Stefan Hertmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stefan Hertmans
Description de l'image Stefanhert2.jpg.
Naissance (67 ans)
Gand, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture flamand, néerlandais
Genres

Œuvres principales

War and Turpentine

Compléments

Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde

Stefan Hertmans est un écrivain belge néerlandophone né à Gand le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Stefan Hertmans enseigne au Stedelijk Secundair Kunstinstituut Gent et à l'Académie royale des beaux-arts de Gand (Haute École de Gand). Il dirige en outre le Studium generale jusqu'en octobre 2010. Il a également donné des conférences à La Sorbonne et aux universités de Vienne, Berlin et Mexico, à la Bibliothèque du Congrès de Washington et à l'University College de Londres. Il collabore à un grand nombre de magazines, dont Dietsche Warande en Belfort, Raster et De Revisor.

Il publie son premier roman, intitulé Ruimte, en 1981. Il est aussi l’auteur de poésies, de pièces de théâtre et de nouvelles, et signe de nombreux essais, notamment sur Walter Benjamin, Jorge Luis Borges, Marguerite Duras, Ernst Jünger, W.H. Auden, Martin Walser, D.H. Lawrence, Samuel Beckett, Hugo Claus, Peter Verhelst et Igor Stravinsky.

Il est le premier écrivain belge à avoir été sélectionné pour séjourner en 2000 dans la résidence d'écrivain Villa Marguerite Yourcenar à Saint-Jans-Cappel.

En 2003, il remporte le prix « La ville à lire » pour Entre villes : histoires en chemin (Steden. Verhalen onderweg, 1998). Il reçoit le prix de l'essai 2008 du Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde pour Het Zwijgen van de Tragedie.

Son roman Guerre et Térébenthine (Oorlog en terpentijn) reçoit le prix triennal de la Communauté flamande en 2012 et, en 2014, le prix littéraire AKO.

Il est fait commandeur de l'ordre de la Couronne de Belgique en 2017. La même année il reçoit le Spycher: Literaturpreis Leuk (Loèche, Suisse)

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Ruimte (1981)
  • Naar Merelbeke (1994)
  • Als op de eerste dag. Roman in verhalen (2001)
    Publié en français sous le titre Comme au premier jour, traduit par Danielle Losman, Paris, Christian Bourgois éditeur, 2003, 244 p. (ISBN 2-267-01666-4)
  • Harder dan sneeuw (2004)
  • Het verborgen weefsel (2008)
  • Oorlog en terpentijn (2013)
    Publié en français sous le titre Guerre et Térébenthine, traduit par Isabelle Rosselin, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2015, 416 p. (ISBN 978-2-07-014633-8) ; réédition, Paris, Gallimard, coll. « Folio » no 6261, 2017, 430 p. (ISBN 978-2-07-270445-1)
  • De bekeerlinge (2016)
    Publié en français sous le titre Le Cœur converti, traduit par Isabelle Rosselin, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2018 (ISBN 978-2-07-272884-6)

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Gestolde wolken (1987)
  • De grenzen van woestijnen. (1989)
  • Francesco’s paradox (1995), recueil de nouvelles et poèmes
    Publié en français sous le titre Le Paradoxe de Francesco, traduit par Marnix Vincent, Bordeaux/Paris, Éditions Le Castor Astral, coll. « Bibliothèque flamande », 2004, 137 p. (ISBN 2-85920-562-4)
  • Steden. Verhalen onderweg (1998)
    Publié en français sous le titre Entre villes : histoires en chemin, traduit par Monique Nagielkopf, Bordeaux/Paris, Éditions Le Castor Astral, coll. « Escales du Nord », 2003, 240 p. (ISBN 2-85920-510-1)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Ademzuil (1984)
  • Melksteen (1986)
  • Zoutsneeuw. Elegieën (1987)
  • Bezoekingen (1988)
  • Het Narrenschip (1990)
  • Verwensingen (1991)
  • Muziek voor de Overtocht (1994)
  • Francesco’s paradox (1995)
  • Annunciaties (1997)
  • Goya als hond (1999)
  • Vuurwerk zei ze. Gedichten (2003)
  • Kaneelvingers (2005)
  • Muziek voor de Overtocht. Gedichten 1975-2005 (2006)
  • De val van vrije dagen (2010)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Oorverdovende steen. Essays over literatuur. (1988)
  • Sneeuwdoosjes (1989)
  • Fuga’s en pimpelmezen. Over actualiteit, kunst en kritiek (1995)
  • Het bedenkelijke. Over het obscene in de cultuur. (1999)
  • Waarover men niet spreken kan : elementen voor een agogiek van de kunst (1999)
  • Café Aurora (2000)
  • Het putje van Milete (2002)
  • Engel van de metamorfose. Over het werk van Jan Fabre (2002)
    Publié en français sous le titre L’Ange de la métamorphose : sur l’œuvre de Jean Fabre, traduit par Monique Nagielkopf et Marnix Vincent, Paris, L’Arche éditeur, 2003, 318 p. (ISBN 2-85181-536-9)
  • Het zwijgen van de tragedie (2007)
  • De mobilisatie van Arcadia (2011)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Kopnaad (1992), drame poétique radiophonique
  • Mind the gap (2000)
  • Jullie die weten. Acht scènes naar Le Nozze di Figaro van W.A. Mozart. (2005)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]