Step Across the Border

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un [[Cinéma <adj> image illustrant allemand
image illustrant un [[Cinéma <adj> image illustrant suisse
Cet article est une ébauche concernant un film allemand et un film suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Step Across the Border
Titre original Step Across the Border
Réalisation Nicolas Humbert et Werner Penzel
Scénario Nicolas Humbert
Werner Penzel
Acteurs principaux

Jonas Mekas
Robert Frank
Fred Frith
Julia Judge
John Spaceley

Sociétés de production Balzli & Cie Filmproduktion
Cinomades Filmproduktion
Pro Helvetia
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la Suisse Suisse
Genre Documentaire
Musical
Durée 90 minutes
Sortie 1990

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Step Across the Border est un film documentaire germano-suisse réalisé par Nicolas Humbert et Werner Penzel en 1990. Il est consacré au musicien anglais Fred Frith.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Jonas Mekas : Butterfly Wing
  • Julia Judge : Koan vom Klang einer Hand
  • John Spaceley : Koan vom Klang einer Hand
  • Tom Walker : Koan vom Klang einer Hand
  • Ted Milton : danseur à la télévision
  • Robert Frank : vieil homme dans le train
  • Fred Frith :

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

De 1988 à 1990, les réalisateurs ont suivi Fred Frith de répétitions en concerts, d'interviews en moments de solitude, des États-Unis en Europe, en passant par le Japon. Au gré de ces voyages et de ces concerts, Fred Frith rencontre d'autres musiciens, parmi lesquels : René Lussier, Iva Bittová, Tom Cora, Tim Hodgkinson, Bob Ostertag et John Zorn.

Tourné en noir et blanc sur pellicule 35 mm[réf. nécessaire], le film cherche à épouser la forme improvisée de la musique de Fred Frith. Le film est d'ailleurs décrit par ses réalisateurs comme a ninety minutes celluloid improvisation : quatre-vingt-dix minutes d'improvisation sur celluloïd.

Le film a gagné le Prix Arte du documentaire européen de l'année, en 1990. La bande-originale du film est sortie la même année chez le label RecRec.

Liens externes[modifier | modifier le code]