Stefan Askenase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stefan Askenase
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
BonnVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Instrument

Stefan Askenase (LwówCologne), est un pianiste polonais, naturalisé belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est sa mère qui avait été à Lwów élève de Karol Mikuli, un des disciples de Chopin qui l'a initié au piano. Il fait ses études musicales au Conservatoire de musique de sa ville natale, où Théodore Pollack est son professeur. En 1914, juste avant le début des hostilités, il part pour Vienne où l'attend Emil von Sauer, dont il ne sera l'élève qu'une année. En 1916, il se trouve enrôlé dans l'armée autrichienne où il est officier.

En 1918, il retourne à Lwów, sa ville natale. On lui confie la direction de l'opéra où il aime accompagner au piano les chanteurs lors des répétitions. En 1919, il repart pour Vienne, où il donne une série de concerts très appréciés par la critique. Mais les tournées sont fatigantes pour quelqu'un qui a des ennuis de santé. Il a besoin d'un climat plus chaud, celui de l'Égypte lui convient et c'est ainsi qu'en 1921, il accepte un poste de professeur au Conservatoire de Musique du Caire. Néanmoins, il rentrera en Europe en 1926, pour s'établir définitivement à Bruxelles. Il se consacre à l'enseignement, donne des récitals et joue en concert aux Pays-Bas, en Autriche, en Allemagne, en France.

Les compositeurs dont il interprète le plus souvent les œuvres, sont Chopin et Mozart. De 1937 à 1939, il enseigne au Conservatoire de Rotterdam, de 1951 à 1961, il a sa classe de piano au Conservatoire Royal de Bruxelles et donne des cours particuliers. Parmi ses élèves on trouve : Martha Argerich, Mitsuko Uchida, Andreï Tchaïkovsky.

Ses enregistrements réalisés pour la Deutsche Grammophon Gesellschaft, restent des interprétations très appréciées. Ils ont fait l'objet d'une réédition présentée en un coffret de sept disques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Interview accordée à Henri Musielak par Stefan Askenase le 29 février 1968 à Bruxelles dans les studios de la R.T.B. (I.N.R., place Eug. Flagey). Enregistrement réalisé pour l'Office de Radiodiffusion Télévision Française. Diffusé et rediffusé depuis Paris (Maison de Radio France).
  • Note discographique du coffret DG : Jean-Charles Hoffelé, De vraies fleurs sous de vrais canons - Le Chopin de Stefan Askenase.

Liens externes[modifier | modifier le code]