Stephen Glass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Glass.
Stephen Glass
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Stephen Randall Glass
Nationalité
Formation
Georgetown University Law Center (en)
Université de PennsylvanieVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Stephen Randall Glass (né en 1972) était un journaliste américain travaillant pour le journal The New Republic (TNR), qui fut renvoyé pour avoir publié des articles d'après de fausses sources, de fausses notes et de faux contacts. L'histoire de la chute de Stephen Glass est relatée dans le film Le Mystificateur (Shattered Glass) sorti en 2003.

Glass étudia à l'université de Pennsylvanie où il fut éditeur du Daily Pennsylvanian, le journal universitaire. Là, son ascension vers le rôle d'éditeur exécutif fut amplement facilitée par une série d'exposés qu'il écrivit sur l'union de la voix et le nouveau journalisme, partie qu'il rédigea en passant une nuit avec un sans-abri toxicomane près du campus de Penn's. Il obtint plus tard un diplôme en droit de l'université de Georgetown.

Après l'obtention de son diplôme en Pennsylvanie, il se hissa rapidement dans le monde compétitif du journalisme politique, écrivant des articles pour le New Republic, alors qu'il n'avait que 25 ans. Cependant, il allait bientôt essuyer une chute rapide.

Le scandale[modifier | modifier le code]

Glass fut renvoyé du TNR en mai 1998, après qu'on a découvert plusieurs fraudes journalistiques. L'histoire qui révéla au grand jour ces faits fut appelée « Hack Heaven », et concernait un prétendu jeune hacker de quinze ans qui aurait été engagé par une grande compagnie comme consultant sur la sécurité des informations après avoir réussi à s'introduire dans leur système informatique et avoir dévoilé leur faiblesse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]