Stefan Uroš V

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stefan X Uroš V)
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Stefan Uroš V
Uroš V, église de Psatcha, en Macédoine
Uroš V, église de Psatcha, en Macédoine
Titre
Empereur de Serbie
Biographie
Dynastie Nemanjić
Date de naissance vers 1336
Date de décès
Père Stefan Uroš IV Dušan
Mère Hélène, sœur d'Ivan Alexandre de Bulgarie
Conjoint Anca, fille de Nicolae Ier Alexandru

Stefan Uroš V (ou Étienne Ouroche en français) - en serbe cyrillique Стефан Урош V нејаки/Stefan Uroš V Nejaki), né vers 1336, mort le 4 décembre 1371, est le fils et le successeur de l'empereur Stefan Uroš IV Dušan, souverain serbe de la dynastie des Nemanjić dont il est le dernier représentant direct.

Sous son règne, l'empire serbe se délite, disparaissant après sa mort. On le surnommait Uroš « Le Faible » (Nejaki).

Un souverain « faible »[modifier | modifier le code]

Il est le fils unique de Dušan, et est couronné « roi des Serbes » en 1346, après que son père eut pris le titre d'empereur. Il devient lui-même empereur à la mort de son père en 1355 à l'âge de 19 ans. Manquant d'autorité et peut-être faible d'esprit, il ne peut s'opposer à l'affaiblissement du pouvoir central en Serbie et aux manifestations d'indépendance des grands nobles sur lesquels il ne conserve qu'une suzeraineté nominale.

Le démembrement de l'empire serbe[modifier | modifier le code]

Uroš V, qui a aussi hérité le titre d'empereur de son père n'a jamais été capable de défendre son empire, que ce soit des attaques de l'étranger ou des menaces intérieures. Dès 1356 il entre en conflit avec Simeon Nemanjić, le demi-frère de Dušan. La noblesse et l'église sont pourtant du côté d'Uroš V, malgré cela, il ne peut récupérer les domaines dans lesquels Simeon se proclame indépendant: Simeon tenait toute la Serbie du sud, l'Épire et la Thessalie, Uroš réussissant à sauvegarder la région de Skopje et la Dubrovčana, grâce à l'aide de sa mère Hélène installée dans la région de Serrès mais dont le frère Jovan Asen, seigneur de Kanin et de Valona dans le sud de l'Albanie, affirme son autonomie comme à partir de 1360 le seigneur serbe Radoslav Hlapen seigneur de Ber et de Voden[1].

Uroš V est d'abord soutenu par Vojislav Vojinović; à la mort de celui-ci en 1363, il se tourne vers Vukašin Mrnjavčević qui acquiert de plus en plus d'importance. En août/septembre 1365, Vukašin est couronné cosouverain des Serbes, puis son fils Marko « jeune roi » alors que Jovan Uglješa successeur de sa mère comme seigneur de Serrès et frère de Vukašin reçoit le titre de « Despote ». Vukašin Jovan Uglješa sont cependant tués le 26 septembre 1371 à la bataille de la Maritza[2].

Quelques moi plus tard le 4 décembre 1371[3] ,meurt dernier empereur de Serbie et ultime représentant des Nemanjić, car il n'a jamais eu d'enfant de son épouse Anca la fille du prince de Valachie Nicolae Ier Alexandru.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dušan T. Bataković, Histoire du peuple serbe, éditions L'age d'homme (ISBN 282511958X) p. 46-47
  2. Dušan T. Bataković Op.cit p. 48-49
  3. Venance Grumel Traité d'études byzantines, « 1, La chronologie », coll. « Bibliothèque byzantine », Paris, Presses universitaires de France, 1958. p. 391

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]