Sten Nadolny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sten Nadolny
Description de cette image, également commentée ci-après
Sten Nadolny (2017)
Naissance (77 ans)
Zehdenick
Activité principale
écrivain
Distinctions
prix Ingeborg-Bachmann, prix littéraire de la ville de Mayence, Prix Ernst Hoferichter, prix Hans-Fallada, Jakob-Wassermann-Literaturpreis, prix littéraire Weilheim
Auteur
Genres
roman

Sten Nadolny, né à Zehdenick, dans la province de Brandebourg, le (77 ans) est un écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de l’écrivain Burkhard Nadolny, membre du Groupe 47.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • La Découverte de la lenteur [« Die Entdeckung der Langsamkeit »], trad. de Jean-Marie Argelès, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, coll. « Cahiers rouges », 1985, 359 p. (ISBN 2-246-34061-6)
  • Selim ou Le Don du discours [« Selim oder die Gabe der Rede »], trad. d’Anne-Marie Geyer, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, 1993, 392 p. (ISBN 2-246-44501-9)
  • Hermès l’insolent [« Ein Gott der Frechheit »], trad. d’Anne-Marie Geyer, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, 1996, 313 p. (ISBN 2-246-51411-8)
  • Lui ou moi [« Er oder Ich »], trad. d’Anne-Marie Geyer, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, 2000, 263 p. (ISBN 2-246-59811-7)[1]
  • La Villégiature de Wilhelm Weitling [« Weitlings Sommerfrische »], trad. d’Anne-Marie Geyer, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, 2013, 251 p. (ISBN 978-2-246-80247-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Lebrun, « Sten Nadolny : Le Diable en Allemagne », sur www.humanite.fr, (consulté le 11 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]