Steen Steensen Blicher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant danois
Cet article est une ébauche concernant un écrivain danois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Steen Steensen Blicher

Steen Steensen Blicher est un écrivain danois. Né le 11 octobre 1782 à Vium, il est décédé le 26 mars 1848 à Spentrup.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé le Walter Scott danois[1], pasteur luthérien (1810), il commence sa carrière d'auteur en traduisant Ossian, puis publie des poésies, des nouvelles et des contes humoristiques qui dépeignent les mœurs scandinaves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Brudstykker af en Landsbydegns Dagbog (1824)
  • Sneklokken (1825)
  • Røverstuen (1827)
  • Ak! hvor forandret (1828)
  • Sildig Opvaagnen (1828)
  • Præsten i Vejlby (1829)
  • Kjeltringliv (1829)
  • Telse (1829)
  • Hosekræmmeren (1829)
  • Trækfuglene (1838)
  • De tre Helligaftener (1841)
  • E Bindstouw (1842)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hélène Wyss-Neel, Le Jutland: dans l'œuvre de Steen Steensen Blicher, 1971.
  • Jeppe Aakjær, Steen Steensen Blichers livs-tragedie i breve og aktstykker, 1904.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.312

Liens externes[modifier | modifier le code]