Stanley Smith Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanley Smith Stevens
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à OgdenVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
à VailVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université Stanford (jusqu'en ) et université d'Utah (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue et Enseignant du supérieur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université HarvardVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie américaine des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Stanley Smith Stevens, né le 4 janvier 1906 à Ogden et mort le 18 janvier 1973 à Vail, est un psychologue et professeur d'université américain. Fondateur du laboratoire de psychoacoustique de l'université Harvard. Il met en évidence les courbes d'isophonie.

Plus généralement, il contribua à la psychophysique en proposant une loi de puissance reliant la grandeur physique d'un stimulus et l'intensité perçue, dite loi de Stevens.

Auteur de nombreux articles, Hearing, its psychology and physiology (1938) et son Handbook of Experimental Psychology (1951) font encore références dans le domaine.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]