Steeve Barry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barry.
Steeve Barry
Description de cette image, également commentée ci-après
Steeve Barry le .
Fiche d'identité
Naissance (28 ans)
à Ruffec (France)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Centre, ailier
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
-2006
2006-2007
2007-2011
Ruffec AC
SC Angoulême
Stade rochelais
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2011-2012
2016-2019
2019-
Stade rochelais
Stade rochelais
Biarritz olympique
6 (5)
43 (35)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2012-Drapeau : France France 7187 (259)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 20 juillet 2019.

Steeve Barry, né le à Ruffec, est un joueur français de rugby à sept et à XV qui évolue aux postes de centre et d'ailier. Il commence le rugby à XV professionnel en Pro D2 avec le Stade rochelais en 2011. Depuis, il joue avec l'équipe de France de rugby à sept, avec laquelle il dispute les World Series, la coupe du monde, les Seven's Grand Prix Series et les Jeux olympiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts dans le rugby[modifier | modifier le code]

Steeve Barry est né le dans la ville de Ruffec en Charente. Il commence le rugby à XV au poste de demi d'ouverture[1] dans le club de la ville, le Ruffec athletic club rugby, avant de jouer une saison au SC Angoulême en cadet[2]. Il est alors repéré par le Stade rochelais qu'il rejoint en 2007 à l'âge de 16 ans et devient alors centre[1]. Steeve Barry découvre le rugby à sept à l'âge de 18 ans, à l'occasion d'un tournoi, l'Espoirs Pro Sevens, qu'il remporte avec son équipe[1],[3]. Il fait ses débuts en professionnel le face au CA Périgueux dans le cadre de la Pro D2 2011-2012[4]. Il inscrit son premier essai le face au Stade aurillacois[5] et est titulaire lors de la demi-finale du championnat perdue face à la Section paloise (16-14)[6].

Il fait ses débuts avec l'équipe de France de rugby à sept à l'occasion du Dubaï rugby sevens 2011. Steeve Barry est pour la première fois titulaire lors de la finale de Cup face à l'Angleterre, concédée sur le score de 29-12[7]. Il est ensuite recruté à la fin de la saison par la Fédération française de rugby pour intégrer l'équipe de France de rugby à sept avec un contrat fédéral[8].

2012-2016 : équipe de France de rugby à sept[modifier | modifier le code]

Steeve Barry dispute alors les World Series. Pour sa première saison sous contrat fédéral, il dispute le South Africa rugby sevens 2012, et pour la deuxième fois de sa carrière internationale, il est titulaire lors d'une finale de Cup, à nouveau perdue face à la Nouvelle-Zélande (47-12)[9]. La saison se termine par la coupe du monde 2013 au cours de laquelle la France s'incline en quart de finale face au Kenya, après prolongation, sur le score de 24 à 19[10].

La suivante, lors des World Series 2013-2014, la France ne parvient pas à monter sur le podium d'une des étapes, mais remporte pour la première fois les Seven's Grand Prix Series. Performance renouvelée l'année suivante, et qui permet ainsi à l'équipe de France de se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio[11].

Lors de la saison 2015-2016 des World Series, il participe au tournoi du Cap en décembre 2015, lors duquel la France finit troisième au classement général après avoir battu les vainqueurs des dernières World Series, les Fidji (17-14)[12]. La dernière fois que l'équipe de France avait fini sur le podium d'une des étapes du circuit mondial était en 2012[13]. Quelques mois plus tard, lors du tournoi de Singapour, il participe à la victoire de l'équipe de France sur la Nouvelle-Zélande (24-0), équipe que la France n'avait plus battu depuis le France rugby sevens 2005[14].

Retour au Stade rochelais[modifier | modifier le code]

Le 2 avril 2016, son club formateur, le Stade rochelais, annonce le retour de Steeve Barry au club pour une durée de deux saisons, soit jusqu'en 2018[15]. Après avoir prolongé son contrat jusqu'en 2020[16], il est finalement libéré et signe au Biarritz olympique pour la saison 2019/2020[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par tournoi[modifier | modifier le code]

Par circuit[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « RDV avec Steeve Barry | Atlantique Stade Rochelais - Site officiel », sur www.staderochelais.com (consulté le 22 avril 2016)
  2. « RUFFEC ATHLETIC CLUB - LE CLUB - L'enfant du pays », sur www.ruffec-rugby-charente.fr (consulté le 22 avril 2016)
  3. Le Club Rugby, « France 7 - À la découverte des joueurs avant Vancouver - Le Club Rugby », sur Le Club Rugby (consulté le 22 avril 2016)
  4. « Rugby Rochelais - Fiche de Steeve Barry », sur www.rugbyrochelais.fr (consulté le 22 avril 2016)
  5. « Rugby - Fiche joueur - Statistiques en club - Pro D2 2011 - Essais marqués », sur www.itsrugby.fr (consulté le 22 avril 2016)
  6. Jullian Dominique, « Rugby : Steeve Barry entre La Rochelle et l\'équipe de France à VII », sur SudOuest.fr (consulté le 22 avril 2016)
  7. « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales - IRB 7 Dubai (Emirats Arabes) 2011 - Matchs titulaires », sur www.itsrugby.fr (consulté le 22 avril 2016)
  8. Rémi Lestang, « La Rochelle : Steeve Barry pourrait rejoindre l'équipe de France à VII », sur Le Rugbynistère (consulté le 22 avril 2016)
  9. « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales - IRB 7 George (Afrique du sud) 2012 - Matchs titulaires », sur www.itsrugby.fr (consulté le 22 avril 2016)
  10. « Kenya at the 2013 Rugby Sevens World Cup », sur kenyapage.net (consulté le 22 avril 2016)
  11. « Rugby à VII - L'équipe de France masculine décroche son billet pour les Jeux Olympiques de Rio », sur Rugbyrama, (consulté le 22 avril 2016)
  12. Clément Dessin, « Le débraie des matches des Bleus : Pour Jean-Baptiste Gobelet, «Vakatawa est un extraterrestre» », sur lequipe.fr, .
  13. « Rugby à VII - Avec une belle médaille de bronze, les Bleus ont bien franchi un cap ! », sur Rugbyrama, (consulté le 12 février 2016).
  14. « Les Bleus affronteront le Kenya en quarts », sur L'Equipe.fr (consulté le 22 avril 2016)
  15. Afp Photo / Karim Sahib, « Le Stade Rochelais annonce le retour de Steeve Barry », sur SudOuest.fr (consulté le 23 avril 2016)
  16. Franck Pujos, « Rugby : Steeve Barry prolonge à La Rochelle », Sud Ouest,‎
  17. « Stade Rochelais : Steeve Barry signe à Biarritz », Sud Ouest,‎