Stefan Żeromski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant polonais
Cet article est une ébauche concernant un écrivain polonais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section d'une biographie doit être recyclé. (octobre 2011)

Une réorganisation et une clarification du contenu est nécessaire. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Stefan Żeromski
Description de l'image Stefan Zeromski Polish writer.jpg.
Naissance
Strawczyn
Décès
Varsovie
Nationalité Drapeau : Pologne Polonais
Profession

Stefan Żeromski (en polonais [ˈstɛfan ʐɛˈrɔmski]), né le 14 octobre 1864 à Strawczyn, près de Kielce, et décédé le 20 novembre 1925 à Varsovie, est un écrivain polonais, journaliste, dramaturge, appelé « la conscience de la littérature polonaise ». Il a utilisé les pseudonymes Maurycy Zych, Józef Katerla et Stefan Iksmoreż.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une noblesse désargentée, il grandit dans les monts Sainte-Croix. Il perd sa mère en 1879, son père en 1883.

En 1909, il déménage avec sa famille à Paris, où il vit trois ans. Il revient en Pologne à Zakopane. En 1913, il fonde une famille avec l'artiste peintre Anna Zawadzka. Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il ne prend pas part aux combats, il retourne à Zakopane. Il deviendra d'ailleurs le premier président de la brève république qui y sera fondée à la fin de la guerre.

Dans la Pologne indépendante, Zeromski vit à Varsovie, où il prend une part importante à la vie littéraire. Il est le fondateur et premier président de la branche polonaise du PEN Club. En 1922 paraît le roman Le Vent de la mer, pour lequel il a reçu le Prix littéraire d'État et, en 1924, le roman Przedwiosnie.

Żeromski est décédé en 1925 et est enterré dans le cimetière protestant réformé de Varsovie. En 1928 a été ouvert à Naleczow un musée consacré à l'écrivain.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Cendres (1904) adaptée au cinéma Cendres
  • Le Rêve de l'épée (1905)
  • Les Pavés nus (1906)
  • Nocturne (1907)
  • Histoire d'un péché (1908)
  • Travaux de Sisyphe (1909)
  • Le Fleuve fidèle (1912)
  • Le Vent de la mer (1922)
  • Le Pré-printemps (1925)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Irena Kwiatkowska-Siemieńska, Stefan Żeromski. La nature dans son expériences et sa pensée, préface de Jean Fabre, professeur à la Sorbonne, Paris, Nizet, 1964, 256 p.
  • Stanisław Adamczewski, Serce nienasycone, Warszawa, 1930.
  • Stanisław Adamczewski, Sztuka pisarska Żeromskiego, Kraków, 1949.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :