Stefano Manelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manelli.

Stefano Manelli
Biographie
Naissance (86 ans)
Rijeka (Yougoslavie)
Ordre religieux Ordre des Frères mineurs
Ordination sacerdotale
Autres fonctions
Fonction religieuse
Fondateur des Frères Franciscains de l'Immaculée

Blason

Stefano Maria Manelli, né le à Rijeka (Yougoslavie, actuelle Croatie), est un prêtre catholique italien, fondateur des Frères Franciscains de l'Immaculée, des Sœurs franciscaines de l'Immaculée et de la Mission de l'Immaculée Médiatrice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Fils des serviteurs de Dieu Settimio et Licia Manelli, Stefano est le sixième d'une famille de vingt-et-un enfants. Il reçoit sa première communion en 1938, des mains de saint Padre Pio, dont ses parents sont des proches et dont il est enfant de chœur[1]. Le , âgé de 12 ans, il entre au petit séminaire des Frères mineurs conventuels, à Cupertino. Il fait sa profession solennelle le 27 mai 1954, puis est ordonné prêtre le 30 octobre 1955[2].

En 1960, il obtient son doctorat en théologie au Seraphicum à Rome. Il devient alors professeur de patristique et de mariologie au séminaire de Cupertino, au séminaire diocésain de Bénévent et à l'Institut d'études religieuses d'Avellino. Il est dans le même temps préfet d'études dans la province conventuelle de Naples[2].

Les Franciscains de l'Immaculée[modifier | modifier le code]

À la suite du concile Vatican II, qui demande aux religieux de « revenir aux sources de la spiritualité de leur ordre » et de « les adapter au monde contemporain », le père Stefano entame une réflexion sur les origines de son ordre et souhaite vivre la vie franciscaine dans son intégralité, en s'inspirant de François d'Assise et de Maximilien-Marie Kolbe[2].

Le 2 août 1970, il fonde la mission mariale de Traccia, avec l'aide du père Gabriele Maria Pellettieri et la bénédiction de ses supérieurs. La première maison est érigée au sanctuaire Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Le , les deux pères fondent la première communauté des Sœurs franciscaines de l'Immaculée, dans le quartier de Novaliches, à Manille[2].

Le 8 septembre 1990, le père Stefano fonde à Lorette la Mission de l'Immaculée Médiatrice (MIM), à l'intention des fidèles, qui peuvent ainsi se consacrer à l'Immaculée au travers du vœu marial privé ou du tiers-ordre franciscain de l'Immaculée[2].

Dans les années 2010, il soutient la fondation des Bénédictins de l'Immaculée par le père Jehan de Belleville.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jesus Our Eucharistic Love, Academy of the Immaculate, 1996, 146 p.
  • (en) Devotion to Our Lady: The Marian Life as Taught by the Saints, Academy of the Immaculate, 2001, 168 p.
  • (en) All Generations shall call me blessed : Biblical Mariology, Academy of the Immaculate, 2005, 457 p.
  • (en) Blessed John Duns Scotus: Marian Doctor, Ignatius Pr, 2011, 113 p.

Références[modifier | modifier le code]