Stationnement cyclable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Garage à vélo.

Le stationnement cyclable désigne l'ensemble des infrastructures et des équipements permettant le stationnement d'une bicyclette. Il existe différents types de stationnements cyclables, qui peuvent aller du rangement organisé et sécurisé dans un bâtiment fermé et protégé, à de simples arceaux à vélo dans l'espace public.

Enjeux[modifier | modifier le code]

C'est une partie importante de l'aménagement cyclable. La présence de stationnement sécurisé est l'un des facteurs les plus importants dans la décision d'utilisation de la bicyclette comme moyen de transport[1].

Types de stationnement[modifier | modifier le code]

Pinces-roues[modifier | modifier le code]

Les dispositifs les plus sommaires sont les pinces-roues, nom donné car on y coince une des roues pour y stationner un vélo. Ils peuvent être de simples trous, en forme de fente, dans le sol dans lequel on pose une roue mais plus généralement, le dispositif est en métal avec deux structures parallèles entre lesquelles on coince une des roues du vélo et auxquelles on peut attacher celle-ci.

Ce type de dispositif, bien que peu onéreux et facile à installer, présente d'importants inconvénients : le vélo n'étant tenu que par une roue, il existe un risque important de voiler la jante en cas de chute[2] surtout pour les vélos de route à roue fine. De plus, il n'est possible d'attacher que la roue avec un antivol recommandé de longueur standard et non le cadre, ce qui accroît le risque de vol. Pour ces raisons, beaucoup d'associations de cyclistes urbains militent pour la non-utilisation des pinces-roues au profit de dispositifs plus fiables et sécurisés comme les arceaux.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Arceaux[modifier | modifier le code]

Le type le plus répandu de stationnement cyclable est l'arceau à vélo. Il est souvent en forme de U inversé, fiché dans le sol. L'arceau permet d'attacher facilement le cadre avec un antivol, ce qui permet un stationnement sécurisé[3]. D'autres formes que le U existent, plus ou moins pratiques et originales.

Les arceaux à vélo peuvent être disposés individuellement ou par groupes de quelques exemplaires dans l'espace public, ou bien être regroupés dans un espace dédié plus important. On parle alors de garage ou de parc à vélos, pouvant être couverts, sécurisés, ou même avec gardiennage.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Mobilier urbain aménagé[modifier | modifier le code]

Un parcmètre permettant également le stationnement vélo

Le stationnement au mobilier urbain ou au poteau supportant des panneaux de signalisation est généralement interdit, même si fréquent. Mmais il existe des initiatives permettant de transformer certains mobiliers urbains en stationnement cyclable[4]. Ce type de stationnement est alors très proche de l'arceau à vélo.

Arceaux temporaires[modifier | modifier le code]

Le stationnement sur des arceaux temporaires surveillés permet de sécuriser au maximum et d'offrir des services premium aux cyclistes afin de leur permettre de venir sereinement sur un lieu d'événement, de travail de commerce ou d'institution[5].

Garages publics fermés[modifier | modifier le code]

Garage à vélo fermé, sur un parking relai du tramway de Caen.

Il existe également des garages à vélo sous forme de containers fermés, d'une grande variété de taille et de forme, à un ou plusieurs étages. Ces systèmes sont le plus souvent installés dans des pôles de multimodalité.

Garages privés[modifier | modifier le code]

En France, le Code de la construction et de l'habitation impose désormais la création d'espaces réservés au stationnement sécurisé des vélos dans les immeubles neufs[6]. La quantité et les caractéristiques de ces espaces varient selon la destination du bâtiment (habitat, bureaux, service public...). Le premier guide officiel français de référence relatif aux dimensions et aux caractéristiques techniques pour le stationnement des vélos dans les espaces privés[7] a été publié conjointement par le ministère de l'Écologie et le ministère du Logement, à l'initiative du coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lesson 17: Bicycle Parking and Storage, Federal Highway Administration University Course on Bicycle and Pedestrian Transportation Publication No. FHWA-HRT-05-133 July 2006
  2. « Fédération française des usagers de la bicyclette / Le vélo au quotidien », sur fubicy.org (consulté le 10 mai 2021).
  3. « Stationnement dans les espaces publics | Fédération française des usagers de la bicyclette », sur www.fub.fr (consulté le 30 avril 2018)
  4. Success is on the cards, London Cyclist, June-July 2009, p. 6
  5. « Lyon : une start-up teste un service de gardiennage pour vélos », sur leparisien.fr, 2018-08-14cest12:30:03+02:00 (consulté le 27 mai 2019)
  6. « Le stationnement des vélos dans le code de la construction », sur sareco.fr, (consulté le 14 juillet 2017)
  7. Thierry DELVAUX (SARECO), Stationnement des vélos dans les espaces privés : dimensions et caractéristiques, Ministère de l’Égalité des territoires et du Logement ; Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, , 28 p. (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]