Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Star Wars (homonymie).
Star Wars, épisode VIII :
Les Derniers Jedi
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film
Titre original Star Wars: Episode VIII – The Last Jedi
Réalisation Rian Johnson
Scénario Rian Johnson
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Studios Motion Pictures
Lucasfilm
Bad Robot Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 152 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi (Star Wars: Episode VIII – The Last Jedi) est un film américain de science-fiction de type space opera réalisé par Rian Johnson, sorti en 2017.

Écrit par Rian Johnson et interprété par les acteurs de la nouvelle trilogie, Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac et Adam Driver ainsi que par Mark Hamill et Carrie Fisher reprenant les rôles de Luke Skywalker et de sa soeur jumelle Leia Organa, le film fait directement suite au septième épisode de la franchise Star Wars, Le Réveil de la Force. Daisy Ridley incarne Rey, une femme solitaire sensible à la Force qui fait dorénavant équipe avec un ancien soldat du Premier Ordre, Finn, incarné par John Boyega. Tous les deux sont alliés du pilote Poe Dameron, joué par Oscar Isaac dans leur lutte contre le Premier Ordre et Kylo Ren, interprété par Adam Driver.

Il s'agit du huitième épisode de la franchise Star Wars en termes de chronologie, et du troisième long métrage produit par Lucasfilm depuis son rachat par The Walt Disney Company en 2012. J. J. Abrams, réalisateur du film précédent (selon la chronologie), est désormais producteur délégué. Il s'agit du premier film de la saga à reprendre là où l'épisode précédent s'est terminé, les autres épisodes étant habituellement espacés de plusieurs années.

Le film est dédié à la mémoire de Carrie Fisher, décédée en décembre 2016, après la fin du tournage.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Toile de fond[modifier | modifier le code]

L'univers de Star Wars est amorcé avec le conflit entre la République galactique et la Confédération des systèmes indépendants, alliance de planètes séparatistes. Ces derniers entraînent des dirigeants de la République dans des affaires ingérables grâce aux manigances du Chancelier Suprême Palpatine, chef d'État de la République, qui dit servir la démocratie tout en visant à établir un empire. Pour rétablir la paix, les Jedi combattent les ennemis de la République, sans savoir que les deux camps sont manipulés par les Seigneurs Sith (Palpatine étant en réalité le Seigneur Sith Dark Sidious). Les Jedi, comme les Sith, sont sensibles à la Force, une capacité d'origine physiologique qui permet à leurs détenteurs d'acquérir certains pouvoirs surnaturels[A 1].

Au fil des années, tandis que les séparatistes gagnent toujours plus de sympathisants, les manipulations du Chancelier, dont la double identité reste toujours secrète, ne cessent d'affecter la République, à tel point qu'une guerre éclate entre les deux camps. Cette période restera connue sous le nom de Guerre des clones. En effet, les soldats clones représentent l'armée de la République, et se battent des années durant contre les droïdes des séparatistes[A 2].

Plusieurs années plus tard, le Jedi du nom d'Anakin Skywalker est tourmenté. Il entretient une relation secrète avec la sénatrice Padmé Amidala et la voit mourir dans des visions de plus en plus fréquentes. Le Chancelier Suprême exploite cette faiblesse pour transformer Anakin Skywalker en Seigneur Sith en lui promettant d'acquérir le pouvoir de sauver sa femme. Prenant le nom de Dark Vador, il s'occupe d'éliminer tous les Jedi (Palpatine justifie cet acte en faisant passer les Jedi pour des mutins) et les derniers séparatistes afin que Palpatine fonde son empire et mette fin à la Guerre des clones. Lorsque Padmé Amidala apprend la vérité, elle tente - en vain - de raisonner son mari. Le Jedi Obi-Wan Kenobi affronte son ancien apprenti devenu Dark Vador et le blesse gravement dans la lave. Ce dernier est alors contraint de s'enfermer dans une armure sombre et terrifiante pour survivre alors que sa femme meurt en donnant naissance à des jumeaux : Luke Skywalker et Leia Organa (cachés à leur père dès leur naissance). La République disparaît au profit de l'Empire galactique gouverné par Palpatine, autoproclamé empereur. C'est le début des âges sombres et de la tyrannie de l'Empire[A 3].

Mais après vingt années, la brutalité du régime provoque l'apparition d'une opposition armée : l'Alliance rebelle. Parmi eux se trouvent les enfants jumeaux d'Anakin, Luke et Leia. L'Alliance fête sa première victoire lors de la bataille de Yavin (BY), lorsqu'une escadrille parvient à détruire l'arme absolue de l'Empire, la station spatiale Étoile noire[A 4]. En 3 ap. BY, l'Empire lance une contre-attaque en détruisant la base principale des rebelles sur la planète Hoth[A 5]. Un an plus tard, en 4 ap. BY, l'empereur Palpatine supervise la construction d'une nouvelle station de combat en orbite autour de la lune forestière Endor. Guidée par Luke Skywalker, l'Alliance rassemble ses forces pour tenter le dernier assaut. Dans la bataille, Dark Vador redevient le Jedi qu'il était — Anakin Skywalker — et se sacrifie pour son fils en tuant Palpatine. C'est le début d'une nouvelle ère[A 6].

Trois décennies plus tard, la Résistance menée par la générale Leia Organa lutte contre le Premier Ordre du leader suprême Snoke et de son bras armé Kylo Ren, qui n'est autre que Ben Solo, le fils de Leia et de Han Solo, ancien padawan de Luke Skywalker qui a basculé du côté obscur de la Force. Luke, le dernier Jedi, s'est exilé sur une planète reculée ; la Résistance et le Premier Ordre fouillent la galaxie pour le retrouver. Dans le même temps, une jeune pilleuse d'épaves solitaire vivant sur la planète Jakku, Rey, va progressivement se découvrir sensible à la Force et la contrôler. Elle va faire la connaissance du Stormtrooper en fuite Finn, du pilote Poe Dameron puis de Han Solo et Chewbacca avant de rejoindre les rangs de la résistance. Han Solo est assassiné par son fils sur la planète-arme Starkiller avant qu'elle soit détruite par la Résistance. Rey affronte et domine Kylo Ren avec l'aide de la Force, puis part retrouver Luke Skywalker sur une planète océanique où elle lui remet son sabre laser[A 7].

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Ile Skellig Michael, l'un des lieux de tournage.

Lorsque l'épisode débute, les derniers éléments de la Résistance sont traqués par le Premier Ordre. La générale Leia Organa termine l'évacuation de leur base principale lorsqu'une flotte du Premier Ordre arrive en orbite depuis l'hyper-espace. Les deux flottes se font face. La base de surface est bombardée et détruite. Poe Dameron, BB-8 et leur vaisseau X-wing avancent seuls face au navire amiral du Premier Ordre, un cuirassé, demandant une communication avec le général Hux. La communication établie, il gagne du temps puis se rapproche et attaque avec agilité les canons externes majeurs du cuirassé. Un impact sur le X-wing de Poe neutralise l'alimentation des canons, mais BB-8 parvient à rétablir le système, permettant à Poe de neutraliser le dernier canon ennemi et à la flotte de la résistance, plus faiblement armée, de se regrouper. La neutralisation ouvre la voie à un escadron de bombardiers rebelles, mais celui-ci fait face à un tir nourri et une vague de TIE, subissant de lourdes pertes. Un seul bombardier demeure, lâchant in extremis son chargement sur sa cible, causant une explosion en chaîne l'emportant avec lui. Poe rejoint de peu la flotte de la Résistance qui s'échappe par un bond dans l'hyper-espace. Durant la fuite, Finn, toujours inconscient dans son caisson, se réveille brusquement en criant : « Où est Rey ? »

L'action se déplace alors sur l'île de la planète-océan Ahch-To où s'était achevé l'épisode précédent, avec Rey arrivant avec Chewbacca grâce au Faucon Millenium là où s'est reclus Luke Skywalker, une île peuplée de petites créatures volatiles aux grands yeux noirs, les Porgs, et des gardiennes des reliques Jedi. Elle lui tend son sable laser, et Luke le jette derrière son épaule. Rey lui signifie sa volonté de devenir son apprentie et lui demande d'apporter son aide à la Résistance. Mais il refuse, exposant la vacuité et l'arrogance de l'ordre Jedi. L'insistance de Rey fait apparaître la personnalité troublée de Skywalker, à la suite de la destruction de son école Jedi par son apprenti et neveu, Ben Solo. Luke s'engage finalement à donner trois leçons à Rey. De manière troublante et secrète, Rey et celui qui est devenu Kylo Ren sont connectés à travers l'espace par des visions partagées qui installent un dialogue sincère et intime, chacun reconnaissant en l'autre une connexion unique. Kylo mentionne à Rey l'incident de l'école Jedi : Kylo, se réveillant et découvrant Luke armé d'un sabre-laser prêt à l'exécuter dans son sommeil, avait fait effondrer un mur sur Luke, en le laissant pour mort. Luke, confronté par Rey, admet avoir lu la noirceur de Kylo et hésité à l'exécuter, sans y parvenir, et déclare ne plus croire être le héros attendu de tous. Rey, pensant pouvoir reconvertir Kylo au côté lumineux de la Force, s'envole avec le Faucon et Chewbacca, laissant Skywalker sur son île. Luke veut alors détruire les textes fondateurs de l'Ordre Jedi gardés sur Ahch-To, mais ne peut s'y résoudre, et c'est l'esprit de Yoda qui revient pour y mettre le feu, rappelant à Luke que l'échec fait partie de l'apprentissage de la Force. C'est un malicieux Yoda qui indique alors à son ancien apprenti que « Rey ne détient rien d'autre que le savoir déjà contenu dans ces livres »[A 8].

Après que la flotte de la Résistance a réussi à prendre la fuite, le général Hux se fait durement réprimander par Snoke qui annonce cependant que la flotte est prise au piège. Snoke n'épargne pas Kylo Ren qu'il rabaisse à présent, dénonçant l'usage de son casque comme étant le mécanisme de fuite visible dû à son incapacité à accepter la mort de son père, Han Solo, de ses propres mains. Kylo Ren, fumant de rage et refusant cette accusation de faiblesse, réduit son casque en miettes. Les résistants quittant l'hyper-espace, la générale Organa réprimande de son côté Poe Dameron pour son assaut sur la flotte ennemie : le coût humain associé à de tels assauts est néfaste à la Résistance, qui a besoin d'hommes et de femmes plus que de héros morts. Poe est dégradé de commandant à capitaine.

La flotte du Premier Ordre, emmenée par le gigantesque vaisseau de Snoke, apparaît soudainement derrière la flotte rebelle. L'alerte est sonnée, le commandement rebelle envisage de s’échapper à nouveau via un bond dans l'hyper-espace mais conclut rapidement à la présence d'un traqueur-hyper-espace, rendant toute fuite illusoire. Kylo Ren et un escadron de TIE infligent des dommages de surface au vaisseau amiral rebelle, jusqu'à l'arrivée en vue du centre de commandement. Kylo Ren et la générale Organa, sa mère, se perçoivent mutuellement, suspendant un temps leurs actions respectives tandis que les ailiers de Kylo Ren bombardent et détruisent la nacelle, dont les occupants — dont l'amiral Ackbar — sont expulsés dans l'espace. Leia se réveille en apesanteur à proximité du vaisseau, usant de la Force pour retourner à l'intérieur et être secourue par l'équipage. La mobilité supérieure de la flotte rebelle lui permet de s'éloigner à distance respectable de la flotte ennemie. Kylo Ren, isolé et sans couverture, doit annuler son assaut. Les rebelles maintiennent une distance suffisante tandis que leurs boucliers résistent aux attaques de longue portée, ouvrant ainsi une course d'usure. La générale Organa étant en incapacité, la vice-amirale Amilyn Holdo prend le commandement du vaisseau, ordonnant à Poe de rester à sa place.

De son côté, Finn, tente de s'enfuir via une capsule d'évacuation mais est intercepté par un membre de l'équipage, Rose Tico. Reprenant conscience, il justifie son geste par l'impasse constatée. Sous l'impulsion de Rose, elle et Finn élaborent un plan pour neutraliser le traqueur-hyper-espace du Premier Ordre ; les connaissances techniques de Rose et la familiarité de Finn avec le vaisseau ennemi permettant une opération d'infiltration. Un accès doit cependant être piraté. Finn et Rose sont mis sur la piste d'un cryptographe par Maz Kanata et, avec le soutien de Poe, utilisent un vaisseau mineur pour se diriger vers la planète et le lieu en question : Canto Bight, une ville casino, villégiature des marchands d'armes pour le compte de Premier Ordre et des résistants. À quelques mètres de leur cryptographe supposé, Rose et Finn sont neutralisés par la police et embarqués pour la prison de la ville. Leur codétenu, DJ, est, par chance, un expert en piratage qui ouvre sous leurs yeux leur cellule commune et s'échappe calmement, tandis que Rose et Finn partent dans une autre direction. DJ tombe sur BB-8 qui a neutralisé plusieurs gardes. Rose et Finn se retrouvent dans des écuries de courses, et prennent la fuite à dos de bêtes, mettant la ville sens dessus dessous. Pris au piège en bordure d'une falaise, ils sont sauvés par BB-8 et DJ, aux commandes d'un vaisseau. Finn et Rose négocient avec DJ leur infiltration sur le vaisseau amiral du Premier Ordre.

Le dernier vaisseau suppléant rebelle tombe sous les canons de la flotte ennemie mais, une fois encore, le personnel est évacué vers le vaisseau principal. L'ensemble des quatre cents rebelles se retrouvent donc sous le commandement direct de la vice-amirale Holdo, qui dévoile son plan : la vitesse de croisière et la direction choisies mènent la poursuite à proximité d'une planète minière et ancienne place forte rebelle, où les équipages désormais assemblés pourront discrètement évacuer pendant que le vaisseau rebelle principal continuera sa route jusqu'à l'épuisement de ses boucliers et son explosion finale. Poe dénonce la dangerosité de l'opération, se rebelle et fait immobiliser la vice-amirale Holdo ainsi que son équipe de commandement afin de laisser à Finn et Rose, arrivés sur le vaisseau ennemi, la possibilité de désactiver le traceur. Rose, Finn et DJ approchent le traceur-hyper-espace mais tombent dans une embuscade et sont calmement faits prisonniers tandis que BB-8, déguisé par une caisse de cargaison à sa taille, n'est pas pris.

Sur le vaisseau rebelle, la générale Organa neutralise Poe et met fin à la mutinerie, permettant aux quatre cents rescapés de commencer ainsi l'évacuation via une vingtaine de navettes ; Holdo restant sur le vaisseau afin de continuer à attirer la flotte ennemie. Sur le vaisseau ennemi, tandis que Rose et Finn sont conduits à travers les docks par la capitaine Phasma, DJ apparaît libre et annonce avec peu de remords avoir dévoilé le plan de la vice-amirale Holdo à Kylo et au général Hux. Les discrètes navettes d'évacuation sont ciblées et détruites l'une après l'autre. Rose et Finn sont sauvés par les tirs d'un AT-ST piloté par BB-8. La feinte démasquée, Holdo pointe son vaisseau vers la flotte ennemie, utilisant un bond en hyper-espace. Le sacrifice de son vaisseau et de sa vie pour infliger des dommages massifs à la flotte de Kylo et Hux permettent ainsi aux rebelles de se poser sur la planète. Sur le vaisseau ennemi en flammes, Finn combat la capitaine Phasma et la tue.

AT-ST ou TR-TT ou Bipode, contrôlé par BB-8 pour sauver Rose et Finn.

En parallèle, Rey, ne comptant plus sur Luke, atterrit sur le vaisseau amiral ennemi et est faite prisonnière, mais reste convaincue qu'elle peut récupérer Kylo Ren du fait du développement de leur connexion particulière. Kylo Ren ayant amené Rey à Snoke, Le leader Suprême leur dévoile la toile tissée par ses soins afin de les rapprocher et les attirer, elle et Luke, vers son piège. Rey lutte mais est facilement maîtrisée par Snoke, à l'expérience plus grande de la Force. Le personnage malfaisant demande à Kylo Ren d'exécuter Rey comme preuve de sa loyauté. Kylo Ren, usant de la Force, fait discrètement pivoter le sabre-laser sur l'accoudoir droit de Snoke et l'allume, le transperçant de part puis le coupant en trois. Kylo Ren et Rey s'allient alors pour combattre et annihiler la garde rouge de Snoke. Kylo Ren propose ensuite à Rey de le rejoindre du côté obscur de la Force pour en finir avec les Sith et les Jedi et établir un nouvel ordre, il lui explique qu'il sait, et qu'elle sait également, que ses parents, qu'elle n'a cessé de rechercher n'ont aucune importance, qu'ils sont « des moins que rien », juste des ferrailleurs qui ont vendu leur fille pour un peu d'argent et sont morts misérablement, enterrés dans une fosse commune sur Jakku. Mais Rey rejette vigoureusement la proposition de Kylo et lui demande de rejoindre le bon côté de la Force et la Résistance. Aucun ne cédant, un duel de Force s'ensuit au cours duquel le sabre laser de Luke est coupé en deux. Rey s'échappe, lassant Kylo inconscient au sol. Quand ce dernier reprend connaissance en présence de Hux, il lui signifie brutalement qu'il est désormais le Leader Suprême.

Les quelques navettes épargnées se réfugient dans une ancienne base de la Rébellion pourvue d'une porte monumentale et envoient un message de détresse à travers la galaxie. Un inventaire rapide révèle des armes légères anciennes et deux douzaines de speeders en piteux état. Kylo Ren et le général Hux arrivent face à la base, accompagnés de marcheurs TB-TT, d'un canon-bélier et de troupes. Afin de gagner du temps avant l'arrivée de renforts, Poe mène un escadron de speeders ayant pour mission de détruire le canon-bélier. L'escadron subit de lourdes pertes via le double feu des marcheurs et d'un escadron TIE, soudainement engagés. Le Faucon Millenium mené par Chewbacca et Rey entre dans la mêlée, abattant nombre de TIE, qui s'engagent tous à sa poursuite, libérant le champ de bataille principal. Contre les ordres de Poe qui sonne la retraite, Finn se prépare à crasher son speeder dans le canon-bélier quand Rose le percute de côté, le sauvant de sa mission suicide. Le canon fait feu, ouvrant une brèche dans la porte de la base, laissant Finn et Rose rejoindre les membres de la Résistance. Alors que la porte est percée et que Kylo Ren donne l'assaut final, Luke Skywalker apparaît.

Marchant seul vers les troupes du Premier Ordre, Luke défie Kylo Ren, lequel demande à son armada de faire feu sur lui, mais le maître Jedi ressort de ce bombardement intensif sans la moindre égratignure, ce qui oblige Kylo Ren à sortir. Poe en profite pour trouver une issue en suivant les chiens de cristal qui peuplent la mine, mais le passage est bloqué par un éboulement. Rey, sentant la présence des résistants, descend du Faucon et dégage les rochers grâce à la Force. Pendant ce temps, Luke affirme sa supériorité face à Kylo Ren, lui explique que, contrairement à ce qu'il croit, il n'est pas le dernier Jedi, puis se laisse transpercer, révélant sa nature de projection et s'évaporant. Le vrai Luke est en réalité toujours sur Ahch-To, en état de méditation. Mais l'effort est tel qu'il l'épuise en puisant toute son énergie. À bout de force, le dernier Jedi s'éveille de sa transe, regarde une toute dernière fois un ciel embrasé de soleils jumeaux[A 9] qui illumine son visage puis meurt, disparaissant dans la Force en ne faisant qu'un avec elle. Malgré la défaite, Rey et la générale Organa se retrouvent dans le Faucon Millenium et s'expliquent avoir ressenti concomitamment la disparition de Luke. Rey dit à Leia que la Résistance est réduite en miettes et que l'espoir est mort. La générale lui signifie au contraire qu'ils ont tout ce qu'il faut pour renaître de leurs cendres et pour continuer la lutte. Au loin, sur Canto Bight, des enfants esclaves gardent espoir en écoutant la légende des Jedi et de la Résistance, dont un, que l'on voit attirer à lui un balai sans le toucher, révélant son usage de la Force, le film s'achevant sur son visage en gros plan.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[15] et Allodoublage[2].

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

George Lucas (centré, à droite), créateur de Star Wars et fondateur de Lucasfilm en compagnie de Robert Iger (centré, à gauche), P.-D.G de The Walt Disney Company à Orlando en 2011.

En octobre 2012, la société The Walt Disney Company prévoit de racheter l'entreprise Lucasfilm et annonce le développement d'un septième film pour 2015 et déclare que « d'autres films devraient continuer la saga et faire prospérer la franchise bien au-delà dans le futur »[16]. En juin 2014, le réalisateur américain Rian Johnson est engagé pour réaliser le huitième épisode de Star Wars dont la date de sortie est premièrement fixée au 26 mai 2017[17]. Le réalisateur annonce par ailleurs que le film devrait utiliser plus de décors naturels et moins d'effets spéciaux que la seconde trilogie et Star Wars : Le Réveil de la Force[18].

En mars 2015, la société Lucasfilm confirme son choix de réalisateur et scénariste pour Rian Johnson et annonce une partie de l'équipe de production du film, dont Kathleen Kennedy et Ram Bergman en tant que producteurs et J. J. Abrams en tant que producteur délégué. Le 20 janvier 2016, la date de sortie est repoussée au 15 décembre 2017 et Jason McGatlin et Tom Karnowski sont recrutés en tant que producteurs délégués.

Scénario[modifier | modifier le code]

Star Wars : Les Derniers Jedi est scénarisé par Rian Johnson. Le film reprend l'histoire exactement là où celle de l'épisode VII s'est achevée, il s'agit d'une première dans la production des films Star Wars[19].

En mai 2017, pour les 40 ans de la franchise, le magazine américain Vanity Fair publie un numéro spécial dans lequel apparaît une série de photographies et des entrevues avec le réalisateur et les acteurs. Les rôles de Benicio del Toro et Laura Dern sont révélés, lui interprète un mercenaire et elle une militaire hautement gradée de la Résistance, une organisation fictive présente dans les films. Le réalisateur affirme que le personnage de Luke Skywalker change drastiquement par rapport aux épisodes précédents et le sabre laser qu'il tenait de son père appartient désormais à Rey, également devenue capitaine du Faucon Millenium. Le film se concentrera aussi sur la suite des blessures de Kylo Ren et son passage complet du côté obscur de la Force après l'assassinat de Han Solo. L'ambiance générale du film devrait aussi être plus dramatique que dans Le Réveil de la Force et le changement par rapport à ce dernier devrait être aussi significatif que ce qu'il y a eu entre Un nouvel espoir et L'Empire contre-attaque[20]. Deux mois plus tard, en juillet 2017, le réalisateur Rian Johnson et l'actrice Gwendoline Christie - interprète de la Capitaine Phasma - affirment avoir donné plus de profondeur au personnage de cette dernière, en effet, le personnage était peu présent à l'écran dans Le Réveil de la Force[21].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En juillet 2015, l'acteur Benicio del Toro obtient un rôle dans le film, bien qu'aucun rôle ne lui soit encore attitré, son personnage devrait être celui d'un « vilain »[22]. En décembre 2015, la productrice du film Kathleen Kennedy déclare que l'ensemble de la distribution principale de Star Wars : Le Réveil de la Force sera de retour dans le huitième opus[23]. En avril 2017, une nouvelle actrice rejoint la distribution, Kelly Marie Tran incarnera un membre de la Résistance[24].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le Réveil de la Force se termine là où démarre Les Derniers Jedi. Ces scènes ont été tournées sur l'île irlandaise de Skellig Michael.
Des scènes des Derniers Jedi sont tournées en mars 2017 à Dubrovnik en Croatie[25].

En septembre 2015, quelques scènes sont tournées sur l'île irlandaise Skellig Michael, là où s'est achevé l'histoire de Star Wars : Le Réveil de la Force[26]. Le tournage du film débute le 15 février 2016 dans les Pinewood Studios à Londres[27]. Le jour même, une vidéo est mise en ligne par Disney montrant l'équipe du film sur l'île de Skellig Michael, où a été tournée l'ultime scène de l'épisode VII, avec un nouveau plan de Mark Hamill, au moment où Rey tend son sabre laser à Luke Skywalker[28]. Le , la municipalité de Dubrovnik en Croatie révèle que le tournage d'une partie de l'épisode se tiendra dans cette ville touristique. Le tournage s'y déroule effectivement du 9 au 17 mars[29]. Le tournage principal s'achève le 10 juillet 2016. Le réalisateur en profite pour dévoiler qu'il s'agit du premier film reprenant là où l'épisode précédent s'est terminé.

La production du film est marquée par la mort de l'actrice Carrie Fisher en décembre 2016[30] qui interprète dans l'ensemble de la saga le personnage de Leia Organa. Alors que toutes ses scènes ont été tournées, la mort de l'actrice n'aura aucune incidence sur le scénario de l'épisode VIII, contrairement à celui de l'épisode IX où elle ne devrait pas apparaître[31], en dehors de l'utilisation de prises inutilisées pour l'épisode VIII[20].

Musique[modifier | modifier le code]

Comme dans les films précédents, exceptés The Clone Wars et Rogue One (dont la musique est composée respectivement par Kevin Kiner et Michael Giacchino), la musique est composée par John Williams. L'enregistrement de la musique commence le 13 décembre 2016 à Los Angeles dans les studios Sony Pictures[32].

Accueil[modifier | modifier le code]

Promotion[modifier | modifier le code]

Le , Walt Disney Studios et Lucasfilm dévoilent une première affiche du film, une affiche simplifiée sur laquelle figure le logotype du film, alors titré Star Wars : The Last Jedi[33],[34],[35]. Le titre soulève alors plusieurs questionnements puisque le titre peut être employé à la fois au masculin ou au féminin, au singulier ou au pluriel. Une première interprétation du titre suppose que le personnage de Luke Skywalker est effectivement le dernier Jedi dont il est question. Mais le 17 février 2017, plusieurs traductions du titre du film commencent à être diffusées par les différents comptes européens de Lucasfilm sur les réseaux sociaux : le titre est dorénavant conjugué au pluriel, traduit par Les Derniers Jedi[36].

Le , à la Star Wars Celebration, une première bande-annonce d'une durée d'une minute et 45 secondes est dévoilée[37]. On y voit Rey suivre sa formation de Jedi avec Luke Skywalker sur la planète océanique où s'est achevé l'épisode précédent[37]. Il lui dit « Respire. Maintenant, concentre-toi. Que vois-tu ? », elle répond « La lumière… l'obscurité… l'équilibre » et il ajoute « C'est tellement plus grand ! »[37]. Des scènes de batailles spatiales entre vaisseaux rivaux et sur des terres dévastées sont également dévoilées, les personnages de Finn, de Poe Dameron, de Kylo Ren, de la capitaine Phasma et de la générale Leia Organa (de dos) apparaissent[37], avant une mystérieuse phrase prononcée à la fin par Luke : « I only know one truth, it's time for the Jedi to end »[38] (« Je ne connais qu'une vérité : le temps est venu pour les Jedi d'en finir », dans la version française). Cette bande-annonce suscite une polémique dans la mesure où sa ressemblance avec la bande-annonce de Le Réveil de la Force est frappante. Ainsi, plusieurs scènes sont identiques sur plusieurs plans de la vidéo[39].

De plus, la couleur dominante pour le logotype de cet épisode est le rouge, tout comme elle l'était pour celui des films La Revanche des Sith et Le Retour du Jedi[36]. La couleur rouge apparaît de nouveau sur une seconde affiche promotionnelle diffusée lors de la Star Wars Celebration en [40] puis à nouveau en sur une série d'affiches sur lesquelles tous les personnages sont vêtus de rouge[41].

Une deuxième bande-annonce est dévoilée le . Toujours à dominante rouge, elle est centrée sur les destinées de Rey et de Kylo Ren. L'héroïne suit son entraînement de Jedi sur la planète-océan Ahch-To avec Luke Skywalker, mais ce dernier se déclare effrayé par une puissance « brute » déjà ressentie auparavant, tandis que Snoke parle lui aussi d'un « pouvoir brut et sauvage », « très spécial », sans que l'on sache s'il évoque Kylo Ren ou Rey, puisqu'il est en voix off[42],[43]. Dans cette bande annonce, le principal antagoniste doit « tuer son passé », et on le voit dans son chasseur TIE prêt à faire feu sur un vaisseau où se trouve manifestement sa mère Leia Organa. S'en suit une alternance de plans entre le visage de Kylo Ren congestionné et celui de Leia, laquelle affiche une expression inquiète[43]. On y voit aussi Finn combattre la capitaine Phasma, et Poe Dameron déclarer : « nous sommes l'étincelle qui allumera l'incendie qui abattra le Premier Ordre »[43]. Snoke apparait utilisant la Force sur Rey, la torturant en disant : « Accomplis ta destinée ! »[43]. Les dernières images montrent Rey disant : « J'ai besoin que quelqu'un me montre ma place dans tout ça », puis un second plan montrant Kylo Ren tendre une main[43]. Un dernier montage d'images déjà mises en scène comporte quelques ajouts, notamment Rey s'adressant manifestement à Luke Skywalker : « Tu as connu l'échec avec Kylo, tu ne le connaîtras pas avec moi » (« Kylo failed you, I won't »)[44].

Sortie[modifier | modifier le code]

La première mondiale du film a lieu le au Shrine Auditorium à Los Angeles[45]. Il bénéficie ensuite, comme beaucoup de Blockbusters, d'une sortie quasi simultanée dans plus de quarante pays, entre le 13 et le 15 décembre 2017.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Un jour après sa sortie, la critique se montre globalement très satisfaite par la réalisation de Rian Johnson et son traitement de l'univers de La Guerre des Étoiles. L'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes affiche 95 % de critiques positives, pour une moyenne de 8,2/10[46]. Peter Travers, dans Rolling Stone, donne au film la note de 3 étoiles et demie sur 4, qualifiant le film « de simplement prodigieux, un volcan d'idées créatives en pleine éruption »[47]. Dans TIME, Stephanie Zacharek loue tant l'accessibilité du film pour un public non-initié que les mérites du réalisateur : « Aucun des films [parmi Brick et Looper, ndlr] ne laisserait croire que [Johnson] serait aussi bon dans la réalisation d'un méga-blockbuster avec un budget énorme. Il s'avère qu'il a un don pour concevoir des scènes d'action grandioses avec minutie et une touche plus subtile »[48].

Pascal Leblanc, dans La Presse, note la richesse émotionnelle et narrative construite autour de Rey, Kylo Ren et Poe, saluant particuièrement le jeu d'Adam Driver. Cependant, il juge le film insuffisamment resserré, l'intrigue liée à Finn peu utile et, au final, un film seulement en partie plus audacieux et original que l'épisode précédent[49].

France[modifier | modifier le code]

En France, le film obtient une moyenne de 3,4/5 sur Allociné[50]. La presse apparaît partagée, pondérant les qualités visuelles et scénaristiques variables du film, saluant l'audace ou regrettant encore trop de lien aux épisodes précédents[51].

Certains sites spécialisés en « pop culture » sont particulièrement sévères. Chronic'art attribue un 2/5, concluant que « Les Derniers Jedi appartient à l’ère de l’alcoolisme culturel, celui qui ne cesse de crier « c’est le dernier ! » mais qui prévoit de recommencer demain »[52]. Sur Critikat, c'est l'absence d'étincelle créative de Rian Johnson qui est pointée du doigt, justifiant la même note : « Les fans de Star Wars s’en satisferont peut-être, les amateurs de cinéma un peu moins »[53]. Sur Sitegeek, le critique voit dans Les Derniers Jedi « un film clivant assumé : […] [les fans] se sont tellement investis dans cette saga et ses produits dérivés qu'il est littéralement impossible de satisfaire tout le monde. Peut-être Rian Johnson l’a-t-il compris et a décidé d’assumer son parti pris. Un choix qui ne s’épargne pas quelques défauts objectifs mais qui va surtout marquer une rupture. »[54].

Caroline Trollion de RTL se montre enthousiaste : « Rian Johnson surprend du début à la fin de l'intrigue. Ce space opera vous en met plein la vue, cajole (et brise) votre cœur de fans. »[55], saluant les performances de Mark Hamill et Adam Driver, le personnage de Rey et l'émotion offerte par la présence de Carrie Fisher.

Plus partagé, Le Point évoque un film ambitieux mais inégal, trop retenu par le passé[56]. Libération note également la tension entre passé et présent, et trouve dans l'expression des peurs et doutes du film une résonnance réussie avec le monde contemporain malgré les contraintes imposées par la saga[57]. Le Monde, rappelant le rôle du producteur Ram Bergman dans le résultat final, souligne la volonté de renouvellement, jugeant cependant que la réponse aux défis posés par le film, « si elle n’est pas indigne, n’est pas des plus enthousiasmantes non plus »[58]. Le Figaro juge que le film tient ses promesses, à force d'humour, d'action et d'émotion[59].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
104 787 000 USD[60] en cours
Drapeau de la France France 503 727 entrées[61] en cours
Alt=Image de la Terre Mondial 165 587 000 USD[60] en cours

Autour du film[modifier | modifier le code]

Suite[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Star Wars, épisode IX.

Lorsqu'en 2012, The Walt Disney Company débute le rachat de la société Lucasfilm pour un montant s'élevant à plus de 4 milliards de dollars, elle annonce le développement d'un septième film dont la sortie est prévue en 2015 et déclare que « d'autres films devraient continuer la saga et faire prospérer la franchise » tous les deux ou trois ans[3]. La stratégie de The Walt Disney Company est alors de produire des films dont elle est sûre du succès[62]. Effectivement, les films déjà produits par Disney, Le Réveil de la Force et Rogue One: A Star Wars Story récoltent respectivement plus de deux milliards et plus d'un milliard de dollars de recettes au box-office mondial[63]. Dans cette optique, The Walt Disney Company et Lucasfilm développent le neuvième épisode de la franchise Star Wars, finalement confié à J. J. Abrams et prévu pour 2019, ainsi qu'un film dérivé centré sur Han Solo[63], réalisé par Ron Howard qui sortira en 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. The Phantom Menace (La Menace fantôme), George Lucas, avec Liam Neeson, Natalie Portman, Ewan McGregor, États-Unis, 1999, science-fiction/fantastique, 136 minutes
  2. Attack of the Clones (L'Attaque des clones), George Lucas, avec Natalie Portman, Ewan McGregor, Hayden Christensen, États-Unis, 2002, science-fiction/fantastique, 142 minutes
  3. Revenge of the Sith (La Revanche des Sith), George Lucas, avec Natalie Portman, Ewan McGregor, Hayden Christensen, États-Unis, 2005, science-fiction/fantastique, 140 minutes
  4. A New Hope (Un nouvel espoir), George Lucas, avec Harrison Ford, Carrie Fisher, Mark Hamill, États-Unis, 1977, science-fiction/fantastique, 125 minutes
  5. The Empire Strikes Back (L'Empire contre-attaque), Irvin Kershner, avec Harrison FordCarrie FisherMark HamillÉtats-Unis1980, science-fiction/fantastique, 127 minutes
  6. Return of the Jedi (Le Retour du Jedi), Richard Marquand, avec Harrison Ford, Carrie Fisher, Mark Hamill, États-Unis, 1983, science-fiction/fantastique, 135 minutes
  7. The Force Awakens (Le Réveil de la Force), J. J. Abrams, avec Daisy Ridley, John Boyega, Adam Driver, Oscar Isaac, États-Unis, 2015, science-fiction/fantastique, 135 minutes
  8. Elle a préalablement escamotés ces livres dans le Faucon Millenium à l'insu de Luke, ce que Finn révèlera en ouvrant un casier dans le vaisseau à la fin du film.
  9. Ce plan fait écho à celui de l'épisode IV introduisant le personnage de Luke Skywalker en 1977.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Noah Villaverde, « Lucasfilm To Stream Star Wars: The Last Jedi Red Carpet Premiere Online », sur heroichollywood.com, (consulté le 7 décembre 2017)
  2. a et b « Star Wars : Épisode VIII - Les Derniers Jedi », sur Allodoublage (consulté le 16 décembre 2017)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Théo Chapuis, « Star Wars VIII : le casting officiel dévoilé », sur Konbini,
  4. (en) Anthony Breznican, « Star Wars: Episode VIII begins! », sur Entertainment Weekly, (consulté le 15 février 2016)
  5. (en) Vanity Fair, « See the Cast of Star Wars: The Last Jedi on Four Exclusive Vanity Fair Covers », sur vanityfair.com, (consulté le 23 mai 2017)
  6. (en) Catherine Shoard, « Actor Jimmy Vee named as new R2-D2 », sur The Guardian, (consulté le 14 février 2017)
  7. (en) Carly Lane, « Billie Lourd’s Role Will Be Bigger in Star Wars: Episode VIII », sur themarysue.com, (consulté le 13 mars 2016)
  8. Capucine Trollion, « Star Wars 8 : Luke Skywalker, Leia... Les 6 révélations sur l'intrigue », sur rtl.com, (consulté le 25 mai 2017)
  9. (en) Jansen Clark, « Star Wars: Episode 8 Trailer Rumor: Another Mystery Character to Appear and More », sur inquisitr.com, (consulté le 7 juillet 2017)
  10. (en) Frank Chung, « Warwick Davis on Star Wars: Episode VIII 'cliffhanger', possible Willow sequel », sur news.com.au, (consulté le 1er octobre 2016)
  11. (en) Phil Nobile, « Who Is Noah Segan Playing in STAR WARS? », sur Birth.Movies.Death, (consulté le 15 décembre 2016)
  12. (en) George Simpson, « Tom Hardy confirmed for Star Wars: Episode VIII », (consulté le 17 mai 2016)
  13. (en) Huw Fullerton, « Gary Barlow confirms secret Star Wars cameo », sur RadioTimes, (consulté le 17 avril 2017)
  14. (en) Anthony Breznican, « Star Wars Celebration: Updates on Episode VIII and young Han Solo movie », sur Entertainment Weekly, (consulté le 18 juillet 2016)
  15. « Star Wars : Épisode VIII - Les Derniers Jedi », sur RS Doublage (consulté le 13 décembre 2017)
  16. « Disney rachète Lucasfilm et annonce un nouveau "Star Wars" », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  17. Antony Milanesi, « "Star Wars 8" : Rian Johnson réalisera le prochain volet de la saga », sur RTL,
  18. (en) Graeme McMillan (photogr. Evan Agostini), « Rian Johnson Says Next 'Star Wars' Will Have Less CGI, More Practical Effects », sur The Hollywood Reporter,
  19. (en) « Star Wars: Episode VIII Wraps Shooting », sur Star Wars,
  20. a et b Bastien Hauguel, « Disney fait le plein de révélations alléchantes sur Star Wars 8 », Le Point POP,‎ (lire en ligne)
  21. Alexis Vielle, « Star Wars VIII : Rian Johnson et Gwendoline Christie ont développé le personnage du Capitaine Phasma », sur Écran large,
  22. Léo Moser, « Benicio Del Toro en seigneur Sith dans Star Wars 8 ? », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  23. (en) Jennifer Ruby (photogr. Ian West), « Star Wars producer Kathleen Kennedy confirms that entire cast will return for eighth film », sur http://www.standard.co.uk,
  24. (en) Joe Skrebels, « Star Wars: New Character, Rose is the 'Biggest New Part' of The Last Jedi », sur IGN, (consulté le 14 avril 2017)
  25. Alicia Paulet, « Star Wars VIII: de nouvelles photos du tournage dévoilées », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  26. (en) Anthony Breznican, « CORRECTED: Star Wars: Episode VIII will shoot in Ireland this month », sur Entertainment Weekly, (consulté le 15 février 2016)
  27. « Le tournage de Star Wars 8 a commencé », sur Le Huffington Post, (consulté le 15 février 2016)
  28. « Star Wars: Episode VIII Production Announcement », sur YouTube, (consulté le 21 février 2016)
  29. Gabrijela Bijelic, « Le huitième épisode de Star Wars sera en partie tourné à Dubrovnik », sur Courrier international, (consulté le 26 février 2016)
  30. Louis Lepron, « Carrie Fisher, l'actrice culte de Star Wars, est morte », Konbini,‎ (lire en ligne)
  31. Sylvain Trinel, « Star Wars 8 : Carrie Fisher aurait terminé le tournage de ses scènes », sur IGN,
  32. Capucine Trollion (photogr. Kevin Winter), « "Star Wars 8" : John Williams est entré en studio pour la bande originale », sur RTL,
  33. (en) David Hochman, « Disney Releases Name Of Next 'Star Wars' Movie Along With Teaser Poster », sur Forbes, (consulté le 28 août 2017)
  34. (en) « 'Last Jedi' title reveal sends 'Star Wars' fans into tizzy », sur Reuters, (consulté le 28 août 2017)
  35. Louis Lepron, « On connaît enfin le titre et l'affiche du prochain Star Wars », Konbini,‎ (lire en ligne)
  36. a et b Arthur Cios, « Ce qui se cache derrière le titre français de Star Wars VIII », Konbini,‎ (lire en ligne)
  37. a, b, c et d (en) Alex Fitzpatrick, « Here's What Every Scene in the New Star Wars: The Last Jedi Trailer Means », sur Time, (consulté le 15 avril 2017)
  38. Capucine Trollion, « Découvrez la première bande-annonce de Star Wars 8 : Les Derniers Jedi », sur RTL, (consulté le 14 avril 2017)
  39. Louis Lepron, « Pour le nouveau trailer de Star Wars, Disney ne s'est (vraiment) pas foulé », Konbini,‎ (lire en ligne)
  40. Gary Assouline, « "Star Wars, épisode 8 : The Last Jedi" a aussi son poster (et difficile de ne pas l'adorer) », sur Le Huffington Post,
  41. Gary Assouline, « "Star Wars: Les Derniers Jedi" se dévoile dans des affiches rouge sang », sur Le Huffington Post,
  42. (en) Stephen M. Colbert, « Star Wars: The Last Jedi Trailer #2 Breakdown », sur Screen Rant, (consulté le 10 octobre 2017)
  43. a, b, c, d et e Yoann Sardet et Chaïma Tounsi, « Bande-annonce Star Wars - Les Derniers Jedi : les destins de Rey et Kylo Ren au coeur de l'épisode 8 », sur Allociné, (consulté le 10 octobre 2017)
  44. (en) Corey, « Star Wars: The Last Jedi 60-second TV spot features new footage and dialogue », sur Making Star Wars, (consulté le 30 novembre 2017)
  45. (en) Dino-Ray Ramos, « Star Wars: The Last Jedi Red Carpet World Premiere: Watch The Live Stream », sur deadline.com, (consulté le 16 décembre 2017)
  46. (en) « Star Wars: The Last Jedi », sur Rotten Tomatoes (consulté le 14 décembre 2017)
  47. (en) Peter Travers, « The Last Jedi: This Is the Star Wars Epic You've Been Looking For », sur Rolling Stone, (consulté le 16 décembre 2017)
  48. (en) Stephanie Zacharek, « Review: The Last Jedi Is a Star Wars Movie That's Truly for Everyone », sur TIME, (consulté le 16 décembre 2017)
  49. Pascal Leblanc, « The Last Jedi: en attendant l'étincelle ***1/2 », sur La Presse, (consulté le 17 décembre 2017)
  50. « Star Wars - Les Derniers Jedi », sur Allociné (consulté le 16 décembre 2017)
  51. « Star Wars VIII : un «film trop long» pour les uns, un «mythe renouvelé» pour les autres », sur Le Figaro, (consulté le 15 décembre 2017)
  52. « Star Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi - Chro », sur chronicart.com, (consulté le 14 décembre 2017)
  53. « Critique : Star Wars : Les Derniers Jedi, un film de Rian Johnson », sur Critikat, (consulté le 14 décembre 2017)
  54. « Critique | Les Derniers Jedi - Le Star Wars de la rupture », sur Sitegeek.fr, (consulté le 14 décembre 2017)
  55. Rédaction numérique de RTL, « Star Wars 8, un film "épique", "virtuose", gorgé de "fausses pistes" », sur RTL, (consulté le 16 décembre 2017)
  56. Philippe Guedj, « Star Wars 8 : la critique qui ne vous gâchera pas Les Derniers Jedi », sur Le Point, (consulté le 15 décembre 2017)
  57. Didier Péron et Olivier Lamm, « « Star Wars », la Force insoumise », sur Libération, (consulté le 15 décembre 2017)
  58. Jacques Mandelbaum, « « Star Wars : les Derniers Jedi » : nouvelles forces, vieille saga », sur Le Monde, (consulté le 15 décembre 2017)
  59. Olivier Delcroix, « Star Wars VIII, les derniers Jedi, une épopée pop et flamboyante », sur Le Figaro, (consulté le 15 décembre 2017)
  60. a et b (en) « Star Wars: The Last Jedi », sur Box Office Mojo (consulté le 16 décembre 2017).
  61. « Star Wars: Les Derniers Jedi », sur jpbox-office.com (consulté le 16 décembre 2017)
  62. « La nouvelle trilogie « Star Wars », ultime machine de guerre de Disney », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  63. a et b « « Rogue One », troisième « Star Wars » au-dessus du milliard », sur lesechos.fr, (consulté le 1er août 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]