Stenka (art martial)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le stenka est l'art des combats collectifs

Le stenka (en russe : стенка, mur), ou stenka na stenkou (en russe : стенка на стенку, mur contre mur), est un art martial russe dérivé du pugilat traditionnel russe. Il a la particularité de pouvoir se pratiquer en équipe.

Origines[modifier | modifier le code]

Les combats à mains nues font partie des divertissements traditionnels russes, en particulier lors de la maslenitsa, la semaine précédant le grand carême. Une des variantes est l'affrontement de deux lignes (ou « murs », en russe stenka) de combattants masculins âgés de 16 à 60 ans. La victoire s'obtient en repoussant l'adversaire au-delà d'une ligne déterminée.

Après la révolution, ces combats liés au calendrier liturgique sont tombés en désuétude.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le stenka est un art martial et un système de self-défense créé en Russie au XXIe siècle en s'inspirant des pugilats traditionnels.

Il est présent dans dix-huit pays (Russie, France, Grèce, Suisse, Slovaquie, Japon, Chine, Danemark, Allemagne, Estonie, Lituanie, Lettonie, Malaisie, Luxembourg, États-Unis, Canada, Pologne, Moldavie).

Le siège social de la Fédération internationale de stenka se trouve en Suisse à Lausanne[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Démonstration de stenka au festival des arts martiaux de Bercy

Il existe deux types de combat corps à corps russe : le combat de groupe (stenka na stenkou) et le combat corps à corps (sam na sam).

La principale caractéristique du stenka par rapport aux autres arts martiaux est que l'apprentissage du combat se fait en équipe, les participants s'aident les uns les autres et interagissent entre eux.[réf. nécessaire]

Les combats se présentent donc sous forme de deux équipes. La victoire ou la défaite ne dépend pas d'un seul combattant mais des actions de toute l'équipe. Les mouvements sont étudiés à mains nues mais se réalisent de manière totalement identiques avec une arme (un couteau, bâton, fouet et d'autres types d'armes blanches).[réf. nécessaire]

Les exercices peuvent de faire à un contre un mais sont extrêmement bien développés et appliqués de manière native à un contre trois, deux contre cinq, trois contre trois, ce qui est bien plus souvent le cas en situation réelle.[réf. nécessaire]

De par son approche naturelle, sans forte codification, le stenka est très populaire et accessible à tous. Le stenka a été enseigné dans les écoles en France et en Russie mais également pour la Légion étrangère.[réf. nécessaire]

Le stenka actuel[modifier | modifier le code]

Fedor Emelianenko et Valeri Maïstrovoï.

Maître Valeri Maïstrovoï, après 25 ans de recherches, a reconstitué l'art martial stenka à la fois sur le plan théorique mais aussi pratique.

Aujourd'hui[Quand ?], le stenka représente un art martial bien défini et dont chaque mouvement est unique et ne se retrouve dans aucun autre art martial.[réf. nécessaire] Ce travail a permis d'établir une vraie cartographie des techniques de combat corps à corps russe et ne représente pas un assemblage de boxe, judo, ju-jitsu.

La renaissance du stenka va bien au-delà de la reconstruction historique.[réf. nécessaire] L'efficacité de cette méthode a été prouvée à maintes reprises dans les compétitions internationales Combat Sambo et Mixed Fight.[réf. nécessaire]

Le but de la fédération stenka dans un proche avenir est de populariser les méthodes, règles et techniques du stenka pour tout le monde avec la perspective de l'ouverture d'une succursale dans chaque pays et des compétitions internationales de promotion. L'objectif principal est la promotion du stenka dans les Jeux olympiques.

Certification de la Fédération internationale de stenka[modifier | modifier le code]

Le stenka utilise des mouvements naturels, puissants et efficaces

Le niveau des étudiants stenka et des instructeurs sont représentés par des ceintures et des correctifs qui indiquent leur niveau actuel.

La progression totale se fait sur douze niveaux :

  • trois niveaux Stenoshnik pour les élèves,
  • trois niveaux de qualification pour les instructeurs,
  • trois niveaux d'experts,
  • trois niveaux Master Top.

Chaque niveau a un programme spécifique et les exigences ont été associées à ces niveaux.

Le passage de grade dans le niveau instructeur Stenoshnik prend environ six mois de formation cohérente. Il faut compter entre un et cinq ans pour passer d'un niveau instructeur à un autre. La fédération stenka accorde à ses étudiants des diplômes et des ceintures de certification pertinentes pour les niveaux Stenoshnik, Instructeur, Expert et Maître.

En outre, nous accordons trois types de diplômes d'instructeur : assistant Instructeur, Instructeur et Senior Instructeur. Pour chaque secteur, nous offrons en outre plusieurs cours différents spécifiques.

Par exemple le niveau Instructeur possède un tronc commun auquel peut être ajouté des spécialités comme :

  • l'enseignement du combat plein contact à mains nues
  • l'enseignement de la lutte
  • l'enseignement spécifique pour les enfants et adolescents
  • l'enseignement spécifique pour l'auto-défense féminine
  • la recherche de performance sportive
  • et plus encore

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maître Valeri Maïstrovoï, Stenka L'Art martial russe, , 136 p. (ISBN 2907736450), p. Maître Valeri Maïstrovoï est Président de la Fédération des arts martiaux de Russie, de la Fédération Okinawa Karaté de Russie et de la Fédération de Pencak-Silat de Russie. Il est aussi Vice-Président de la Fédération internationale du Sambo de combat et enseigne à l'université d'éducation physique et de sports de Moscou. Depuis 1991, il entraîne les officiers des commandos en Russie et en Europe de l'Est.

Lien externe[modifier | modifier le code]