Stefano Benni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant italien
image illustrant un journaliste image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain italien et un journaliste italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Stefano Benni
Description de cette image, également commentée ci-après

Stefano Benni aux Bibliothèques idéales de Strasbourg en septembre 2013.

Naissance (68 ans)
Bologne
Activité principale
réalisateur, scénariste, journaliste, écrivain
Auteur
Langue d’écriture italien
Genres
poésie, roman

Stefano Benni, né le à Bologne, est un journaliste et écrivain italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Écrivain, poète, journaliste, Stefano Benni collabore à divers quotidiens et journaux. Engagé auprès de la gauche italienne, il a d'abord collaboré activement à la revue Il Manifesto, et publie encore régulièrement des éditoriaux dans le quotidien La Repubblica.

Son premier livre, Bar sport sort en 1976 aux éditions Mondadori. Dès lors, il se partage entre l'écriture de romans, de nouvelles, de recueils de poésies, de théâtre, et touche même au cinéma en réalisant Musica per vecchi animali en 1989 avec le grand comédien et dramaturge italien Dario Fo. Le film n'a jamais été distribué.

Son style d'écriture le rend unique par l'usage original et innovant de son langage, son acuité à saisir, à travers le genre satirique, les aspects les plus aberrants de la société moderne. Son infatigable fantaisie, son goût pour la satire sociale et politique font de Stefano Benni l'un des écrivains contemporains italiens les plus en vue.

Ses romans font la satire de la société italienne de ces dix dernières années, qu'il transmet grâce à la construction de mondes et de situations imaginaires. Il a un style d'écriture assez particulier qui contient beaucoup de jeux de mots, de néologismes et de parodies d'autres styles littéraires. Ses œuvres ont donné lieu à quelques adaptations cinématographiques, notamment en France avec le dessin animé Foot 2 rue.

En 2015, il refuse le Prix Vittorio De Sica pour protester contre « la diminution des budgets culturels en Italie »[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Prima o poi l'amore arriva, poésies, 1981
  • Terra!, 1983.
    - Traduit en français sous le titre Terra! chez Julliard par Marcel Laverdet et Roland Stragliati (ISBN 2260004121)
  • Comici spaventati guerrieri, 1986
  • Il bar sotto il mare, nouvelles, 1987.
    - Traduit en français sous le titre Le Bar sous la mer chez Actes Sud par Alain Sarrabayrouse (ISBN 274273337X)
  • Baol, 1990.
    - Traduit en français sous le titre Baol chez Robert Laffont par Françoise Brun (ISBN 2743600276)
  • Ballate, poésies, 1991
  • La compagnia dei celestini, 1992.
    - Traduit en français sous le titre La Compagnie des Célestins chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli.
  • L’ultima lacrima, 1994.
    - Traduit en français sous le titre La Dernière lLarme chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 2742706852)
  • Elianto, 1996.
    - Traduit en français sous le titre Hélianthe chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 2742744673)
  • Bar Sport, nouvelles inédites en France.
  • Bar Sport Duemila, 1997.
    - Traduit en français sous le titre Bar 2000 chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 2742737073)
  • Blues in sedici, poésies, 1998.
  • Spiriti, 2000.
    - Traduit en français sous le titre Spiriti chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 2742736883)
  • Dottor Niù, corsivi diabolici per tragedie evitabili, 2001
  • Saltatempo, 2001.
    - Traduit en français sous le titre Saltatempo chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 2742744673)
  • Achille piè veloce, 2003.
    - Traduit en français sous le titre Achille au pied léger chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 2742755608)
  • Margherita Dolcevita, 2005.
    - Traduit en français sous le titre Margherita Dolcevita chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 978-2-7427-7239-1)
  • La Grammatica di Dio, 2007.
    - Traduit en français sous le titre La Grammaire de Dieu chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 978-2-7427-8088-4)
  • Pane e tempesta, 2009.
    - Traduit en français sous le titre Pain et tempête chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 978-2-7427-9643-4)
  • La Traccia dell'angelo, 2011.
    - Traduit en français sous le titre La Trace de l’ange chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 978-2-330-01956-3)
  • Le Beatrici, 2011.
  • Di tutte le ricchezze, 2012.
    - Traduit en français sous le titre De toutes les richesses chez Actes Sud par Marguerite Pozzoli (ISBN 978-2-330-03207-4)
  • Pantera, 2014.
  • Cari mostri, 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Gary, « L'écrivain Stefano Benni refuse un prix, estimant que Renzi piétine la culture », sur Actualitté.com,‎ (consulté le 30 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]