Stegodontidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stegodontidae
Description de cette image, également commentée ci-après
Modèle grandeur nature de Stegodon avec ses défenses de 3 à 5 mètres de long.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Proboscidea

Famille

 Stegodontidae
Osborn, 1918

Genres de rang inférieur

Les Stegodontidae constituent une famille éteinte parmi les plus grands proboscidiens ayant existé.

Ils ont vécu du Miocène moyen (Langhien) jusqu'à la fin du Pléistocène en Afrique et en Asie, de 16 Ma (millions d'années) à il y a seulement 12 000 ans pour la faune naine endémique de l'île de Florès représentée par la sous-espèce Stegodon florensis insularis[2],[3].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Squelette et silhouette dessinés de Stegodon zdansky de Chine
Comparaison de taille avec un humain.

Le nom de la famille a été créé par Henry F. Osborn en 1918. Elle est rattachée au Mammutoidea par Carroll (en) en 1988 ou aux Elephantoidea par Lambert et Shoshani en 1998[4],[5].

Deux genres sont rattachés à la famille :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Pohlig, 1888 : Dentition und Kraniologie des Elephas antiquus Falc. mit Beiträgen über Elephas primigenius Blum. und Elephas meridionalis Nesti. Nova Acta der Kaiserlichen Leopoldinisch-Carolischen Deutschen Akademie der Naturforscher, vol. 53, p. 1-280.
  2. Paleobiology database: Stegodontidae basic info (en).
  3. (en) G.D. Van Den Bergh, Rokhus Due Awe et al., « Insularity and its Effects : The youngest stegodon remains in Southeast Asia from the Late Pleistocene archaeological site Liang Bua, Flores, Indonesia », Quaternary international, vol. 182,‎ , p. 18-46 (DOI 10.1016/j.quaint.2007.02.001, lire en ligne).
  4. (en) R. L. Carroll. 1988. Vertebrate Paleontology and Evolution. W. H. Freeman and Company, New York 1-698.
  5. (en) J. Shoshani, R. C. Walter, M. Abraha, S. Berhe, P. Tassy, W. J. Sanders, G. H. Marchant, Y. Libsekal, T. Ghirmai et D. Zinner. 2006. A proboscidean from the late Oligocene of Eritrea, a ‘‘missing link’’ between early Elephantiformes and Elephantimorpha, and biogeographic implications. Proceedings of the National Academy of Sciences 103(46).

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :