda Stotch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stephen et Linda Stotch
Personnage de fiction apparaissant dans
South Park.

Sexe Masculin
Cheveux Lui châtains, elle blonds
Activité(s) Lui travaille dans un bureau, elle mécanicienne
Caractéristique(s) Catholique
Âge La trentaine
Famille Leopold "Butters" Stotch (fils)

Créé par Trey Parker et Matt Stone
Série(s) South Park
Première apparition Le Mot en « M »

Stephen et Linda Stotch sont un couple de personnages de la série South Park.

Ils sont les parents du jeune Leopold « Butters » Stotch.

Le couple fait sa première apparition dans l'épisode 416 : Le Mot en « M ». * D'après About Last Night, ils sont Républicains.


Le père[modifier | modifier le code]

« Tu préfères te faire trouer par des balles ou te faire punir ? »

Stephen Stotch (tantôt Chris) est le père de Butters. Son air débonnaire et épicurien cache en fait un homme violent, agressif et en proie à de nombreux troubles psychologiques.

On sent que son emprise sur Butters est forte. Il demande d'ailleurs à ce dernier de l'appeler « Monsieur » ou « Chef ». Bien que père et fils entretiennent des relations normales, Stephen possède une autorité toute puissante sur son fils.

Dans L'Épisode de Butters, on apprend que Stephen Stotch est bisexuel.

Cela se manifeste par des sorties au cinéma gay ou au sauna. Jusqu'alors le père gardait cette double vie secrète, jusqu'à ce que son fils ne la découvre. Sa femme devint alors folle et tenta de tuer Butters avant de se suicider. La crise familiale fut endiguée grâce à l'honnêteté du jeune Butters. Cet épisode est aussi connu dans la série pour être une impasse scénaristique : Aucune référence directe aux faits n'est faite mais les gags de l'épisode sont régulièrement repris.

Par la suite, Stephen devint particulièrement dur avec Butters. Il le bat, le punit pour des motifs parfois fantaisistes ou des fautes qu'il n'a pas commises, n'hésite pas à le traiter de fils de pute (dans Kit vidéo pour stupide pute trop gâtée), de petit con, d'enfoiré...

Outre cela, Stephen se fait parfois arnaquer (Asspen) ou manque parfois de sagesse (Le Supermarché des ténèbres, La Cupidité de l'homme rouge). Il connait beaucoup de films pornographiques (Le Retour de la communauté de l'anneau des deux tours)

Dans Cartoon Wars I, il est la seule personne à défendre la liberté d'expression.

Stephen semble assez inquiet de voir son fils devenir homosexuel. Dans la saison 7, il parie avec sa femme qu'il ne deviendra pas gay, et gagnera son pari lorsque Butters annoncera qu'il sort avec une fille (Raisins). Dans l'épisode de la saison 11, La Photo, il envoie son fils dans un camp qui pratique la thérapie réparative sous couvert de faire découvrir aux enfants leur vraie orientation sexuelle. Stephen confessera à son fils avoir lui-même été curieux sexuellement, seule fois où il semble parler de sa bisexualité.

Dans Imaginationland : Épisode 1, alors que son fils s'est fait enlever, il ne trouve rien de mieux à faire qu'à supposer qu'il s'est fait sodomiser puis donner en pâture à des animaux.

Il apparaît souvent avec les autres hommes adultes de South Park. Il est généralement présenté comme un père soucieux à l'excès du bien de son enfant.

La mère[modifier | modifier le code]

« Cher enfoiré de mari... Non, chère saloperie de menteur... non, Cher CONNARD ouais c'est bien ça ! »

Linda Stotch est la mère de Butters. Elle a parfois l'air idiote, mais elle est un tantinet plus sensée malgré tout. Comme toutes les femmes de South Park, elle a un rôle relativement secondaire. Elle est sujette à des crises de nerf violentes.

Elle n'a pas eu beaucoup de grand rôles, le plus notable reste Crève Hippie, crève ! où il est révélé qu'elle fait partie du conseil municipal et qu'elle est ingénieur en mécanique. Elle est une de ceux qui montent à bord du vaisseau de Cartman.

Dans Vas-y, Dieu, Vas-y I, elle se fait appeler « Madame » par son fils, ce qui est la première fois, et ce qui marque une similitude dans l'autorité entre Butters et son père.

Dans La nuit des clochards vivants, elle est coincée avec son mari sur le toit du centre communal.