Stardew Valley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Stardew Valley
Image illustrative de l'article Stardew Valley

Éditeur Chucklefish Games
Développeur ConcernedApe
Concepteur Eric Barone

Date de sortie (Windows)
(PS4, X1)
(Nintendo Switch)
Version 1.3.27 (Windows)
Genre Simulation RPG Bac à sable
Mode de jeu Solo Coop
Plate-forme Windows
Linux
Mac OS X
PlayStation 4
Xbox One
Nintendo Switch
Playstation vita
Média Dématérialisée Blu-ray Cartouche
Langue Anglais, Espagnol, Allemand, Portugais, Japonais, Russe, Chinois simplifié

Site web https://stardewvalley.net

Stardew Valley est un jeu vidéo de simulation dans lequel le joueur doit gérer sa ferme. Il a été développé par Eric Barone et édité par Chucklefish Games. Le jeu est sorti en février 2016 sur Windows, puis en décembre 2016 sur PlayStation 4 et Xbox One. Le jeu est également disponible sur Nintendo Switch, depuis le 5 octobre 2017[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Stardew Valley est un jeu de simulation agricole principalement inspiré par la série de jeux vidéo Harvest Moon. Au début du jeu, le personnage créé par le joueur hérite d'un terrain et d'une petite maison appartenant autrefois à son grand-père dans une petite ville appelée « Stardew Valley » (littéralement « Vallée de la rosée d'étoile »). Le joueur peut sélectionner l'une des cinq cartes de la ferme (présentée dans la version 1.1) selon son style de jeu préféré. Une offre des possibilités de cueillette supplémentaires, une comprend plus de ressources minières et une autre possède une rivière idéale pour la pêche par exemple. Le terrain de la ferme est au départ rempli de rochers, d’arbres, de souches et de mauvaises herbes, et le joueur doit travailler pour les nettoyer afin de redémarrer la ferme en y développant les cultures et le bétail afin de générer des revenus.

Le joueur peut également interagir avec des personnages non joueurs (PNJ) qui habitent la ville, y compris s'engager dans des relations d'amitié ou d'amour avec eux. Cela peut aboutir à un mariage, ce qui entraîne la présence d’un PNJ qui va aider le personnage du joueur à s’occuper de la ferme.

Le joueur peut également s'adonner à la pêche, cuisiner, fabriquer des produits artisanaux ou encore explorer des mines dans lesquelles il doit combattre des créatures et récolter des ressources indispensables comme des minerais. Le joueur peut accepter d'accomplir des quêtes pour gagner de l'argent supplémentaire. Il peut également compléter des collections d'objets dans le Community Center de la ville afin d’obtenir des récompenses supplémentaires.

Toutes ces activités doivent être réalisées en gardant à l'esprit la santé du personnage, son niveau d'épuisement et l'heure qu'il est. Si le personnage devient trop épuisé, il sera renvoyé chez lui et son énergie sera restaurée le lendemain matin, mais il perdra toute possibilité de continuer les activités de la veille. Si le joueur perd trop de santé, il perdra la majeure partie de son énergie et une somme d'argent et d'objets aléatoires. Le jeu utilise un calendrier simplifié, chaque année ayant seulement quatre mois de 28 jours qui représentent chaque saison, ce qui détermine les cultures et les activités possibles. Le personnage et son avancement seront évalués lors de la troisième année. Il n'y a pas de délai pour l'achèvement du jeu, et dès la version 1.1, le joueur peut être réévalué.

Développement[modifier | modifier le code]

Eric Barone a conçu et réalisé Stardew Valley seul[2] après avoir décroché un diplôme universitaire en informatique de l'université de Washington (Tacoma) en 2011. Après avoir échoué à se dénicher un emploi qui lui convenait, Barone s’est ainsi mis en tête de créer un jeu afin de parfaire ses habiletés en programmation et pour mettre en avant ses talents artistiques[3],[4]. Déçu des dernières itérations de la série Harvest Moon, l’Américain s’est donc mis au défi de réaliser un ludiciel reprenant les mêmes principes de base tout en répondant aux lacunes qui pesaient, selon lui, sur la mécanique de jeu[3],[5]. Il s’est aussi inspiré en partie de Minecraft, Animal Crossing, Rune Factory (en) et Terraria pour ajouter des quêtes ainsi que des éléments de combat et d’artisanat[2].

La plateforme Xbox Live Indie Games fut initialement prise en considération[3] par Barone pour faire paraître son projet, mais il se ravisa pour finalement soumettre le concept sur Steam Greenlight en septembre 2012. Après avoir suscité un vif intérêt de la part de cette communauté, le développement du jeu fut mis en branle, l'informaticien s’abreuvant aux commentaires et aux idées émises par les amateurs par le biais des réseaux Twitter et Reddit[2],[5]. Au début de l’année suivante, Finn Brice de Chucklefish Games offrit d’aider Barone a éditer Stardew Valley en s’occupant de tâches sans rapport au développement du jeu, notamment la création du site web et la gestion du site Wiki afférent[3]. Il fallut quatre années à son créateur pour venir à bout du projet puisqu’il fallut recommencer à plusieurs reprises le travail pour en améliorer le rendu. Eric Barone dit avoir souvent travaillé jusqu’à dix heures par jour devant son ordinateur étant donné qu’il s’est lui-même chargé de la réalisation artistique et de la composition de la trame sonore du jeu. Stardew Valley a été réalisé en langage de programmation C# à l’aide des outils d’intégration Microsoft XNA[2],[5].

Par ailleurs, l’informaticien dit avoir privilégié les interactions sociales pour que le joueur se sente partie prenante de la communauté qu’il a imaginée[4],[6]. Le jeu ne restreint ainsi pas le joueur à s’exécuter en un temps imparti, lui donnant la liberté de vaquer aux tâches qui lui plaisent. Pour éviter la course aux profits, Barone a aussi fait en sorte que de cuisiner soit une activité qui ne rapporte pas pécuniairement, mais qui contribue plutôt à parfaire ses habiletés de pêcheur, de combattant ou de mineur[4]. En outre, et contrairement à la série Harvest Moon, les animaux de Stardew Valley ne peuvent mourir, mais cesseront de produire si le joueur les néglige[4].

Le jeu voit finalement le jour le 26 février 2016 pour les ordinateurs dotés du système d’exploitation Microsoft Windows[7]. Depuis le lancement du jeu, Barone continue de peaufiner Stardew Valley pour y apporter du nouveau contenu et des correctifs. Un mode multijoueur coopératif devait faire partie de la version initiale prévue pour le lancement, mais fut reporté à plus tard pour en retravailler la « mécanique ». Ce mode permettrait jusqu’à quatre joueurs de vivre ensemble sur une ferme et d’en partager les profits[8],[3],[7],[9].

Chucklefish Games s’est chargé d’adapter Stardew Valley pour les systèmes d’exploitation macOS et Linux (toutes deux sorties en juillet 2016) pour permettre à Barone de créer du nouveau contenu[10],[11],[12]. Une version conçue pour la console Xbox One fut annoncée en juin durant la conférence de Microsoft pendant la conférence de cette compagnie en amorce du salon Electronic Entertainment Expo 2016. Le concepteur du jeu annonça aussi que la PS4 et la Wii U recevraient elles aussi une version de Stardew Valley. La version PS4 voit le jour le 13 décembre 2016 et la version Xbox One parait le lendemain[13].

Au courant du mois de novembre 2016, Eric Barone annonce par le truchement du site Web du jeu que la version Wii U a été annulée en faveur d’une mouture conçue sur mesure pour la Nintendo Switch[1],[14]. En février 2017, Damon Bakes, de Nintendo, dévoile durant la présentation Nintendo Switch Nindies Showcase la sortie de Stardew Valley pour le courant de l’été suivant pour la nouvelle console, précisant que cette version serait la première à être dotée du mode multijoueur coopératif[15],[16],[17],[18]. Barone a aussi indiqué en janvier 2017 qu'il n’écartait pas une version remaniée pour la PlayStation Vita[16].

C’est l'éditeur 505 Games qui a été retenu pour la production et la distribution de Stardew Valley sur support physique pour les consoles Xbox One, PS4 et Nintendo Switch[19].

Easter Eggs[20][modifier | modifier le code]

Le jeu comporte plusieurs easter eggs (œufs de Pâques en français)

L'Intro[modifier | modifier le code]

  • En cliquant sur le logo ConcernedApe pendant l'écran de chargement, les lunettes de soleil disparaissent et les yeux s'ouvrent. Un son de canard sera entendu.

Le Titre[modifier | modifier le code]

  • Sur le menu du titre du jeu, cliquez sur la lettre "E" dans "Stardew" 10 fois pour voir un étranger ouvrir une porte derrière la lettre.
  • Cliquer sur l'une des feuilles pour un total de 10 clics fera apparaître 3 Junimos dans le logo et les vagues.

L'Écran d'expédition[modifier | modifier le code]

  • Le 24 de l'hiver, le père Noël peut être vu avec quelques rennes traversant le haut de l'écran.

Les Boîtes verrouillées[modifier | modifier le code]

Trois statues secrètes peuvent être trouvées :

  • Si un super concombre est placé à l'intérieur de la boîte brune située dans la zone clôturée au nord du forgeron , la statue ?? HMTGF ?? sera acquise.
  • Si la mayonnaise de canard est placée à l'intérieur de la boîte en métal partiellement cachée dans la salle arrière du Stardrop Saloon , le ?? Pinky Lemon ?? statue sera acquise.
  • Si du Strange Bun est placé à l'intérieur du coffre dans la chambre de Vincent , au 1 Willow Lane , le ?? Foroguemon ?? statue sera acquise.

Épée de galaxie[modifier | modifier le code]

  • Après avoir trouvé et fait don des quatre parchemin nains au musée , le joueur reçoit le guide de traduction de langue naine . Si le joueur passe au Cimetière, l'une des pierres tombales illisibles auparavant peut maintenant être lue. Cela oriente le joueur vers le désert et l'ensemble des trois piliers vers le nord-est. En pénétrant dans le centre des piliers tout en tenant un fragment prismatique , le fragment sera transformé en Galaxy Sword.

La Peluche Junimo[modifier | modifier le code]

  • La peluche Junimo est un morceau unique de mobilier . Il peut être trouvé en secouant un buisson dans le coin nord-ouest de Pelican Town le 28 de toute saison à exactement midi

Dialogue Rare[modifier | modifier le code]

  • En entrant dans la boutique de Marnie , il y a 0,01% de chance qu'elle dise : "* Soupir * ... Quand la porte s'ouvrit je pensais que c'était peut-être Lewis."
  • En entrant dans la boutique de Robin , il y a une chance pour elle de dise : " Lew ...? Oh..."

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Microsoft Windows PS4 Nintendo Switch
Game Informer (US) 8,7 / 10[21] - -
PC Gamer (GB) 80 / 100[22] - -
Presse numérique
Média Microsoft Windows PS4 Nintendo Switch
GameSpot (US) 9 / 10[23] - -
IGN (US) 88 / 100[24] 88 / 100[24] -
Jeuxvideo.com (FR) 18 / 20[25] - -
Polygon 9 / 10[26] - -
PlayStation Universe - 95 / 100[27] -
Agrégateurs de notes
Média Microsoft Windows PS4 Nintendo Switch
Metacritic 88 / 100[28] 86 / 100[29] -

Le jeu obtient un score très favorable selon le site web agrégateur Metacritic. Jesse Singal du journal américain The Boston Globe décrit Stardew Valley comme étant « complètement captivant et conçu avec passion ». Elise Favis de Game Informer note dans sa critique que ce ludiciel l'a aidé à mieux comprendre son frère autiste en le regardant y jouer[30]. La recension de Jeuxvideo.com note que la mécanique établie par Eric Barone est « profond[e], exigeant[e], mais jamais pénible »[25]. Gamasutra et le magazine Forbes ont par ailleurs soulevé le talent du concepteur du jeu qui a, à lui seul, apporté un « nouveau souffle » à ce genre de jeu longtemps dominé par la série Harvest Moon[31],[32].

Les ventes générées par Stardew Valley sont remarquables pour un jeu piloté par un éditeur indépendant. 200 000 exemplaires ont ainsi trouvé preneur par l'entremise de Steam et de Gog.com durant les deux semaines suivant son lancement[7],[33],[34]. Au début du mois d'avril suivant, Stardew Valley s'était écoulé à plus d'un million d'exemplaires[35],[36],[37]. Valve a mentionné en janvier 2017 que cette simulation agricole s'était hissée dans les vingt-quatre jeux les plus lucratifs sur sa plateforme pour l'année 2016[38]. Une communauté active de joueurs s'est depuis rassemblée pour offrir différents fichiers (mods) afin de modifier le contenu du jeu de base[39], notamment pour offrir une traduction française au jeu.

Le créateur de la série Harvest Moon a été agréablement surpris par l'irruption de Stardew Valley sur la scène vidéoludique internationale notant au passage que l'approche retenue par Barone permet au joueur une plus grande liberté de choix, ce qui fait défaut aux derniers chapitres de la série japonaise[40].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Année Prix Catégorie Résultat Ref
2016 Golden Joystick Awards 2016 Meilleur jeu indépendant Lauréat [41],[42]
Jeu PC de l’année Nomination
The Game Awards 2016 Meilleur jeu indépendant Lauréat [43],[44]
Giant Bomb's 2016 Game of the Year Awards Meilleure Surprise Lauréat [45]
Meilleur Jeu Lauréat [46]
Game Developers Choice Awards Meilleurs Débuts Nomination [47]
Independent Games Festival Seumas McNally Grand Prize Nomination [48]
2017 SXSW Gaming Awards Nouvelle propriété intellectuelle la plus prometteuse En attente [49]
13th British Academy Games Awards Meilleur Jeu En attente [50]
2017 National Academy of Video Game Trade Reviewers Jeu, Simulation Lauréat [51]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Stardew Valley : Nintendo Switch », sur https://www.nintendo.fr/, .
  2. a, b, c et d (en) Chris Baker, « The 4 years of self-imposed crunch that went into Stardew Valley », sur Gamasutra, (consulté le 6 juillet 2017)
  3. a, b, c, d et e (en) Tom Marks, « Interview: What's next for Stardew Valley », PC Gamer, (consulté le 6 juillet 2017).
  4. a, b, c et d (en) Jesse Singal, « How a First-time Developer Created Stardew Valley, 2016’s Best Game to Date », sur Vulture.com, New York Media, LLC, (consulté le 6 juillet 2017).
  5. a, b et c (en) Amy Lin, « Stardew Valley: Pushing The Boundaries of Farming RPGs », The Cornell Daily Sun, (consulté le 6 juillet 2017).
  6. (en) Jill Blackmore Evans, « 5 Things You Should Know About 2016’s Best Game: Stardew Valley », sur Format Magazine, (consulté le 6 juillet 2017)
  7. (en) Patricia Hernandez, « Stardew Valley’s Creator Has Won The Hearts Of PC Gamers », Kotaku, (consulté le 6 juillet 2017)
  8. (en) Nathan Grayson, « The Past, Present, And Future Of Stardew Valley », Kotaku, (consulté le 7 juillet 2017)
  9. (en) Alice O'Conner, « Stardew Valley Recruits Help For Co-op », Rock, Paper, Shotgun, (consulté le 7 juillet 2016)
  10. (en) Mat Pagat, « Stardew Valley Multiplayer, Console Ports Confirmed », GameSpot, (consulté le 7 juillet 2016)
  11. (en) Jordan Devore, « Smile-inducing farm sim Stardew Valley hits Mac, Linux next week », Destructoid, (consulté le 7 juillet 2017)
  12. (en) Chris Pereira, « Stardew Valley Confirmed for PS4, Xbox One, and Wii U », GameSpot, (consulté le 13 juin 2016)
  13. Erwan Lafleuriel, « Stardew Valley arrive sur consoles (même sur Switch) », sur http://fr.ign.com/, (consulté le 30 novembre 2016).
  14. « Résumé du Nintendo Switch Nindies Showcase 28/02/2017 », Nintendo-town.fr, (consulté le 7 juillet 2017)
  15. a et b (en) Jenni, « Stardew Valley Vita Port Under Investigation », Siliconera.com, (consulté le 7 juillet 2017)
  16. (en) Jenni, « Chucklefish Bringing WarGroove, Stardew Valley, And Pocket Rumble To The Switch », Siliconera, (consulté le 7 juillet 2017)
  17. (en) Tyler Wilde, « Stardew Valley multiplayer will come to PC first, but not this summer », PC Gamer, (consulté le 7 juillet 2017)
  18. (en) Michael Passalacqua, « Stardew Valley Collector's Edition Announced for Retail », IGN, (consulté le 7 juillet 2017).
  19. (en) « Secrets - Stardew Valley Wiki », sur stardewvalleywiki.com (consulté le 2 janvier 2018)
  20. (en) Javy Gwaltney, « Stardew Valley Review – Your New Home Away From Home », Game Informer, (consulté le 26 mars 2016).
  21. (en) Daniella Lucas, « Stardew Valley Review », sur PC Gamer, .
  22. (en) Mary Kish, « Stardew Valley Review », sur gamespot.com, (consulté le 6 juillet 2017).
  23. a et b (en) Kallie Plagge, « Stardew Valley Review », sur IGN.com, (consulté le 6 juillet 2017).
  24. a et b (en) Thermarh, « Test :Stardew Valley : énième jeu de niche ou chef d'oeuvre? », sur jeuxvideo.com, (consulté le 6 juillet 2017).
  25. (en) Carli Velocci, « Stardew Valley Review », Polygon, (consulté le 6 juillet 2017).
  26. (en) Neil Bolt, « Stardew Valley Review (PS4) », Playstation Universe, (consulté le 6 juillet 2017).
  27. (en) « Stardew Valley PC », sur Metacritic (consulté le 6 juillet 2017).
  28. (en) « Stardew Valley PS4 », sur Metacritic (consulté le 6 juillet 2017).
  29. (en) Elise Favis, « Understanding Autism Through Stardew Valley », Game Informer, (consulté le 3 mai 2016).
  30. (en) « Gamasutra's Best of 2016: The top 10 game developers of the year », Gamasutra, (consulté le 7 juillet 2016).
  31. (en) Matt Perez, « 30 Under 30 In Games 2017: The Creators And Founders Behind TSM, 'Stardew Valley' And 'Cards Against Humanity' », Forbes, (consulté le 7 juillet 2017).
  32. (en) Ben Barrett, « Stardew Valley, a PC Harvest Moon-like indie game, rockets to the top of Steam top sellers », PC Games N,‎ (lire en ligne).
  33. (en) Tom Marks, « Stardew Valley has sold 425,000 copies », PC Gamer, (consulté le 7 juillet 2017).
  34. « Stardew Valley : le million, tranquillement », sur http://www.gamekult.com, (consulté le 30 novembre 2016).
  35. (en) Marie Dealessandri, « How Stardew Valley won Steam », Market for Computer and Video Games, (consulté le 7 juillet 2017).
  36. (en) Allegra Frank, « Stardew Valley tops a million copies sold, two months after launch », Polygon.com, (consulté le 7 juillet 2017).
  37. (en) Mike Williams, « GTA 5 and Civilization 6 Top Steam Best-Sellers of 2016 », US Gamer, (consulté le 7 juillet 2017).
  38. (en) Tom Marks, « The best Stardew Valley mods », PC Gamer, (consulté le 7 juillet 2017).
  39. (en) Matt Espineli, « Harvest Moon Creator on His New Game and How Stardew Valley Carries on His Legacy », GameSpot, (consulté le 7 juillet 2017).
  40. (en-US) Connor Sheridan, « Overwatch scoops five awards, Firewatch wins Best Indie Game: Here are all the Golden Joystick 2016 winners », sur GamesRadar+, (consulté le 2 décembre 2016)
  41. (en-US) Sam Loveridge, « Golden Joystick Awards 2016 voting now open to the public », sur Digital Spy, (consulté le 29 octobre 2016)
  42. (en-US) Eddie Makuch, « All the 2016 Game Awards Nominees », GameSpot, (consulté le 16 novembre 2016)
  43. (en-US) Chelsea Stark, « The Game Awards: Here’s the full winners list », Polygon, (consulté le 2 décembre 2016)
  44. (en-US) « Giant Bomb's 2016 Game of the Year Awards: Day Three », sur Giant Bomb (consulté le 1er janvier 2017)
  45. (en-US) « Giant Bomb's 2016 Game of the Year Awards: Day Three », sur Giant Bomb (consulté le 1er janvier 2017)
  46. (en-US) Eddie Makuch, « Game of the Year Nominees and More Revealed for Game Developers Choice Awards », GameSpot, (consulté le 4 janvier 2017)
  47. (en-US) Charlie Hall, « Hyper Light Drifter, Inside and Virginia among nominees for 2017 IGF Awards », Polygon, (consulté le 9 janvier 2017)
  48. (en-US) Eddie Makuch, « All The 2017 SXSW Game Award Nominees », GameSpot, (consulté le 5 mars 2017)
  49. (en-US) Jordan Erica wbber, « Bafta games awards 2017: Inside and Uncharted 4 lead the way », The Guardian, (consulté le 9 mars 2017)
  50. (en-US) « NAVGTR Awards (2016) », sur National Academy of Video Game Trade Reviewers

Lien externe[modifier | modifier le code]