Statistiques et records de la Coupe du monde de football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cette page regroupe différents records et statistiques de la Coupe du monde de football, depuis la création de l'épreuve en 1930.

Statistiques d'équipe[modifier | modifier le code]

Apparitions[modifier | modifier le code]

En comptant comme la FIFA[1], après la Coupe du monde 2018, 79 équipes se sont déjà qualifiées pour la phase finale de la Coupe du monde et parmi elles, 21 n'ont qu'une seule participation[2].

Sur les vingt et unes premières éditions de la Coupe du monde, entre 1930 et 2018, le Brésil en a remporté 5, l'Italie et l'Allemagne 4, l'Uruguay, la France et l'Argentine 2, l'Angleterre et l'Espagne 1. Les sélections de la zone UEFA en comptent donc 12, contre 9 pour celles de la zone CONMEBOL.

Le Brésil est la seule équipe à avoir participé à toutes les phases finales. L’Allemagne[3] s'est elle toujours qualifiée pour les phases finales (elle manque uniquement les éditions de 1930 et 1950 car non inscrite).

Six fois, un champion du monde sortant a été éliminé dès le premier tour : l'Italie en 1950, le Brésil en 1966, la France en 2002, l'Italie en 2010, l'Espagne en 2014 et l'Allemagne en 2018.

Deux pays ont joué trois finales consécutives. Brésil : 1994, 1998 et 2002 et Allemagne : 1982, 1986 et 1990.

Seuls deux pays ont gagné deux Coupes du monde consécutives. Italie : 1934 et 1938 et Brésil : 1958 et 1962.

Nombre de participations
Nombre Équipe Première Dernière Meilleure
performance
21 Brésil 1930 2018 Champion
cinq fois
19 Allemagne[3] 1934 2018 Championne
quatre fois
18 Italie 1934 2014 Championne
quatre fois
17 Argentine 1930 2018 Championne
deux fois
16 Mexique 1930 2018 Quart de finale
deux fois
15 France 1930 2018 Championne
deux fois
Espagne 1934 2018 Championne
Angleterre 1950 2018 Championne
13
Belgique 1930 2018 Troisième
Uruguay 1930 2018 Champion
deux fois
12 Suède 1934 2018 Finaliste
11 Suisse 1934 2018 Quart de finale
trois fois
10 États-Unis 1930 2014 Demi-finale
une fois
Pays-Bas 1934 2014 Finaliste
trois fois
Corée du Sud 1954 2018 Demi-finale
une fois

Records[modifier | modifier le code]

Record Nombre Équipe Note
Participations 21 Brésil Le Brésil est la seule équipe à avoir participé à toutes les éditions.
Titres 5 Brésil 1958, 1962, 1970, 1994 et 2002
Titres consécutifs 2 Italie 1934 et 1938
Brésil 1958 et 1962
Finales 8[4] Allemagne[3] 1954, 1966, 1974, 1982, 1986, 1990, 2002 et 2014
Finales consécutives 3 Allemagne de l’Ouest 1982, 1986 et 1990
Brésil 1994, 1998 et 2002
Finales perdues 4 Allemagne[3] 1966, 1982, 1986 et 2002
Finales perdues pour un pays non titré 3 Pays-Bas 1974, 1978 et 2010
Finales consécutives perdues 2 Pays-Bas 1974 et 1978
Allemagne de l’Ouest 1982 et 1986
Demi-finales 13 Allemagne[3] 1934, 1954, 1958, 1966, 1970, 1974[5], 1982, 1986, 1990, 2002, 2006, 2010 et 2014
Demi-finales consécutives 4 Allemagne 2002, 2006, 2010 et 2014
Matches joués 109 Allemagne[3] et Brésil
Matches gagnés 73 Brésil
Pourcentage de victoires 67,0 % Brésil 73 victoires en 109 matchs
Matchs consécutifs gagnés 11 Brésil De 2002 (2-1 contre la Turquie) à 2006 (3-0 contre le Ghana).
Matchs consécutifs sans défaite 13 Brésil Entre 1954 (2-4 contre la Hongrie) et 1966 (1-3 contre la Hongrie).
Plus grande série de défaites 9 Mexique Entre 1930 et 1958.
Matchs consécutifs sans victoire 16 Bulgarie Entre 1962 et 1994.
Défaites 27 Mexique
Buts marqués 229 Brésil
Buts encaissés 125 Allemagne[3]
Buts par match 2,72 Hongrie 87 buts en 32 matches
Rencontre la plus jouée 7 fois Brésil contre Suède 1938, 1950, 1958, 1978, 1990 et deux fois en 1994.
Allemagne[3] contre Argentine 1958, 1966, 1986, 1990, 2006, 2010 et 2014.
6 fois Allemagne[3] contre Yougoslavie[6] 1954, 1958, 1962, 1974, 1990 et 1998.
Finale la plus jouée 3 fois Allemagne[3] contre Argentine 1986, 1990, 2014.

Sur une seule édition[modifier | modifier le code]

Record Nombre Équipe Année
Plus grand nombre de matches gagnés 7 Brésil 2002
Plus de buts marqués 27 Hongrie 1954
Moins de buts encaissés 0 Suisse 2006
Plus de buts encaissés 16 Corée du Sud 1954
Meilleure différence de but +17 Hongrie 1954
Moins bonne différence de but -16 Corée du Sud 1954
Plus de buts marqués pour le vainqueur 25 Allemagne de l’Ouest 1954
Moins de buts marqués pour le vainqueur 8 Espagne 2010
Moins de buts encaissés pour le vainqueur 2 France[7] 1998
Italie[8] 2006
Espagne[9] 2010
Plus de buts encaissés pour le vainqueur 14 Allemagne de l’Ouest 1954

Par pays organisateur[modifier | modifier le code]

Six sélections ont remporté l'édition que leur pays organisait : l'Uruguay (1930), l'Italie (1934), l'Angleterre (1966), l'Allemagne (1974), l'Argentine (1978) et la France (1998).

Rang[10] Performance Équipe J G N P %G Bp Bc Diff Diff/J Bp/J
1 Champion Uruguay (1930) 4 4 0 0 100 15 3 12 3 3,8
2 Champion France (1998) 7 6 1 0 85,7 15 2 13 1,9 2,1
3 Champion Allemagne de l’Ouest (1974) 7 6 0 1 85,7 13 4 9 1,3 1,9
4 Champion Angleterre (1966) 6 5 1 0 83,3 11 3 8 1,3 1,8
5 Champion Italie (1934) 5 4 1 0 80 12 3 9 1,8 2,4
6 Champion Argentine (1978) 7 5 1 1 71,4 15 4 9 1,3 2,1
7 Finaliste Brésil (1950) 6 4 1 1 66,7 22 6 16 2,7 3,7
8 Finaliste Suède (1958) 6 4 1 1 66,7 12 7 5 0,8 2
9 Troisième Italie (1990) 7 6 1 0 85,7 10 2 8 1,1 1,4
10 Troisième Allemagne (2006) 7 5 1 1 71,4 14 6 8 1,1 2
11 Troisième Chili (1962) 6 4 0 2 66,7 10 8 2 0,33 1,3
12 Quatrième Corée du Sud (2002) 7 3 2 2 42,9 8 6 2 0,3 1,1
13 Quatrième Brésil (2014) 7 3 2 2 42,9 11 14 -3 -0,4 1,6
14 Quart de finale Mexique (1986) 5 3 2 0 60 6 2 4 0,8 1,2
15 Quart de finale Mexique (1970) 4 2 1 1 50 6 4 2 0,8 1,5
16 Quart de finale Suisse (1954) 4 2 0 2 50 11 11 0 0 2,8
17 Quart de finale France (1938) 2 1 0 1 50 4 4 0 0 2
18 Quart de finale Russie (2018) 5 2 2 1 40 11 7 4 0,8 2,2
19 Second tour Espagne (1982) 5 1 2 2 20 4 5 -1 -0,2 0,8
20 Huitième de finale Japon (2002) 4 2 1 1 50 5 3 2 0,5 1,3
21 Huitième de finale États-Unis (1994) 4 1 1 2 25 3 4 -1 -0,3 0,8
22 Premier tour Afrique du Sud (2010) 3 1 1 1 33,3 3 5 -2 -0,7 1

Matchs[modifier | modifier le code]

Record Nombre Vainqueur Adversaire Note
Buts en un match 12 Autriche Suisse 1954, 7-5
Buts en finale 7 Brésil Suède 1958, 5-2
Buts en demi-finale 8 Allemagne Brésil 2014, 7-1
Brésil Suède 1950, 7-1[11]
Buts dans un match par une équipe 10 Hongrie Salvador 1982, 10-1
Buts en finale par une équipe 5 Brésil Suède 1958, 5-2
Buts dans une demi-finale par une équipe 7 Allemagne Brésil 2014, 7-1
Brésil Suède 1950, 7-1[11]
Buts sur une période par une équipe 7 Hongrie Salvador 1982, 10-1
Écart de buts 9 Hongrie Corée du Sud 1954, 9-0
Yougoslavie Zaïre 1974, 9-0
Hongrie Salvador 1982, 10-1
Écart de buts en finale 3 Brésil Suède 1958, 5-2
Brésil Italie 1970, 4-1
France Brésil 1998, 3-0
Écart de buts dans une demi-finale 6 Allemagne Brésil 2014, 7-1
Brésil Suède 1950, 7-1[11]
Match nul avec le plus de buts 8 Angleterre Belgique 1954, 4-4 (a.p.)
Union soviétique Colombie 1962, 4-4
Plus large écart négatif au score avant match gagné 3 Autriche Suisse 1954, de 0-3 à 7-5
Portugal Corée du Nord 1966, de 0-3 à 5-3
Buts dans une prolongation 5 Italie Allemagne de l’Ouest 1970, 1-1 à 4-3
Buteurs différents en un match 7 Hongrie Salvador 1982, 10-1
France Suisse 2014, 5-2
Buteurs différents en un match par une équipe 6 Hongrie Salvador 1982, 10-1
Portugal Corée du Nord 2010, 7-0
Plus grand nombre de buts marqués par le perdant 5 Autriche Suisse 1954, 7-5
Brésil Pologne 1938, 6-5
Plus grand nombre de buts encaissés en un match par le pays organisateur 7 Allemagne Brésil 2014, 7-1
Autriche Suisse 1954, 7-5
Plus grand écart de buts en défaveur du pays organisateur 6 Allemagne Brésil 2014, 7-1
Plus grand nombre de buts en faveur du pays organisateur 7 Brésil Suède 1950, 7-1

En qualifications, le plus grand écart de buts enregistré date de la victoire de l'Australie sur les Samoa américaines en 2001 (31-0).

Meilleures attaques[modifier | modifier le code]

Liste des meilleures attaques (nombre de buts marqués) en une phase finale :

  1. 27 buts (en 5 matchs) : Hongrie (1954, finaliste)
  2. 25 buts (en 6 matchs) : Allemagne de l’Ouest (1954, vainqueur)
  3. 23 buts (en 6 matchs) : France (1958, troisième)
  4. 22 buts (en 6 matchs) : Brésil (1950, finaliste)

Autres statistiques collectives[modifier | modifier le code]

Équipes n'ayant jamais marqué[modifier | modifier le code]

Équipe Nombre de
matches
Année
Indes orientales néerlandaises 1 1938
Zaïre 3 1974
Canada 3 1986
Chine 3 2002
Trinité-et-Tobago 3 2006

Équipes n’ayant perdu aucun match sur une compétition[modifier | modifier le code]

Une élimination à la suite de tirs au but est comptée comme match nul et non comme défaite.
Nota : en gras, les années où l'équipe a gagné la compétition

Équipe Année
Brésil 1958, 1962, 1970, 1978, 1986, 1994, 2002
Italie 1934, 1938, 1982, 1990, 1998, 2006
France 1998, 2006, 2018
Angleterre 1966, 1982, 2006
Uruguay 1930, 1950
Argentine 1986, 2006
Allemagne[3] 1990, 2014
Espagne 2002, 2018
Écosse 1974
Cameroun 1982
Mexique 1986
Belgique 1998
Irlande 2002
Suisse 2006
Nouvelle-Zélande 2010
Pays-Bas 2014
Costa Rica 2014
Danemark 2018

Équipes finalistes ayant perdu un match avant la finale[modifier | modifier le code]

Nota : en gras, les années où l'équipe a gagné la compétition

Équipe Année
Allemagne de l’Ouest 1954, 1974, 1982, 1986
Argentine 1978, 1990
Tchécoslovaquie 1962
Pays-Bas 1978
Italie 1994
Brésil 1998
Espagne 2010

Équipes ayant perdu tous leurs matches[modifier | modifier le code]

Équipe Nombre de
matches
Année
Salvador 6 1970 et 1982
Zaïre 3 1974
Haïti 3 1974
Canada 3 1986
Irak 3 1986
Émirats arabes unis 3 1990
Chine 3 2002
Togo 3 2006
Panama 3 2018
Indes orientales néerlandaises 1 1938

Le premier match[modifier | modifier le code]

En phase de poules du premier tour, une défaite lors du premier match a parfois été suivie d'une qualification pour le tour suivant. À l'inverse une victoire lors du premier match a parfois été suivie d'une élimination dès le premier tour. Entre 1982 et 1994, trois futurs finalistes débutèrent par une défaite. En 2010 le vainqueur final (Espagne) a perdu son premier match (contre la Suisse 1-0).

Note : lors des éditions de 1934 et 1938, disputées en phase à élimination directe, une victoire lors du premier match était nécessairement qualificative.

Équipes défaites lors du premier match mais qualifiées pour le tour suivant[12]
Année Équipe Score Adversaire Tour atteint
1962 Yougoslavie 0-2 Union soviétique Demi-finale
1962 Angleterre 1-2 Hongrie Quart de finale
1966 Hongrie 1-3 Portugal Quart de finale
1966 Corée du Nord 0-3 Union soviétique Quart de finale
1974 Argentine 2-3 Pologne 2e tour
1982 Allemagne de l’Ouest 1-2 Algérie Finale
1982 France 1-3 Angleterre Demi-finale
1982 Argentine 0-1 Belgique 2e tour
1982 Union soviétique 1-2 Brésil 2e tour
1986 Belgique 1-2 Mexique Demi-finale
1986 Espagne 0-1 Brésil Quart de finale
1986 Angleterre 0-1 Portugal Quart de finale
1990 Argentine 0-1 Cameroun Finale
1990 Yougoslavie 1-4 Allemagne de l’Ouest Quart de finale
1994 Italie 0-1 Irlande Finale
1994 Mexique 0-1 Norvège Huitième de finale
1994 Arabie saoudite 1-2 Pays-Bas Huitième de finale
2002 Turquie 1-2 Brésil Demi-finale
2006 Ghana 0-2 Italie Huitième de finale
2006 Ukraine 0-4 Espagne Quart de finale
2010 Espagne 0-1 Suisse Vainqueur
2014 Uruguay 1-3 Costa Rica Huitième de finale
2014 Grèce 0-3 Colombie Huitième de finale
2014 Algérie 1-2 Belgique Huitième de finale
2018 Colombie 1-2 Japon Huitième de finale
Équipes victorieuses lors du premier match mais éliminées au premier tour[13]
Année Équipe Score Adversaire
1930 France 4-1 Mexique
1930 Chili 3-0 Mexique
1930 Roumanie 3-1 Pérou
1950 Yougoslavie 3-0 Suisse
1950 Angleterre 2-0 Chili
1962 Uruguay 2-1 Colombie
1962 Argentine 1-0 Bulgarie
1966 Brésil 2-0 Bulgarie
1966 Italie 2-0 Chili
1970 Belgique 3-0 Salvador
1974 Écosse 2-0 Zaïre
1974 Italie 3-1 Haïti
1978 Tunisie 3-1 Mexique
1982 Algérie 2-1 Allemagne de l’Ouest
1982 Hongrie 10-1 Salvador
1982 Écosse 5-2 Nouvelle-Zélande
1986 Portugal 1-0 Angleterre
1994 Norvège 1-0 Mexique
2002 Costa Rica 2-0 Chine
2002 Argentine 1-0 Nigeria
2002 Russie 2-0 Tunisie
2006 Tchéquie 3-0 États-Unis
2006 Corée du Sud 2-1 Togo
2010 Slovénie 1-0 Algérie
2010 Suisse 1-0 Espagne
2014 Italie 2-1 Angleterre
2014 Côte d’Ivoire 2-1 Japon
2018 Iran 1-0 Maroc
2018 Serbie 1-0 Costa Rica
2018 Sénégal 2-1 Pologne

Tours de compétition où seul un continent est encore représenté[modifier | modifier le code]

Tour Année
Finale : 100% européenne 1934, 1938, 1954, 1966, 1974, 1982, 2006, 2010 et 2018
Finale : 100% sud-américaine 1930 et 1950
Demi-finales : 100% européennes 1934, 1966, 1982, 2006 et 2018

Tirs au but[modifier | modifier le code]

Depuis 1982, 30 rencontres se sont départagées lors d'une séance de tirs au but : une en 1982, trois en 1986, quatre en 1990, trois en 1994 et en 1998, deux en 2002, quatre en 2006, deux en 2010, quatre en 2014 et quatre en 2018. Parmi elles, deux finales : celles de 1994 et de 2006.

Record Nombre Équipe Année
Nombre d'épreuves par équipe 5 Argentine 1990, 1990, 1998, 2006, 2014
Nombre d'épreuves par tournoi 4 1990, 2006, 2014 et 2018
Nombre d'épreuves par équipe et par tournoi 2 Argentine 1990
Espagne 2002
Costa Rica 2014
Pays-Bas 2014
Croatie 2018
Russie 2018
Nombre de victoires par équipe 4 Allemagne[3] 1982, 1986, 1990, 2006
Argentine 1990, 1990, 1998, 2014
Nombre de victoires par équipe et par tournoi 2 Argentine 1990
Croatie 2018
Nombre de défaites par équipe 3 Italie 1990, 1994, 1998
Angleterre 1990, 1998, 2006
Espagne 1986, 2002, 2018
Nombre de buts par épreuve 9 4 fois
Nombre de buts par épreuve et par équipe 5 6 fois
Record bas de buts par épreuve et par équipe 0 Suisse 2006
Nombre de tentatives par épreuve 12 Allemagne de l’Ouest - France 1982
Suède - Roumanie 1994

Bilan par équipe[modifier | modifier le code]

Équipe Tirs pour Tirs contre Qualif. Élim. Années
R. É. % R. É. %
Allemagne[3] 17 1 94 % 10 8 55 % 4 0 1982, 1986, 1990, 2006
Argentine 17 5 77 % 14 9 61 % 4 1 1990, 1990, 1998, 2006, 2014
Brésil 13 5 72 % 10 9 53 % 3 1 1986, 1994, 1998, 2014
Croatie 7 3 70 % 5 5 50 % 2 0 2018, 2018
France 15 5 75 % 16 5 76 % 2 2 1982, 1986, 1998, 2006
Portugal 3 1 75 % 1 3 25 % 1 0 2006
Belgique 5 0 100 % 4 1 80 % 1 0 1986
Bulgarie 3 1 75 % 1 3 25 % 1 0 1994
Corée du Sud 5 0 100 % 3 1 75 % 1 0 2002
Ukraine 3 1 75 % 0 3 0 % 1 0 2006
Suède 5 1 73 % 4 2 66 % 1 0 1994
Paraguay 5 0 100 % 3 1 75 % 1 0 2010
Uruguay 4 1 80 % 2 2 50 % 1 0 2010
Russie 7 2 78 % 7 3 70 % 1 1 2018, 2018
Costa Rica 8 2 80 % 7 1 88 % 1 1 2014, 2014
Irlande 7 3 70 % 7 3 70 % 1 1 1990, 2002
Pays-Bas 8 4 67 % 11 2 85 % 1 2 1998, 2014, 2014
Espagne 13 6 68 % 15 3 83 % 1 3 1986, 2002, 2002, 2018
Italie 13 7 65 % 14 3 82 % 1 3 1990, 1994, 1998, 2006
Angleterre 11 8 58 % 14 5 79 % 1 3 1990, 1998, 2006, 2018
Yougoslavie 2 3 40 % 3 2 60 % 0 1 1990
Suisse 0 3 0% 3 1 75 % 0 1 2006
Ghana 2 2 50 % 4 1 80 % 0 1 2010
Japon 3 1 75 % 5 0 100 % 0 1 2010
Chili 2 3 40 % 3 2 60 % 0 1 2014
Grèce 3 1 75 % 5 0 100 % 0 1 2014
Danemark 2 3 40 % 3 2 60 % 0 1 2018
Colombie 3 2 60 % 4 1 80 % 0 1 2018
Mexique 2 5 29 % 7 1 88 % 0 2 1986, 1994
Roumanie 8 2 80 % 10 1 91 % 0 2 1990, 1994

R. = réussis, É. = échoués, Qualif. = qualifications, Élim. = éliminations.. En gras, les années où l'équipe s'est qualifiée. Exemple : l'Espagne a marqué 13 buts, en a manqué 6 (68 % de réussite dans ses tirs). Ses adversaires lui en ont marqué 15 et en ont manqué 3 (ils ont 83 % de réussite). L'Espagne s'est qualifiée 1 fois, a été éliminée 3 fois. Elle a joué quatre épreuves de tirs au but, elle en a gagné une en 2002 et perdu trois en 1986, 2002 et 2018.

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Records individuels[modifier | modifier le code]

Record Nombre Joueur Équipe Note
Finales consécutives 3 Cafu Brésil 1994 à 2002
Demi-finales jouées 4 Miroslav Klose Allemagne 2002 à 2014
Matchs joués 25 Lothar Matthäus Allemagne[3] 1982 à 1998
Minutes jouées 2 217 Paolo Maldini Italie 1990 à 2002
Matchs gagnés 16 Cafu Brésil 1994 à 2006
Matchs successifs gagnés 11 Ronaldo Brésil 2002 à 2006

Participation[modifier | modifier le code]

Participations Joueurs Équipe Note
5
(4 joueurs)
Antonio Carbajal Mexique 1950, 1954, 1958, 1962, 1966
Lothar Matthäus Allemagne[3] 1982, 1986, 1990, 1994, 1998
Gianluigi Buffon Italie 1998, 2002, 2006, 2010, 2014[14]
Rafael Márquez[15] Mexique 2002, 2006, 2010, 2014, 2018
4
(58 joueurs)
Carlos José Castilho Brésil 1950, 1954, 1958, 1962[16]
Nílton Santos Brésil 1950, 1954, 1958, 1962[17]
Djalma Santos Brésil 1954, 1958, 1962, 1966
Bobby Charlton Angleterre 1958, 1962, 1966, 1970[18]
Pelé Brésil 1958, 1962, 1966, 1970
Karl-Heinz Schnellinger Allemagne de l’Ouest 1958, 1962, 1966, 1970
Uwe Seeler Allemagne de l’Ouest 1958, 1962, 1966, 1970
Lev Yachine Union soviétique 1958, 1962, 1966, 1970
Enrico Albertosi Italie 1962, 1966, 1970, 1974[19]
Gianni Rivera Italie 1962, 1966, 1970, 1974
Pedro Rocha Uruguay 1962, 1966, 1970, 1974
Dobromir Zhechev Bulgarie 1962, 1966, 1970, 1974[20]
Sepp Maier Allemagne de l’Ouest 1966, 1970, 1974, 1978[21]
Dino Zoff Italie 1970, 1974, 1978, 1982[22]
Leão Brésil 1970, 1974, 1978, 1986[23]
Władysław Żmuda Pologne 1974, 1978, 1982, 1986
Diego Maradona Argentine 1982, 1986, 1990, 1994
Giuseppe Bergomi Italie 1982, 1986, 1990, 1998
Jim Leighton Écosse 1982, 1986, 1990, 1998[24]
Enzo Scifo Belgique 1986, 1990, 1994, 1998
Franky Van der Elst Belgique 1986, 1990, 1994, 1998
Andoni Zubizarreta Espagne 1986, 1990, 1994, 1998
Fernando Hierro Espagne 1990, 1994, 1998, 2002[25]
Hong Myung-bo Corée du Sud 1990, 1994, 1998, 2002
Hwang Sun-hong Corée du Sud 1990, 1994, 1998, 2002[14]
Paolo Maldini Italie 1990, 1994, 1998, 2002
Jacques Songo'o Cameroun 1990, 1994, 1998, 2002[26]
Marc Wilmots Belgique 1990, 1994, 1998, 2002[25]
Mohammed al-Deayea Arabie saoudite 1994, 1998, 2002, 2006[27]
Sami al-Jaber Arabie saoudite 1994, 1998, 2002, 2006
Cafu Brésil 1994, 1998, 2002, 2006
Oliver Kahn Allemagne 1994, 1998, 2002, 2006[28]
Kasey Keller États-Unis 1990, 1998, 2002, 2006[26]
Claudio Reyna États-Unis 1994, 1998, 2002, 2006[29]
Ronaldo Brésil 1994, 1998, 2002, 2006[29]
Denis Caniza Paraguay 1998, 2002, 2006, 2010
Fabio Cannavaro Italie 1998, 2002, 2006, 2010
Thierry Henry France 1998, 2002, 2006, 2010
Yoshikatsu Kawaguchi Japon 1998, 2002, 2006, 2010[30]
Lee Woon-jae Corée du Sud 1994, 2002, 2006, 2010[31]
Seigo Narazaki Japon 1998, 2002, 2006, 2010[32]
Rigobert Song Cameroun 1994, 1998, 2002, 2010
DaMarcus Beasley États-Unis 2002, 2006, 2010, 2014
Iker Casillas Espagne 2002, 2006, 2010, 2014
Samuel Eto'o Cameroun 1998, 2002, 2010, 2014
Xavi Espagne 2002, 2006, 2010, 2014
Miroslav Klose Allemagne 2002, 2006, 2010, 2014
Valon Behrami Suisse 2006, 2010, 2014, 2018
Tim Cahill Australie 2006, 2010, 2014, 2018
Andrés Guardado Mexique 2006, 2010, 2014, 2018
Andrés Iniesta Espagne 2006, 2010, 2014, 2018
Javier Mascherano Argentine 2006, 2010, 2014, 2018
Lionel Messi Argentine 2006, 2010, 2014, 2018
Mark Milligan Australie 2006, 2010, 2014, 2018[33]
Guillermo Ochoa Mexique 2006, 2010, 2014, 2018[33]
Sergio Ramos Espagne 2006, 2010, 2014, 2018
Pepe Reina Espagne 2006, 2010, 2014, 2018[34]
Cristiano Ronaldo Portugal 2006, 2010, 2014, 2018

Liste des joueurs ayant disputé plus de 20 matchs, toutes phases finales confondues :

Rencontres Joueurs Équipe Note
25 Lothar Matthäus Allemagne[3] 2 en 1982, 7 en 1986, 7 en 1990, 5 en 1994, 4 en 1998
24 Miroslav Klose Allemagne 7 en 2002, 7 en 2006, 5 en 2010, 5 en 2014
23 Paolo Maldini Italie 7 en 1990, 7 en 1994, 5 en 1998, 4 en 2002
21 Uwe Seeler Allemagne de l’Ouest 5 en 1958, 4 en 1962, 6 en 1966, 6 en 1970
Władysław Żmuda Pologne 7 en 1974, 6 en 1978, 7 en 1982, 1 en 1986
Diego Maradona Argentine 5 en 1982, 7 en 1986, 7 en 1990, 2 en 1994
20 Bastian Schweinsteiger Allemagne 7 en 2006, 7 en 2010, 6 en 2014
Javier Mascherano Argentine 5 en 2006, 4 en 2010, 7 en 2014, 4 en 2018

Âge[modifier | modifier le code]

Joueur le plus jeune
Âge Joueur Équipe Adversaire Année
En finale 17 ans et 249 jours Pelé Brésil Suède 1958
En phase finale 17 ans et 42 jours Norman Whiteside Irlande du Nord Yougoslavie 1982
En qualifications 15 ans et 217 jours Ben Falaniko[35] Samoa américaines Fidji 2001
Joueur le plus vieux
Âge Joueur Équipe Adversaire Année
En finale 40 ans et 133 jours Dino Zoff Italie Allemagne de l’Ouest 1982
En phase finale 45 ans et 161 jours Essam el-Hadari Égypte Arabie saoudite 2018
En qualifications 46 ans et 180 jours MacDonald Taylor Îles Vierges des États-Unis Saint-Christophe-et-Niévès 2004
Écart d'âge
Âge Joueur Équipe Année
En finale 21 ans et 297 jours Dino Zoff et Giuseppe Bergomi Italie 1982
Sur un match de phase finale 24 ans et 8 jours Essam el-Hadari et Ramadan Sobhi Égypte 2018
Entraîneur le plus jeune
Âge Entraîneur Équipe Année
En phase finale 27 ans et 267 jours Juan José Tramutola Argentine 1930
Entraîneur le plus vieux
Âge Entraîneur Équipe Année
En phase finale 71 ans et 317 jours Otto Rehhagel Grèce 2010
Buteur le plus âgé
Âge Joueur Équipe Année
En phase finale 42 ans et 31 jours Roger Milla Cameroun 1994

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Liste des meilleurs buteurs en Coupe du monde, toutes phases finales confondues :

Buts Joueurs Équipe Détail par édition
16 Miroslav Klose Allemagne 5 en 2002, 5 en 2006, 4 en 2010, 2 en 2014
15 Ronaldo Brésil 4 en 1998, 8 en 2002, 3 en 2006
14 Gerd Müller Allemagne de l’Ouest 10 en 1970, 4 en 1974
13 Just Fontaine France 13 en 1958
12 Pelé Brésil 6 en 1958, 1 en 1962, 1 en 1966, 4 en 1970
11 Sándor Kocsis Hongrie 11 en 1954
Jürgen Klinsmann Allemagne[3] 3 en 1990, 5 en 1994, 3 en 1998
10 Helmut Rahn Allemagne de l’Ouest 4 en 1954, 6 en 1958
Teófilo Cubillas Pérou 5 en 1970, 5 en 1978
Grzegorz Lato Pologne 7 en 1974, 2 en 1978, 1 en 1982
Gary Lineker Angleterre 6 en 1986, 4 en 1990
Gabriel Batistuta Argentine 4 en 1994, 5 en 1998, 1 en 2002
Thomas Müller Allemagne 5 en 2010, 5 en 2014

En gras, les joueurs finissant meilleur buteur de l'édition.

Buts en un match[modifier | modifier le code]

Liste des joueurs ayant inscrit un quadruplé ou un quintuplé en phase finale :

Buts Joueur Équipe Score final Adversaire Année Buts durant la compétition
5 Oleg Salenko Russie 6-1 Cameroun 1994 6
4 Ernest Wilimowski Pologne 5-6 a.p. Brésil 1938 4
Ademir Brésil 7-1 Suède 1950 8
Sándor Kocsis Hongrie 8-3 Allemagne de l’Ouest 1954 11
Just Fontaine France 6-3 Allemagne de l’Ouest 1958 13
Eusébio Portugal 5-3 Corée du Nord 1966 9
Emilio Butragueño Espagne 5-1 Danemark 1986 5

En gras, les joueurs ayant terminé meilleur buteur de la compétition.

Buts en finale[modifier | modifier le code]

Buts Joueur Équipe Années Adversaire
3 Geoffrey Hurst Angleterre 1966 Allemagne de l’Ouest
2+1 Vavá Brésil 1958 et 1962 Suède et Tchécoslovaquie
2+1 Pelé Brésil 1958 et 1970 Suède et Italie
2+1 Zinédine Zidane France 1998 et 2006 Brésil et Italie
2 Gino Colaussi Italie 1938 Hongrie
2 Silvio Piola Italie 1938 Hongrie
2 Helmut Rahn Allemagne de l’Ouest 1954 Hongrie
2 Mario Kempes Argentine 1978 Pays-Bas
2 Ronaldo Brésil 2002 Allemagne
1+1 Paul Breitner Allemagne de l’Ouest 1974 et 1982 Pays-Bas et Italie

En gras, les vainqueurs de la Coupe du monde.

Gardiens de but[modifier | modifier le code]

Record Nombre Joueur Équipe Note
Nombre de matchs sans encaisser le moindre but 10 Peter Shilton Angleterre 1982 à 1990
10 Fabien Barthez France 1998 à 2006
Minutes consécutives d'invincibilité 517 Walter Zenga Italie 1990
Nombre d'arrêts au cours d'un match 16 Tim Howard États-Unis 2014 (contre la Belgique)

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Record Nombre Entraîneur Équipe Note
Titres 2 Vittorio Pozzo Italie 1934 et 1938
Matchs 25 Helmut Schön Allemagne de l’Ouest 1966 à 1978
Matchs gagnés 16 Helmut Schön Allemagne de l’Ouest
Matchs consécutifs gagnés 11 Luiz Felipe Scolari Brésil et Portugal 7 en 2002, 4 en 2006
Participations 6 Carlos Alberto Parreira Koweït, Émirats arabes unis, Brésil, Arabie saoudite, Brésil et Afrique du Sud 1982, 1990, 1994, 1998, 2006, 2010
Participations consécutives 5 Bora Milutinović Mexique, Costa Rica, États-Unis, Nigeria et Chine De 1986 à 2002

Joueur puis entraîneur[modifier | modifier le code]

Record Nombre Détails Joueur / Entraîneur Équipe entrainée Note
Titres 4 2 (joueur) 1 (entraîneur) 1 (entraîneur adjoint) Mário Zagallo Brésil 1958 et 1962 (joueur) 1970 (entraîneur) 1994 (entraîneur adjoint)
2 1 (joueur) 1 (entraîneur) Franz Beckenbauer Allemagne de l’Ouest 1974 (joueur) 1990 (entraîneur)
2 1 (joueur) 1 (entraîneur) Didier Deschamps France 1998 (joueur) 2018 (entraîneur)
Finaliste 5 2 (joueur) 2 (entraîneur) 1 (entraîneur adjoint) Mário Zagallo Brésil 1958 et 1962 (joueur) 1970 et 1998 (entraîneur), 1994 (entraîneur adjoint)
4 2 (joueur) 2 (entraîneur) Franz Beckenbauer Allemagne de l’Ouest 1966 et 1974 (joueur) 1986 et 1990 (entraîneur)
Participations 6 2 (joueur) 3 (entraîneur) 1 (entraîneur adjoint) Mário Zagallo Brésil 1958 et 1962 (joueur) 1970, 1974 et 1998 (entraîneur), 1994 (entraîneur adjoint)
5 3 (joueur) 2 (entraîneur) Franz Beckenbauer Allemagne de l’Ouest 1966, 1970 et 1974 (joueur) 1986 et 1990 (entraîneur)
5 3 (joueur) 2 (entraîneur) Berti Vogts Allemagne[3] 1970, 1974 et 1978 (joueur) 1994 et 1998 (entraîneur)
5 3 (joueur) 2 (entraîneur) Jürgen Klinsmann Allemagne[3] et États-Unis 1990, 1994 et 1998 (joueur) 2006 et 2014 (entraîneur)
5 4 (joueur) 1 (entraîneur) Marc Wilmots Belgique 1990[25], 1994, 1998, 2002 (joueur) et 2014 (entraîneur)
5 4 (joueur) 1 (entraîneur) Hong Myung-bo Corée du Sud 1990, 1994, 1998, 2002 (joueur) et 2014 (entraîneur)
5 4 (joueur) 1 (entraîneur) Diego Maradona Drapeau de l'Argentine Argentine 1982, 1986, 1990, 1994 (joueur) et 2010 (entraîneur)
5 4 (joueur) 1 (entraîneur) Fernando Hierro Espagne 1990, 1994, 1998, 2002 (joueur) et 2018 (entraîneur)
5 4 (joueur) 1 (entraîneur adjoint) Thierry Henry Belgique 1998, 2002, 2006, 2010 (joueur) et 2018 (entraîneur adjoint)

Buts[modifier | modifier le code]

Équipes ayant marqué le plus de buts, toutes phases finales confondues[modifier | modifier le code]

# Équipe Buts Participations Meilleur(s) buteur(s)
1 Brésil 229 21 Ronaldo (15)
2 Allemagne 226 19 Miroslav Klose (16)
3 Argentine 137 17 Gabriel Batistuta (10)
4 Italie 128 18 Roberto Baggio, Paolo Rossi et Christian Vieri (9)
5 France 120 15 Just Fontaine (13)
6 Espagne 99 15 David Villa (9)
7 Angleterre 91 15 Gary Lineker (10)
8 Hongrie 87 9 Sándor Kocsis (11)
8 Uruguay 87 13 Oscar Míguez (8)
10 Pays-Bas 86 10 Johnny Rep (7)

Buts les plus rapides[modifier | modifier le code]

Temps en secondes[36] Joueur Équipe Score final Adversaire Année Coup d'envoi
10,8 Hakan Şükür Turquie 3-2 Corée du Sud 2002 Corée du Sud
15 Václav Mašek Tchécoslovaquie 1-3 Mexique 1962 Mexique
24 Ernst Lehner Allemagne 3-2 Autriche 1934
27 Bryan Robson Angleterre 3-1 France 1982 Angleterre
30 Clint Dempsey États-Unis 2-1 Ghana 2014 Ghana
35 Émile Veinante France 3-1 Belgique 1938
35 Arne Nyberg Suède 1-5 Hongrie 1938
37 Bernard Lacombe France 1-2 Italie 1978 Italie

Note : qualifications comprises, le record du but le plus rapide est détenu par Christian Benteke qui a marqué après 8,1 secondes contre Gibraltar le [37].

Moyenne de buts par match[modifier | modifier le code]

Pays organisateurs Année Nombre de matchs Nombre de buts Moyenne de buts par match Nombre de matchs
sans but marqué (0-0)
Nombre de matchs
avec au moins 6 buts marqués
Drapeau de l'Uruguay Uruguay 1930 18 matchs 70 buts 3,89 buts / match 0 4
Italie 1934 17 matchs 70 buts 4,12 buts / match 0 3
Drapeau de la France France 1938 18 matchs 84 buts 4,67 buts / match 0 7
Brésil 1950 22 matchs 88 buts 4,00 buts / match 0 4
Drapeau de la Suisse Suisse 1954 26 matchs 140 buts 5,38 buts / match 0 11
Drapeau de la Suède Suède 1958 35 matchs 126 buts 3,60 buts / match 2 6
Drapeau du Chili Chili 1962 32 matchs 89 buts 2,78 buts / match 3 3
Drapeau de l'Angleterre Angleterre 1966 32 matchs 89 buts 2,78 buts / match 3 2
Drapeau du Mexique Mexique 1970 32 matchs 95 buts 2,97 buts / match 3 3
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 1974 38 matchs 97 buts 2,55 buts / match 5 3
Drapeau de l'Argentine Argentine 1978 38 matchs 102 buts 2,68 buts / match 6 3
Drapeau de l'Espagne Espagne 1982 52 matchs 146 buts 2,81 buts / match 7 4
Drapeau du Mexique Mexique 1986 52 matchs 132 buts 2,54 buts / match 4 5
Drapeau de l'Italie Italie 1990 52 matchs 115 buts 2,21 buts / match 5 2
Drapeau des États-Unis États-Unis 1994 52 matchs 141 buts 2,71 buts / match 3 1
Drapeau de la France France 1998 64 matchs 171 buts 2,67 buts / match 4 1
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud et Drapeau du Japon Japon 2002 64 matchs 161 buts 2,52 buts / match 3 3
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2006 64 matchs 147 buts 2,30 buts / match 7 2
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud 2010 64 matchs 145 buts 2,27 buts / match 7 1
Drapeau du Brésil Brésil 2014 64 matchs 171 buts 2,67 buts / match 7 4
Drapeau de la Russie Russie 2018 64 matchs 169 buts 2,64 buts / match 1 5
TOTAL 900 matchs 2 548 buts 2,83 buts / match 70 matchs 77 matchs

Buts marquants[modifier | modifier le code]

But Joueur Équipe Score final Adversaire Date Stade Ville
1er Lucien Laurent France 4-1 Mexique Pocitos Montevideo
100e Angelo Schiavio Italie 7-1 États-Unis PNF Rome
200e Tore Keller Suède 8-0 Cuba Fort Carré Antibes
300e Chico Brésil 6-1 Espagne Maracanã Rio de Janeiro
400e Max Morlock Allemagne de l’Ouest 7-2 Turquie Hardturm Zurich
500e Bobby Collins Écosse 3-2 Paraguay Idrottsparken Norrköping
600e Dražan Jerković Yougoslavie 3-1 Uruguay Carlos Dittborn Arica
700e Pak Seung-jin Corée du Nord 1-1 Chili Ayresome Park Middlesbrough
800e Gerd Müller Allemagne de l’Ouest 5-2 Bulgarie Nou Camp León
900e Héctor Yazalde Argentine 4-1 Haïti Stade Olympique Munich
1000e Robert Rensenbrink Pays-Bas 2-3 Écosse Malvinas Argentinas Mendoza
1100e Sergueï Baltacha Union soviétique 3-0 Nouvelle-Zélande La Rosaleda Malaga
1200e Jean-Pierre Papin France 1-0 Canada Nou Camp León
1300e Gary Lineker Angleterre 3-0 Paraguay Azteca Mexico
1400e Johnny Ekström Suède 1-2 Costa Rica Luigi Ferraris Gênes
1500e Claudio Caniggia Argentine 2-1 Nigeria Foxboro Boston
1600e Thierry Henry France 3-0 Afrique du Sud Vélodrome Marseille
1700e Slobodan Komljenović Yougoslavie 1-0 États-Unis La Beaujoire Nantes
1800e Beto Portugal 2-3 États-Unis Stade de Suwon Suwon
1900e Christian Vieri Italie 1-2 a.p. Corée du Sud Stade de Daejeon Daejeon
2000e Marcus Allbäck Suède 2-2 Angleterre RheinEnergie Cologne
2100e Javier Hernández Mexique 2-0 France Stade de Polokwane Polokwane
2200e Arjen Robben Pays-Bas 3-2 Uruguay Stade de Green Point Le Cap
2300e Jermaine Jones États-Unis 2-2 Portugal Arena da Amazônia Manaus
2400e Luka Modrić Croatie 2-0 Nigeria Arena Baltika Kaliningrad
2500e Fakhreddine Ben Youssef Tunisie 2-1 Panama Mordovia Arena Saransk

En gras, les vainqueurs de la coupe du monde.

Spectateurs[modifier | modifier le code]

Record de spectateurs Nombre Match Date Stade Ville
En phase finale 199 854 Brésil - Uruguay Maracanã Rio de Janeiro
En qualifications 162 764 Brésil - Colombie Maracanã Rio de Janeiro

Discipline[modifier | modifier le code]

Record Joueur Équipe Adversaire Année
Carton jaune le plus rapide après 15 secondes de jeu[38] Jesús Gallardo Mexique Suède 2018
Carton rouge le plus rapide après 56 secondes de jeu José Batista Uruguay Écosse 1986
Nombre de fautes (d'une équipe) 54 Brésil 2014
Nombre de matchs arbitrés 11 Arbitre :

Ravshan Irmatov

Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 5 en 2010, 4 en 2014 et 2 en 2018
Cartons jaunes Nombre Joueur Équipe Adversaire Année, matchs
Tournoi 310 32 équipes 2006, 64 matchs
Équipe, total 88 Argentine En 64 matchs
Équipe en un match 9 Portugal Pays-Bas 2006
Pays-Bas Espagne 2010
En un match 16 Cameroun - Allemagne 2002
Portugal - Pays-Bas 2006
Joueur, total 6 Cafu Brésil 1994 à 2006, 20 matchs
Joueur en un match 3[39] Josip Šimunić Croatie Australie 2006
Cartons rouges Nombre Joueur Équipe Adversaire Année, matchs
Tournoi 28 32 équipes 2006, 64 matchs
Équipe, total 9 Argentine En 64 matchs
Brésil En 91 matchs
En un match 4 Portugal - Pays-Bas 2006
Joueur, total 2 Rigobert Song[40] Cameroun 1994 et 1998 (en 9 matchs de 1994 à 2010)
Zinédine Zidane[40] France 1998 et 2006 (en 12 matches de 1998 à 2006)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lorsque la fédération de football d'une nation nouvelle se déclare cessionnaire de celle de la nation disparue dont elle est issue, elle peut, avec l'accord des parties concernées, hériter du siège de membre laissé vacant à la FIFA sans avoir à formuler de nouvelle demande d'affiliation. En obtenant la continuité de l'affiliation par succession, la nouvelle nation hérite ainsi du palmarès de la précédente. C'est le cas pour : - la Russie qui succède à l'URSS en 1992 - la République Tchèque qui succède à la Tchécoslovaquie en 1993 - la Serbie qui succède à la Yougoslavie (renommée Serbie-Monténégro) en 2006 Voir Statistiques sur FIFA.com
  2. Y compris l’Allemagne de l’Est à l'époque de l'Allemagne non-réunifiée.
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s Allemagne de l'Ouest incluse
  4. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Un-7-1-des-records/481146 9 juillet 2014
  5. Il n’y a pas de demi-finale proprement dite en 1974 (phase de poule). Ayant atteint le dernier carré (vainqueur final), l’Allemagne de l’Ouest fait cependant partie des équipes considérées demi-finalistes.
  6. RF Yougoslavie en 1998.
  7. La France encaisse un pénalty dans le match face au Danemark au premier tour (remporté 2-1 par la France) et un but contre la Croatie en demi-finale (remporté 2-1 par la France).
  8. L'Italie marque un but contre son camp face aux États-Unis (score final 1-1) et encaisse son deuxième but en finale contre la France sur pénalty (score final 1-1 puis 5-3 pour l'Italie aux t.à.b.).
  9. L'Espagne encaisse deux buts sur action construite par l'adversaire : un face à la Suisse au premier tour (match perdu 1-0 par l'Espagne) et un face au Chili au premier tour aussi (match gagné 2-1 par l'Espagne).
  10. Équipes classées par performance, puis par %G, G, N, P, Diff et Bp.
  11. a b et c La poule finale sous le format d’un tournoi quadrangulaire excluait à proprement parler une demi-finale mais ce match peut être considéré comme tel.
  12. En 1986, 1990 et 1994, les « meilleurs troisièmes » de poule étaient aussi qualifiés ce qui augmentait les chances de qualification après une première défaite.
  13. En 1930 et 1950, une victoire initiale donnait une plus faible option, car seul le premier de chaque poule se qualifiait pour le tour suivant.
  14. a et b N’est pas entré en jeu en 1998.
  15. Rafael Márquez est le premier joueur à jouer cinq Coupes du monde avec au moins un match en tant que capitaine
  16. N’est pas entré en jeu en 1950, en 1958 et en 1962.
  17. N’est pas entré en jeu en 1950.
  18. N’est pas entré en jeu en 1958.
  19. N’est pas entré en jeu en 1962 et en 1974.
  20. N’est pas entré en jeu en 1974.
  21. N’est pas entré en jeu en 1966.
  22. N’est pas entré en jeu en 1970.
  23. N’est pas entré en jeu en 1970 et en 1986.
  24. N’est pas entré en jeu en 1982.
  25. a b et c N’est pas entré en jeu en 1990.
  26. a et b N’est pas entré en jeu en 1990 et en 2002.
  27. N’est pas entré en jeu en 2006.
  28. N’est pas entré en jeu en 1994 et en 1998.
  29. a et b N’est pas entré en jeu en 1994.
  30. N’est pas entré en jeu en 2002 et en 2010.
  31. N’est pas entré en jeu en 2010.
  32. N’est pas entré en jeu en 1998, en 2006 et en 2010.
  33. a et b N’est pas entré en jeu en 2006 et en 2010.
  34. N’est pas entré en jeu en 2006, en 2010 et en 2018.
  35. La FIFA attribue ce record à Souleymane Mamam, joueur international togolais ayant joué contre la Zambie en 2001. Selon la FIFA, Mamam serait né le 30 juin 1987 et n’aurait eu que 13 ans et 310 jours lors de ce match. Mais Mamam serait en réalité né le 20 juin 1985 (selon l’Antwerp, club belge dans lequel il a joué cinq ans) soit 15 ans et 320 jours le jour du match, ce qui fait 103 jours de plus que Falaniko.
  36. (en) Milestones & Superlatives - FIFA World Cup, 29 septembre 2014.
  37. (en) Record-breaking Benteke scores after 8.1 seconds, uefa.com.
  38. « Mexique : Jesus Gallardo bat le record du carton le plus rapide en Coupe du monde - CM 2018 - MEX », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  39. Šimunić a reçu 3 cartons jaunes durant le match aux 2e, 90e et 93e minutes : l’arbitre a oublié de l’exclure après le second carton, le joueur a reçu un carton rouge seulement après le 3e jaune. Le rapport original du match par la FIFA recense les 3 cartons jaunes, cependant il a été modifié peu de temps après, avec le second carton jaune non enregistré. On ne sait pas si c’était pour la cohérence du rapport ou si le carton a été rétrospectivement annulé.
  40. a et b « Rigobert Song, le cri du lion », GQ Magazine, 2010.