Stephanie Sinclair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 20 novembre 2019 à 22:41 et modifiée en dernier par Alacoolwiki (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Stephanie Sinclair
Image dans Infobox.
Stephanie Sinclair sur la scène du festival World Press Photo 2018 à Amsterdam
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Université de Floride (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinctions

Stephanie Sinclair est une photojournaliste et défenseure des droits humains américaine née en 1973 à Miami en Floride.

Biographie

Jeunesse et études

Stephanie Sinclair est née en 1973 à Miami. Elle passe une licence (bachelor) en journalisme, spécialisé en photographie artistique à l'Université de Floride en 1998[1].

Carrière journalistique

Stephanie Sinclair commence sa carrière au Chicago Tribune où elle participe en 2000 à l’enquête sur les problèmes de l'industrie aérienne qui vaudra au journal le prix Pulitzer[2]. Elle est ensuite envoyée en Irak pour couvrir le début de la guerre. Elle y retourne avant de s’installer à Beyrouth au Liban, où elle travaille en tant que journaliste indépendante pendant six ans. Elle collabore régulièrement avec des grands titres comme le National Geographic, The New York Times Magazine, Time, Newsweek, Stern, Geo ou Marie Claire[3].

Too young to wed (trop jeune pour se marier)

En 2012 Stephanie Sinclair crée l'ONG Too young to wed pour défendre les droits de petites filles[4],[5]. Elle organise des ateliers où elle met des appareils photo à la disposition des filles pour qu’elles partagent leurs histoires[2].

Distinctions

Visa d’or, catégorie Magazine - Visa pour l’image :

  • 2004 : Auto-immolation des femmes en Afghanistan – Corbis[6]
  • 2010 : Polygamie aux États-Unis – Agence VII pour National Geographic et The New York Times Magazine
  • 2012 : Ces petites filles que l’on marie – Agence VII pour National Geographic Magazine

Références

  1. (en-US) « CJC Alumna Receives Prestigious Photojournalism Award », sur UF College of Journalism and Communications (consulté le )
  2. a et b « Stephanie Sinclair, photographe engagée contre les mariages forcés », sur RFI, (consulté le )
  3. (en) « Photographer Stephanie Sinclair Biography - », sur National Geographic, (consulté le )
  4. « Exposition "Too Young To Wed" de la photographe américaine Stephanie Sinclair », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  5. « Stéphanie Sinclair inaugure l’Arche du Photojournalisme - Le Monde de la Photo », sur www.lemondedelaphoto.com (consulté le )
  6. « Visa d’or (Magazine / Paris Match News / Presse Quotidienne) », sur Visa pour l’image (consulté le )

Liens externes