Steel de Portland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Steel de Portland
Casque de l'équipe
Activité de 2013 à 2016
Stade Moda Center
Propriétaire Terry Emmert
Ville Portland, Oregon
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ligue Arena Football League 2014 - 2016

Steel de Portland est une équipe professionnelle de football américain en salle basée à Portland, dans l'Oregon, et membre de l'Arena Football League (AFL). L’équipe débute sous le nom de Thunder de Portland et rejoint l’AFL en 2014 en tant qu’équipe d’expansion aux côtés du Kiss de Los Angeles. L'équipe joue ses matchs à domicile au Moda Center. Ils sont connus sous le nom de Thunder jusqu'à ce que la ligue en devienne propriétaire en 2016 et change leur nom en Portland Steel[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Expansion et naissance du Thunder de Portland[modifier | modifier le code]

Portland Thunder
Le logo du Thunder (2014-2015)

Le 2 octobre 2013, une conférence de presse a lieu au Moda Center où il est annoncé que l'investisseur sportif Terry Emmert a acheté les droits d'adhésion d'une franchise AFL[2]. Emmert a acheté les Mustangs de Milwaukee, une franchise révolue depuis la saison 2012. Cela donne essentiellement à Emmert le droit à une franchise d’expansion, puisqu’aucune des racines de l’équipe de Milwaukee, telles que les joueurs, le personnel ou les entraîneurs, n’est conservée[3]. Quand on lui a demandé quel était le plus gros défi de gérer une nouvelle franchise, le président de l’équipe, Jared Rose, a déclaré: «Inciter les nouveaux fans à acheter quelque chose que le marché n’a pas encore vu, un produit passionnant qu'une fois que les gens le voient, ils sont conquis»[4].

Le 8 novembre 2013, la franchise annonce que «Thunder», «Enforcers», «Sasquatch», «Growlers» et «Stomp» sont les finalistes pour le nom de l'équipe[5]. Six jours plus tard, Emmert révèle que le surnom de l'équipe sera le «Thunder»[6]. Le surnom de Thunder a une histoire à Portland remontant à 1975, Portland Thunder, qui a joué au Civic Stadium en tant que membre de la World Football League (WFL). John Canzano, chroniqueur sportif pour The Oregonian, a écrit qu'une source d'équipe a indiqué que le propriétaire de l'équipe, Terry Emmert, avait choisi le surnom de l'équipe lui-même, bien qu'il ait prétendu que les fans auraient le dernier mot. Selon la source de Canzano, le surnom de Growlers était le plus populaire des électeurs suivi du Sasquatch[7].

La saison inaugurale (2014)[modifier | modifier le code]

Le Thunder de Portland commence son camp d'entraînement et organise une journée média le 25 février 2014. Le 1er mars, l'équipe organiser une entraînement pour les détenteurs d'abonnements au Tualatin Indoor Soccer à Tualatin, en Oregon. Leur premier match a lieu le 17 mars contre les SaberCats de San José au Moda Center[8].

Le 12 février 2014, il est annoncé que le Thunder a signé avec Justin Monahan, ancien wide receiver des Vikings de l'université d'état de Portland, originaire de West Linn, dans l'Oregon[9]. L'ancien quarterback des Ducks l'université de l'Oregon, Darron Thomas, fera partie de la formation initiale des Thunder. Quand il est interrogé sur son affectation à Portland, Thomas a déclaré: «C’est l’une des principales raisons pour laquelle je suis revenu et ai accepté cette occasion de venir ici, juste pour les fans et je sais que les gens sont derrière moi [...] pour concourir et être titulaire et c'est pour ça que je suis venu ici pour »[10].

Le Thunder joue son premier match le 17 mars, jour de la St Patrick, alors que 8 509 personnes se sont rendues au centre de Moda pour voir l’équipe perdre 64 à 34 contre les SaberCats de San José[11]. L’équipe commence par un bilan de 0 à 5 avant de battre les Sharks de Jacksonville 69 à 62 à l'extérieur lors de la septième semaine[11]. Après un départ de 0-4 à domicile, le Thunder remporte son premier match à Portland lors de la 11e semaine, battant les Talons de San Antonio 55-40[11]. En dépit de terminer 5-13, y compris un record de division 0-6 et un record encore plus horrible de conférence 2-11, la conférence nationale est si faible que le Thunder s'est glissé dans les playoffs. En demi-finale de conférence, le Thunder mène 48-45 avec moins d'une minute à jouer, avant qu'un miracle ne les fasse perdre face au double champion en titre, les Rattlers de l'Arizona, 52-48[11]. Le 23 septembre 2014, le Thunder renvoye l'entraîneur principal Matthew Sauk[12]. Quelques jours plus tard, l’équipe annonce l’embauche de l’ancien entraîneur-chef des Barnstormers de l’Iowa, Mike Hohensee[12].

Saison 2015[modifier | modifier le code]

L'équipe termine avec les mêmes résultats en 2015, terminant 5-13[13]. À l’origine, l’équipe finit derrière les Outlaws de Las Vegas dans la course au playoffs. Cependant l'AFL décide d'éliminer Las Vegas après la saison et Portland se qualifie incroyablement pour les séries éliminatoires[14]. Ils perdent contre les SaberCats de San José, 55 à 28[13]. Le 24 août 2015, ils décident de se séparer de l'entraîneur-chef Mike Hohensee et de son équipe d'entraîneurs[15].

Le 11 septembre 2015, le Thunder engage l'ancien entraîneur-chef de Shock de Spokane, Andy Olson, leur troisième coach en trois ans[16].

Saison 2015: reprise par la ligue, fin du Thunder et une saison pour le Steel[modifier | modifier le code]

Le 6 janvier 2016, l'AFL annonce qu'elle reprend l'exploitation du Portland Thunder à son propriétaire Terry Emmert[17]. Emmert déclare au journal Portland Tribune que l'avenir de l'équipe est en suspens, car il est préoccupé par les polices d'assurance maladie de la ligue et espère attirer plus d'investisseurs pour l'aider à financer son équipe[18]. Cela incite les responsables de la ligue et le conseil d'administration à prendre le contrôle de la franchise et à rechercher de nouveaux propriétaires[19]. La ligue décide également de renvoyer Andy Olson et l'ensemble de son équipe d'entraîneurs, avant qu'Olson puisse même diriger un match, pour le remplacer le 30 janvier 2016 par l'ancien entraîneur-chef des Gladiators de Las Vegas, de Blaze de l'Utah et de Power de Pittsburgh, Ron James. James est également nommé directeur général de l'équipe[20].

En 2014, Emmert avait déposé le nom, le logo, les couleurs et l'identité du groupe Thunder, comme le propriétaire des Cowboys de Dallas, Jerry Jones, avec l'identité des défunts Desperados de Dallas au début des années 2000. Au 3 février 2016, Emmert est toujours légalement propriétaire des marques de l’équipe, malgré des informations contraires, et n’a pas l’intention de les vendre à la ligue[21].

Le 24 février 2016, la franchise a été rebaptisée Portland Steel par l'AFL. Le nom est dérivé de l'industrie de l'acier de la région et de sa riche histoire. Selon le site Web de l'AFL, l'industrie sidérurgique est au cœur de la culture de travail de Portland depuis plus de 150 ans. L'acier est une partie manifestement visible du paysage de Portland, avec des fonderies décorant à la fois les fleuves Willamette et Columbia, et est visible dans plusieurs des 12 ponts emblématiques de la ville[22][23].

L'AFL a officiellement fermé la franchise Steel en octobre 2016 et a placé ses joueurs dans une draft de dispersion menée le 14 octobre 2016[24].

Les joueurs[modifier | modifier le code]

L'équipe de Portland Steel en 2016 [25]
Joueur Position Université
Shane Austin QB Hawai'i
Shaine Boyle Faulkner
Rashaad Carter Tusculum (TN)
John Collins Harvard
Dexter Davis DE Friends
Ererico Forbes Washington State
Deveric Gallington Texas Tech
Sergio Gilliam WR/DB Clemson
Tom Gilson Massachusetts
Tyrone Goard Eastern Kentucky
Robert Hayes Shepherd (WV)
Jamar Howard WR Central Missouri State
Arness Ikner DB Middle Tennessee State
Bryson Kelly Central Washington
Ernesto Lacayo Hastings College (NE)
Colt Lyerla Oregon
Mike McMillan Ashland (OH)
Terrence Mitchell South Florida
Jarien Moreland Southern Illinois
Kevin Myers OL/DL,OL New Mexico Highlands
KC Obi North Texas
Bryce Peila Western Oregon
Jared Perry WR/DB Missouri
Kasey Peters Rocky Mountain (MT)
Matt Pierce Valdosta State (GA)
Junior Salt Utah
Jabin Sambrano Montana
Brandon Sesay LB Texas Tech
James Shaw Jacksonville State
Tim Shelley Fort Valley State (GA)
Danny Southwick QB Occidental College (CA)
Darron Thomas Oregon
Nick Truesdell Cincinnati
Reggie Wilson Texas-Austin
Christian Wise WR/DB Clark Atlanta (GA)

Les entraîneurs[modifier | modifier le code]

Nom Terme Saison régulière Playoffs
W L T % W L
Matthew Sauk 2014 5 13 0 .278 0 1
Mike Hohensee 2015 5 13 0 .278 0 1
Andy Olson n'a pas coaché 0 0 0 0 0
Ron James 2016 3 13 0 .188 0 1

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « AFL assumes control of Portland Thunder », sur NBC Sports Northwest, (consulté le 27 décembre 2018)
  2. (en) « Milwaukee Mustangs bound for Portland », sur www.jsonline.com (consulté le 27 décembre 2018)
  3. (en-US) « Arena Football League takes another shot at Portland », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  4. (en) « Football Is Coming To Portland - An Interview With Portland Thunder Team President Jared Rose », sur The Sports Daily, (consulté le 27 décembre 2018)
  5. (en-US) Special to The Oregonian, « Portland's Arena Football League team narrows nickname contest to five finalists », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  6. (en-US) Oregonian/OregonLive Sports, « Portland announces Thunder as AFL team name », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  7. (en-US) John Canzano The Oregonian/OregonLive, « Canzano blog: Portland's Arena Football League team fumbles name », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  8. (en-US) « Portland Thunder to begin training camp Feb. 25 », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  9. (en-US) Oregonian/OregonLive Sports, « Portland Thunder sign former Portland State WR Justin Monahan », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  10. (en-US) « Q&A with former Oregon Ducks quarterback Darron Thomas », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  11. a b c et d (en) « 2014 Portland Thunder Game by Game on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 27 décembre 2018)
  12. a et b (en) « Portland Thunder Part Ways With Coach Matthew Sauk And Announce Signing Of AFL Ultra-Veteran Mike Hohensee », sur The Sports Daily, (consulté le 27 décembre 2018)
  13. a et b (en) « 2015 Portland Thunder Game by Game on JustSportsStats.com », sur www.justsportsstats.com (consulté le 27 décembre 2018)
  14. (en) « AFL folds Las Vegas, New Orleans franchises », sur ESPN.com, (consulté le 27 décembre 2018)
  15. (en) « Portland Thunder & Coach Mike Hohensee part ways », sur NBC Sports Northwest, (consulté le 27 décembre 2018)
  16. (en) « Thunder announce Andy Olson as new Head Coach », sur NBC Sports Northwest, (consulté le 27 décembre 2018)
  17. (en-US) Oregonian/OregonLive Sports, « Arena Football League takes over operations of Portland Thunder », sur OregonLive.com (consulté le 27 décembre 2018)
  18. (en-GB) Kerry Eggers, « Thunder's AFL future up in the air », sur https://joomlakave.com (consulté le 27 décembre 2018)
  19. (en) Aaron Mesh, « Arena Football League Takes Ownership of Portland Thunder Away From Terry Emmert », Willamette Week,‎ (lire en ligne)
  20. (en) « Thunder coaching staff fired, James named HC/GM | --- SPORTS COAST TO COAST --- », sur sportscoasttocoast.proboards.com (consulté le 27 décembre 2018)
  21. (en) « Portland Thunder PDX »
  22. (en) « Portland AFL Organization Rebrands to Steel », sur OurSports Central, (consulté le 27 décembre 2018)
  23. (en) « Portland Steel Team History | ArenaFan.com », sur www.arenafan.com (consulté le 27 décembre 2018)
  24. (en) « Portland Steel shuts down, joining parade of franchises exiting Arena Football League - Portland Business Journal », sur www.bizjournals.com (consulté le 27 décembre 2018)
  25. (en) « 2016 Portland Steel Roster on StatsCrew.com », sur www.statscrew.com (consulté le 27 décembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Arena Football League

Culture du football américain

Liens externes[modifier | modifier le code]